EpidémiesMaladiesSlider

La vaccination en passe d’être obligatoire à Maurice

Maurice envisage de rendre « obligatoire » la vaccination contre les maladies qui peuvent être évitées. Des discussions sont en cours actuellement entre les ministères de la Santé et de l’Éducation afin que la vaccination soit un des critères d’admission dans les établissements scolaires.

L’épidémie de la rougeole a permis de mettre en évidence qu’une bonne partie de la population n’était pas immunisée contre cette maladie. C’est ce qui a permis une évolution rapide de l’épidémie dans plusieurs localités de l’île en quelques semaines. Afin de remédier à la situation, des pourparlers sont actuellement en cours entre le ministère de la Santé et celui de l’Éducation afin qu’un carnet de vaccination à jour soit un des critères d’admission dans les établissements scolaires.

C’est ce qu’a affirmé le Dr Fazil Khodabocus, Senior Community Physician au ministère de la Santé. Il était l’un des invités de l’émission Allô docteur de Radio Plus. Selon lui, cela permettrait à Maurice d’avoir une couverture optimale d’au moins 95%, comme le recommande l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La rougeole est une maladie 20 fois plus contagieuse que la grippe, a fait ressortir le Dr Fazil Khodabocus : « Une personne infectée peut contaminer 15 à 20 personnes autour d’elle ». Comme la grippe, la rougeole se transmet par de petites goulettes qui circulent dans l’air si on ne s’est pas couvert le nez ou la bouche en éternuant ou en toussant. Si les goulettes se sont posées sur une surface, elle peut être contaminée pendant deux heures. D’où l’importance d’observer une bonne hygiène et de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, a souligné le Dr Khodabocus.

Au mardi 31 juillet, 569 cas de rougeole avaient été recensés par le ministère de la Santé qui suit la situation de très près depuis le mois de mars dernier. Selon les dernières observations, après la campagne intensive dans les établissements scolaires et dans les quartiers, bon nombre d’enfants qui n’étaient pas vaccinés ont pu être immunisés. Désormais, la maladie affecte principalement les adolescents et les adultes, soit 63% des personnes infectées dans la tranche d’âge de 10 à 40+. Les 37 % restants concernent les enfants de 0 à 9 ans.

Nouveau protocole

La vaccination est le moyen le plus efficace pour prévenir la rougeole, ont fait ressortir le Dr (Mme) Vinita Poorun, consultante en pédiatrie au ministère de la Santé, et le Dr Khodabocus. Selon le National Immunization Schedule, le vaccin contre la Rougeole, oreillon, rubéole (ROR) se fait à partir de 12 mois pour la première dose et à deux ans,selon le nouveau protocole qui a été adopté cette année.

« Le vaccin ROR se fait à partir de l’âge d’un an parce qu’à la naissance l’enfant porte l’anticorps de sa mère. Si cette dernière a été vaccinée contre la rougeole, son enfant sera aussi protégé », a expliqué le Dr (Mme) Poorun.

Selon elle, le vaccin contre la rougeole est ineffectif à moins d’un an en raison des anticorps que porte l’enfant déjà et qui vont empêcher le vaccin d’agir. « Les anticorps maternels commencent à diminuer à partir de six mois » a-t-elle précisé. Cependant, si l’entourage d’un enfant de moins d’un an est affecté par la rougeole, il va être vacciné afin qu’il soit immunisé.

« Nous faisons le vaccin contre la rougeole avant un an en cas d’épidémie et si l’enfant est en contact avec une personne infectée. En temps normal, c’est à partir de 12 mois et la deuxième dose à deux ans pour renforcir le système immunitaire pour être vraiment sûr que l’enfant va produire des anticorps contre la rougeole », a expliqué le Dr Poorun.

Rougeole v/s varicelle

Il ne faut pas confondre les symptômes de la rougeole et ceux de la varicelle. Les deux sont des maladies virales extrêmement contagieuses qui se transmettent d’une personne à une autre, a expliqué le Dr Poorun. Dans le cas de la rougeole, la fièvre peut atteindre entre 39 et 40 degrés. Elle apparaît une dizaine de jours après que la personne ait été infectée par le virus. Cela peut durer pendant deux à trois jours. Si l’enfant a une forte fièvre, il faut réagir rapidement, surtout si elle dure plus de 3 à 4 jours.

Dans ce cas, il faut consulter un médecin. Des tâches de rougeur vont apparaître sur le visage, le cou et derrière les oreilles avant de se propager au reste du corps. La rougeole peut provoquer des courbatures, mais aussi une perte d’appétit, un écoulement du nez et la toux. Dans certains cas, il peut avoir des complications comme la pneumonie et l’encéphalite. Le patient peut souffrir de déshydratation également.

S’il y a des complications comme la déshydratation, que l’enfant refuse de s’alimenter et se trouve dans un état léthargique, il est important de consulter un médecin, surtout si le patient a entre 10 et 15 ans, car la maladie dure un peu plus longtemps.

La rougeole dure environ sept jours, mais chez les adultes cela peut aller jusqu’à deux semaines. En cas de complications aux bronches ou aux poumons, dans certains cas, cela peut être fatal.

La varicelle est associée à une fièvre, mais elle est bien moindre en comparaison à la rougeole. Avec la varicelle, on va remarquer des petits boutons sur le ventre et le dos qui ressemblent à des petites cloches d’eau qui vont grossir et s’infecter si elles se cassent. Si elles ne se cassent pas, elles vont sécher et faire une croute qui va tomber par la suite.

Traitement

Il n’y a pas de traitement spécifique contre la rougeole. Elle est symptomatique. En cas de fièvre, du paracétamol est proposé pour faire baisser la température. Des antibiotiques sont offerts uniquement sur avis médical et en cas de surinfection bactérienne. La plupart des patients qui ont été traités de manière ambulatoire ont retrouvé la santé. Ceux qui ont été hospitalisés étaient des cas où des complications ont surgi.

Vaccination

La vaccination est importante pour contrecarrer les maladies évitables. Le vaccin Rougeole, oreillon, rubéole (ROR) se fait dans les hôpitaux régionaux de 9h00 à 15h00 du lundi au vendredi ainsi que dans les Area Health Centres (AHC) et le Community Health Centre de Stanley de 9h00 à 11h00 le samedi.

Le vaccin contre la rougeole est proscrit pour les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est diminué par la maladie : cancer ou VIH. Le vaccin prend 10 jours à deux semaines pour être effectif et libérer des anticorps. Les effets secondaires sont minimes. Il est fortement recommandé aux personnes âgées entre 15 et 45 ans de se faire vacciner.

Hotline

Pour tous renseignements sur la rougeole, les membres du public peuvent téléphoner sur le 8924 de 9h00 à 15h00 du lundi au vendredi.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer