MaladiesMaladies Saisonnières

La grippe: les symptômes sont souvent les mêmes que les autres virus de l’influenza

La grippe peut entraîner de sévères complications. Il est important de consulter un médecin et de rester à la maison en cas de symptômes de la grippe. C’est ce qu’explique le Dr Noor Abbassakoor. Il était au micro de Caroline et de Jean-Marie dans l’émission Xplik ou K santé de Radio Plus.

Toutes les grippes saisonnières (surtout A et B) peuvent causer des complications comme une pneumonie virale ou une baisse du système immunitaire soutient le Dr Noor Abbassakoor. D’autres complications se développent chez les personnes qui souffrent de maladies chroniques : diabète et maladie cardiaque. Les enfants en bas âge, les personnes âgées, les femmes enceintes, les membres du personnel soignant ou ceux qui travaillent dans les maisons de retraite.

Les symptômes de la grippe sont souvent les mêmes que les autres virus de l’influenza, explique le spécialiste en médecine interne et en endrocrinilogie. Il fait ressortir que le virus du H1N1 peut être présent chez de nombreuses personnes mais dans bien des cas il est asymptomatique. « Ce sont surtout les jeunes qui ont un système immunitaire assez solide et ceux qui ne souffrent pas de maladies chroniques qui ne ressentent pas les symptômes de ce virus », affirme le médecin. Mais, ceux qui se trouvent dans les groupes à risque doivent immédiatement se faire ausculter pour être fixés sur leur état de santé.

En cas de grippe il est recommandé de rester au repos chez soi. « Il faut éviter les foules afin de minimiser le risque d’avoir d’autres infections, car le système immunitaire est déjà affaibli », souligne le Dr Abbassakoor. Il conseille de rester à la maison un jour après la disparition des symptômes de la grippe.

La grippe ne doit pas être considérée comme une maladie bénigne ajoute-t-il. Il est important, dit-il, de prendre toutes les précautions nécessaires face à cette maladie pour éviter les complications possibles. Une infection virale peut engendrer une infection bactérienne nécessitant la prise d’antibiotiques, ajoute le médecin. Afin de renforcer le système immunitaire, le médecin conseille une bonne hygiène de vie, une alimentation saine et équilibrée et des activités physiques. La vitamine C est recommandée durant cette période, dit-il.

Efficacité des vaccins

Les vaccins antigrippaux sont recommandés avant le début de la saison hivernale. C’est un des moyens de prévention le plus efficace pour ne pas avoir la grippe ou éviter ses complications. La vaccination est recommandée surtout aux patients à risque. Le vaccin est un virus inactivé qui est injecté pour combattre les virus A (H1N1), A (H3N2) et B.

Le vaccin ne couvre pas tous les virus qui est responsable de la fièvre hivernale. Il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’il protège à 100 % contre tous les virus mais on est protégé contre les virus les plus virulents ainsi que les éventuelles complications, selon le Dr Abbassakoor. Mis à part des douleurs dans la zone où le vaccin a été inoculé, l’immunisation n’a pas d’effet secondaire. Une personne qui est déjà grippée peut, malgré tout, se faire vacciner s’il n’a pas de forte fièvre et que les symptômes de la grippe ne sont plus là. Comme nous sommes encore en pleine saison hivernale, il est possible que la personne ait la grippe une nouvelle fois en contractant un nouveau virus.

Prévention

Si une personne est dans le groupe à risque, il est bon de se laver les mains pendant au moins 15 secondes avec de l’eau et du savon pour éliminer toutes les bactéries qui peuvent se trouver sur les mains. Pour des raisons d’hygiène, il est important de se couvrir la bouche et le nez quand on tousse et éternue avec un mouchoir jetable. Il est mieux de se tenir éloigné des personnes qui sont malades pour diminuer le risque d’être contaminé avec la personne à travers l’inhalation des gouttelettes du virus.

Les virus de la grippe

La grippe saisonnière est présente particulièrement en hiver. L’air frais et sec offre des conditions propices au virus pour se propager plus facilement dans l’air ou en se nichant sur la surface des objets. Il y a différents virus qui peuvent causer la grippe durant cette saison hivernale : les types A, B, C et D. Ce sont les virus A, B et C qui affectent les humains normalement. Et dans ces types de virus, il peut avoir d’autres sous-types. Par exemple le H1N1 et H3N2 sont de type A mais il peut y avoir d’autres virus de l’influenza sous ce type. Le H1N1 a tendance à affecter la partie inférieure du système respiratoire alors que les autres virus saisonnière affectent davantage la partie supérieure du système respiratoire. C’est très difficile même pour un médecin de déterminer de quel type de virus il s’agit, car les patients vont présenter les mêmes symptômes : fièvre, toux, maux de tête, fatigue, courbatures…

Complications

Les complications sont variées. Dans le cas d’une personne qui est encore jeune et qui n’a pas d’autres complications de santé, cela peut être une pneumonie virale qui peut engendrer des complications respiratoires, douleurs à l’estomac, la toux. Il peut aussi avoir une pneumonie bactérienne. Quand le système immunitaire est bas, il peut avoir une autre infection qui est différent et dans ce cas on doit utiliser des antibiotiques pour traiter le malade. Les personnes âgées peuvent développer des problèmes respiratoires plus graves et elles doivent être admises à l’unité des soins intensifs et être placées sous ventilation pour bien respirer. Les diabétiques peuvent développer une résistance à l’insuline. Il est très important de bien s’hydrater pour maintenir une bonne pression artérielle.

Les mesures de l’Éducation

Le ministère de l’éducation a pris certaines dispositions pour les élèves qui présentent les symptômes de la grippe à l’école. Les parents sont avertis de la situation afin qu’ils viennent récupérer leur enfant. Le cas échéant, il est conduit dans un établissement de santé public avec l’accord parental pour obtenir les soins appropriés. C’est ce qu’a affirmé le responsable de communication du ministère, Dinesh Seeharry. Il explique que les parents doivent garder leur enfant malade à la maison selon les consignes données par le ministère de la Santé. Ce conseil s’applique aussi aux adultes qui présentent les symptômes de la même maladie.

Des campagnes de sensibilisation sont actuellement menées dans les établissements scolaires afin que les élèves puissent être informés des mesures qu’ils doivent prendre pour prévenir la maladie et que faire quand ils sont malades.

En cas d’absence, un programme de rattrapage leur sera proposé afin qu’ils ne soient pas pénalisés ou accusent en retard sur le programme scolaire.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer