CoronavirusMaladiesSlider

Dr Pascale Dinan : « Il est impératif d’établir des liens sociaux »

Dr Pascale Dinan, gériatre et présidente de l’ONG FIAPA, estime qu’il est : impératif d’établir des liens sociaux en cette période de confinement sanitaire. Elle intervenait dans l’émission Allô Docteur sur Radio Plus, animée par Caroline et Jean-Marie. Le thème de l’émission : les conséquences psychologiques du confinement.

La doctoresse se dit consciente que diverses catégories de personnes doivent gérer l’isolement dû au confinement. Parmi, il y en a qui vivent tout seuls et qui ne peuvent compter que sur leurs voisins. Il y a d’autres qui vivent dans des maisons de retraite, loin de leurs familles. Ces deux catégories de personnes sont appelées à maintenir une bonne relation avec leurs voisins ou leurs soignants. « Certaines personnes sont autonomes, tant mieux. Cependant, il y a d’autres qui sont bien plus âgées, qui sont en situation de sédentarité et qui dépendent des autres, mais dans tous les cas de figure, le lien social aide », soutient-elle.

Au centre géré par la doctoresse, les personnes âgées pratiquent le yoga ou le tai-chi. « Si vous êtes à la maison, peut-être qu’une tierce personne peut vous montrer comment faire de l’exercice. Sinon, vous pouvez toujours suivre les leçons d’exercice à la télévision ou sur les réseaux sociaux », déclare-t-elle. Pascale Dinan fait remarquer qu’en France, les soignants se montrent très créatifs. « Non seulement ils aident les personnes âgées à communiquer avec les membres de leurs familles, mais ils s’organisent pour habiter tour à tour chez ces personnes qui ont besoin d’aide pendant quelques jours, voire une semaine », explique-t-elle.

« Je ne suis pas une personne pessimiste et je suis convaincue que tout cela va passer. Je lance un appel aux personnes âgées de communiquer et de faire confiance à leurs soignants », déclare la doctoresse. Néanmoins, elle est conscience que le confinement peut faire basculer les seniors dans un grand stress. Certains n’arrivent plus même à dormir, d’où l’importance d’une capacité d’adaptation individuelle. C’est pourquoi elle leur conseille de rester positifs. Elle encourage tous ceux qui sont seuls chez eux à trouver un moment dans la journée pour socialiser avec leurs voisins, tout en respectant les gestes barrières.

« Si au sein de certaines familles, il y a des personnes âgées qui ont des difficultés d’adaptation face au confinement et qu’elles ont besoin d’aide, il faut faire appel à des professionnels. Les familles et les soignants doivent accorder les meilleurs soins à ces personnes vulnérables, au cas contraire, c’est la dépression qui les guette » déclare-t-elle. La gériatre fait aussi ressortir qu’il faut s’adapter avec les moyens du bord en cette période difficile.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer