Grossesse/BébéLe développement de l'enfantSlider

Podologie et enfant, quand faut-il consulter ?

Mon enfant a une drôle de démarche. Les chaussures s’abîment rapidement. Mon enfant tombe très souvent en courant… Telles sont les questions que se posent fréquemment les parents. Est-ce que ces derniers font assez attention aux problèmes des pieds de leurs enfants ? La réponse avec Nelly Joganah et Aurélie Thésée Apaya de MyPodologue.

En podologie pédiatrique, le pied plat valgus est un motif très fréquent de consultation. C’est ce que font ressortir les deux podologues, Nelly Joganah et Aurélie Thésée. « Très souvent, l’entourage de l’enfant s’inquiète d’une usure importante de la chaussure, d’anomalies de la marche ou encore d’aspects esthétiques », expliquent-elles.
Cependant, jusqu’à quatre ans, l’enfant présentera spontanément un pied plat. Ce n’est qu’à partir de cet âge que son morphotype va se mettre en place naturellement, engendrant une modification de la forme du pied, du membre inférieur, des hanches et du dos selon elles.

« Les semelles orthopédiques ne sont donc pas préconisées avant cette période, sauf en cas de chutes très fréquentes ou de douleurs », précisent-elles. Ainsi, passé cet âge, le rôle du podologue va être d’affirmer la gravité de la déformation et le traitement adapté ou de préciser l’évolution spontanée au cours de la croissance sans le port de semelles.

Aussi, un trouble au niveau de la statique du pied ou une désaxation des membres inférieurs aura une incidence sur la posture du corps et la marche de l’enfant. De ce fait, les deux podologues estiment que l’appareillage par le biais de semelles orthopédiques permettra de réduire les désaxations et limiter leur évolution au cours de la croissance.

Ensuite, au niveau des genoux, il existe deux désaxations principales durant la croissance. « Le Genu Valgum, que l’on observe au chevauchement des genoux lorsque les pieds sont en contact et le Genu Varum, que l’on remarque à l’écart entre les genoux lorsque les pieds sont joints », expliquent-elles.

L’enfant sportif peut également présenter des pathologies particulières. En effet, même si l’activité sportive est réputée bénéfique au développement musculaire et squelettique de l’enfant et l’adolescent, l’intensification de la pratique sportive ou une mauvaise préparation de celle-ci sont responsables de sollicitations parfois excessives induisant des lésions dites micro-traumatiques ou de sursollicitation selon elles.

« La consultation la plus fréquente chez un enfant sportif est due à une douleur au niveau du talon. Il s’agit d’une pathologie de croissance appelée la maladie de Sever, qui se traite rapidement par le port de semelles orthopédiques », précisent les deux podologues. Toutefois, en cas de doute, de douleurs ou d’usure anormale des chaussures, il est conseillé de consulter un podologue afin de réaliser un bilan podologique et ainsi de trouver la meilleure solution possible.

MyPodologue by Aurélie Thésée Apaya et Nelly Joganah Lapp

Aurélie Thésée Apaya et Nelly Joganah Lapp mettent leur savoir-faire au service des Mauriciens. Les deux sont podologues mauriciennes diplômées de France. À Maurice, elles consultent à Flacq, Grand-Baie, Tamarin et Rose-Hill dans des cabinets équipés des dernières technologies. Pour les contacter, il faut appeler sur le : 5910 3247.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page