Grossesse/BébéLe développement de l'enfantSlider

L’avis d’une spécialiste : les causes des naissances prématurées sont multiples

Les naissances prématurées peuvent être évitées. Il suffit que les futures mères se prennent mieux en main et aient une bonne préparation, avant et pendant la grossesse. Le point avec le Dr Himla Bhoma, gynécologue et obstétricienne à l’hôpital Dr A.G. Jeetoo.

Selon le Health Statistics Report 2017, 616 bébés sont nés au-dessous de 2,5 kg sur 8 985 naissances. Mais ces chiffres doivent être analysés. Tous ces bébés ne naissent pas prématurément. « Certains bébés qui naissent à terme peuvent aussi être en dessous de 2,5 kg », indique le Dr Himla Bhoma.

« De nombreuses patientes ont une hypertension aiguë. Elles doivent prendre des médicaments qui affectent le développement du fœtus. Ce qui fait que le bébé demeure de petite taille », explique-t-elle. Elle ajoute que de nombreuses femmes ont le diabète avant même d’entamer une grossesse et sont déjà sur insuline et d’autres médicaments.

De ce fait, leurs vaisseaux sanguins peuvent être affectés. Ce qui peut avoir une incidence sur le développement de leur enfant. « Le diabète peut être la cause de gros bébés, mais aussi de petits bébés, en raison des problèmes au niveau des vaisseaux de la maman », poursuit-elle.

Plusieurs causes peuvent aussi expliquer les naissances prématurées : grossesse précoce; conception du premier enfant après 35 ans; maladies chroniques telles que le diabète, l’obésité et le tabagisme; utilisation de certains médicaments et de certaines drogues.

Elle propose que la conception d’un enfant soit préparée et que la maman suive les conseils des professionnels de santé, afin de mener à bien sa grossesse. Elle déplore que, dans certains cas, ce conseil n’est pas suivi. « Le service hospitalier donne de nombreux conseils aux mamans, afin que leur grossesse et leur accouchement se déroulent sans problème. Mais ils ne sont pas toujours suivis et à la prochaine grossesse les patientes présentent les mêmes problèmes et accouchent prématurément », explique-t-elle.

Naître prématurément n’est pas sans conséquence pour le bébé en particulier. Certains bébés prématurés auront des séquelles, en dépit des efforts du personnel soignant. « Ils peuvent avoir des troubles de la vue ou être non voyants, avoir des problèmes au niveau des poumons. »

Ils peuvent aussi avoir des dysfonctionnements au niveau de leurs pieds et avoir des difficultés pour marcher, car leur colonne vertébrale est prématurée. « La formation des membres doit se poursuivre en dehors, après l’accouchement, à travers des produits artificiels que nous administrons au bébé. Dans le sein de sa mère, il aurait eu tous les nutriments nécessaires pour sa croissance », fait-elle observer. Un problème grave chez les bébés nés prématurément est la paralysie cérébrale. L’enfant ne peut pas parler, peut avoir un retard mental et être paralysé. « C’est une complication sévère qu’on peut avoir chez les prématurés. »

Une grossesse n’est pas quelque chose de facile. Il faut donc une bonne préparation. Les rendez-vous pour les consultations médicales doivent être respectés, afin de s’assurer que la grossesse se déroule normalement.
Le Dr Bhoma estime que le taux de 18 % de bébés qui naissent en sous-poids chaque année, est raisonnable, étant donné que la tendance mondiale est de 12 %.

L’importance du traitement anténatal

Avoir un enfant, ça se prépare. Le corps des adolescentes n’est pas encore prêt pour une grossesse. Entamer sa première grossesse après 35 ans peut être difficile pour la maman et cela peut résulter en un accouchement prématuré.

Le facteur de l’âge peut engendrer un autre problème : certaines maladies comme le diabète ou l’hypertension.
Des naissances prématurées sont dues à l’infertilité chez la femme. Les médicaments pour favoriser l’ovulation peuvent provoquer un accouchement prématuré, car elle peut être enceinte de jumeaux ou de triplés. L’utérus s’élargit plus vite et se contracte prématurément et donne lieu à des naissances avant terme. La poche d’eau est cassée, ce qui augmente le risque d’une infection. L’accouchement doit alors être provoqué, afin de préserver l’utérus de la maman et empêcher le bébé d’avoir une infection.

Les femmes qui ont le diabète avant leur grossesse doivent avoir un suivi médical plus régulier. Mais selon le Dr Bhoma, certaines ne respectent pas leur rendez-vous, ce qui résulte en un accouchement prématuré.  La cigarette, la drogue et l’alcool sont néfastes pour la femme enceinte. En raison de leurs dépendances, certaines femmes ne suivent pas leurs traitements anténatals convenablement. Dans ce genre de situation, il ne s’agit pas de bébés prématurés, mais de bébés trop petits qui n’ont pas bien pu se développer. En raison de leur poids, ils sont aussi considérés comme des bébés prématurés même s’ils ont connu 37 semaines de gestation.

Le surpoids et l’obésité causent divers problèmes métaboliques tels que le diabète et l’hypertension. Cela engendre une grossesse à risque. L’accouchement prématuré est alors recommandé pour la santé du bébé et de la maman.

Les maladies telles que le VIH, la syphilis, ou une infection vaginale figurent aussi parmi les causes d’accouchements prématurés. Enfin, les femmes mal préparées ou qui travaillent peuvent encourir le risque d’accoucher prématurément.

Activités légères

Un repos raisonnable est bon pendant la grossesse, mais il ne faut pas rester complètement inactive pour autant, conseille le Dr Bhoma. Elle recommande la pratique de certaines activités physiques légères telles que le yoga, la marche et les étirements. Cela aide à éviter des problèmes au moment de l’accouchement. Cependant, la natation en piscine n’est pas trop recommandée, alors qu’à la mer, certaines femmes ont des irritations. Les relations sexuelles sont possibles, dépendant du nombre de semaines de gestation.

Types de naissances prématurées

Une naissance est considérée comme prématurée quand l’accouchement a lieu avant 37 semaines de gestation.
Il y a divers niveaux de prématurité :

  • Aiguë, quand la naissance est effectuée avant 28 semaines de gestation. Les bébés sont tellement fragiles et petits qu’ils peuvent succomber si on essaie d’intervenir pour les garder vivants car leurs poumons ne sont pas encore prêts pour fonctionner de manière autonome .
  • Assez sévère, de 28 à 32 semaines. La plupart du temps avec une bonne prise en charge et s’ils n’ont pas d’infections et d’autres problèmes ces bébés survivent.
  • Plus ou moins correcte, entre 32 et 36 semaines, mais les bébés doivent restés en observation. Il faut que la vie du bébé ou de la maman soit en danger, en raison de la grossesse. C’est alors qu’on prépare le bébé. Il y a différentes façons d’intervenir et de mieux préparer les poumons à un accouchement prématuré.
Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer