Grossesse/BébéLa femme enceinteSlider

Infertilité masculine : comprendre les différentes causes pour un meilleur traitement

L’infertilité touche de plus en plus de couples à Maurice comme ailleurs. Pour offrir le meilleur traitement possible, trouver la source du problème est plus qu’important. C’est ce que fait comprendre le Dr Treesha Toory de Prashanth IVF Clinic & Research Centre.

Infertilité masculine

L’infertilité concerne autant les hommes que les femmes. 30 % des cas d’infertilité proviennent souvent de la gent masculine et les causes peuvent être variées. La gynécologue Dr Treesha Toory de Prashanth IVF Clinic & Research Centre basé à Quatre-Bornes explique les différents facteurs aggravants pouvant causer l’infertilité masculine :

• Les changements hormonaux. Les testostérones sont les hormones qui contrôlent la production de spermes et influencent également la fonction sexuelle des hommes. Tout changement hormonal aura un impact sur le nombre et la motilité des spermatozoïdes.

• La varicocèle. Il s’agit d’une dilatation des veines situées au niveau du cordon spermatique. Cette pathologie peut survenir à tout âge et affecte la qualité des spermatozoïdes. Un traitement chirurgical doit alors être envisagé.

• Des conditions médicales. Les maladies chroniques telles que le diabète affectent les hormones thyroïdiennes. Ces hormones diminuent alors qu’on note une hausse de la prolactine.

• D’autres maladies. Plusieurs autres maladies peuvent impacter sur l’infertilité des hommes. Parmi, on retrouve les oreillons, la varicelle, la rougeole pendant l’enfance, les affectations au scrotum, la hernie et la chirurgie de l’hydrocèle.

• Hygiène de vie. Il a été scientifiquement prouvé que plus de deux tasses de café par jour altèrent la qualité des spermatozoïdes. Idem pour l’alcool et le tabagisme. De plus, les personnes qui utilisent leurs ordinateurs portables sur les genoux peuvent également faire face à des problèmes d’infertilité à la longue. La cause ? Les radiations qu’émettent ces appareils et la chaleur que provienne du produit détériore la qualité du sperme.

Quel suivi ?

Plusieurs traitements sont disponibles pour régler les problèmes d’infertilité masculine. D’abord, on retrouve les traitements médicamenteux incluant la prise de clomifène, d’antioxydant, de L-Cartinine et d’hormones. Il y a également le traitement chirurgical pour résoudre la varicocèle. Ensuite, on retrouve la biopsie testiculaire qui est un prélèvement chirurgical de spermatozoïdes et l’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Cette méthode est principalement utilisée dans la prise en charge de l’infertilité masculine afin de poser un diagnostic et trouver un traitement approprié.

Qu’est-ce que l’azoospermie ?

Le terme azoospermie concerne une anomalie du sperme. Ce problème spécifique est surtout caractérisé par l’absence totale de spermatozoïdes lors d’une éjaculation. Et, en absence de ces hormones, il devient impossible pour l’homme de féconder. Des traitements spécifiques sont alors proposés tels qu’une biopsie testiculaire ou encore la TESA (Testicular Sperm Aspiration).

Atelier avec les médecins mauriciens

Dr Geetha Haripriya.
Dr Geetha Haripriya.

La directrice de la maison mère en Chennai, Dr Geetha Haripriya, gynécologue, obstétricienne et spécialiste des techniques de procréation assistée ainsi que des chirurgies hystéroscopiques et laporoscopiques, était à Maurice au mois de décembre. Elle a profité de cette visite pour inaugurer le centre de Prashanth IVF Clinic & Research Center à Quatre-Bornes et animer un atelier avec les médecins mauriciens. C’était le samedi 21 décembre à Voilà Bagatelle. « Le but était de faire découvrir les différents traitements disponibles et surtout les avancées de la technologie dans ce secteur », a fait ressortir la directrice. « De nos jours, la technologie nous permet d’avoir un taux de réussite plus élevé », ajoute-t-elle.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer