Anou aprann viv avek diabet
Actu SantéGrossesse/BébéLa femme enceinteSlider

Accouchement dans les cliniques privées : quel budget prévoir ?

Les Mauriciennes sont de plus en plus nombreuses à accoucher dans les cliniques privées, bien qu’il existe la gratuité des services dans les hôpitaux publics. Un choix qui n’est pas sans coûts. Combien coûte un accouchement dans le privé ? Tour d’horizon !

Fortis Clinique Darné

Vikram Dookayta, head of marketing à Fortis Clinique Darné, avance que pour l’accouchement normal, le prix est de Rs 45 000 (2 jours) tandis quel le coût pour la césarienne est entre Rs 70 000 à Rs 80 000 (3 jours).
Les tarifs varient, entre Rs 25 000 à Rs 90 000.

Chisty Shifa

Le Dr Dawood Oaris, directeur de Chisty Shifa, explique que pour un accouchement normal, le prix est d’environ Rs 45 000 à Rs 65 000. Par ailleurs, le coût pour la césarienne est entre Rs 75 000 à Rs 85 000.

Clinique Du Nord

Le Dr Mukhesh Sooknundun, directeur de la Clinique du Nord précise que le prix pour un accouchement normal est d’environ Rs 25 000 et la césarienne est entre Rs 50 000. Toutefois, souligne-t-il, ces frais varient selon les interventions encourues.

Wellkin Hospital

Veena Mulloo, Marketing Executive and International Services Coordinator chez Wellkin Hospital, soutient que les frais pour l’accouchement varient, selon les interventions. Toutefois, l’établissement offre des cours gratuits pour les femmes enceintes et leurs partenaires, afin que les patients soient bien préparés, informés et en confiance pour l’accouchement. Le cours, dispensé par une sage-femme d’expérience, se tient une fois par mois (normalement le dernier vendredi du mois). La séance dure environ deux heures et couvre tous les sujets : changements pendant la grossesse, travail, gestion de la douleur, césarienne, allaitement au sein après l’accouchement conclut-elle.

Deux types d’accouchement

  • L’accouchement par les voies naturelles (voie basse) ou l’accouchement vaginal est moins cher.
  • La césarienne est une intervention chirurgicale grâce à laquelle le médecin extrait le bébé de l’utérus de la mère en faisant une petite incision dans les parois utérines.

Les services offerts

  • L’unité d’obstétrique : deux salles, soit « standard » ou « de luxe » sont proposées pour faciliter la naissance.
  • La salle de césarienne : l’intervention chirurgicale se déroule au bloc opératoire rattaché.
  • Fait intéressant : Le futur papa peut être présent lors de l’intervention s’il le souhaite.
  • L’unité de néonatalogie accueille les bébés qui auront besoin de soins adaptés.
  • L’unité de réanimation néonatale prend en charge les mamans et les nouveau-nés prématurés de moins de 37 semaines.
  • La pouponnière (‘nursery’) s’occupe des nouveau-nés, afin de permettre à la maman de se remettre de la fatigue de l’accouchement.

En chiffres

  • Pour une échographie, comptez entre Rs 1 500 et Rs 4 000.
  • Pour un test sanguin, il faut prévoir Rs 350 à monter.
  • Le prix d’un accouchement s’élève entre Rs 25 000 – Rs 90 000, selon les honoraires des cliniques
  • La chambre coûte entre Rs 3 000 et Rs 11 000 en fonction des soins prodigués aux patients, autres frais de confort (la climatisation, l’ICU et le service prénatal) et d’autres services additionnels (papier de toilette, eau, une paire de pantoufles, une brosse à dents et du dentifrice, des cotons-tiges).
  • 60 % des patients des cliniques privées sont des assurés.

Bon à savoir

  • De nombreuses femmes ont recours au péridurale, qui est une forme d’anesthésie administrée dans l’espace épidural dans le bas du dos. Une péridurale ambulatoire – ou légère – atténue les douleurs, mais permet à la femme de sentir et de bouger ses jambes.
  • Les employées qui comptent moins de 12 mois de service n’ont pas droit à une rémunération pendant leurs 14 semaines de congé de maternité. Toutefois avec la récente mesure budgétaire, le gouvernement modifiera la loi sur les droits du travail pour permettre aux mères de moins de 12 mois de service d’avoir les congés de maternité.
  • La durée du congé de maternité est d’environ 12 à 14 semaines.
  • Dans certains cas, les mères peuvent bénéficier d’une ‘maternity allowance’ de Rs 3 000.
  • 100 % des gains de l’employé sont payés pendant deux semaines pour une fausse couche.
  • L’Employment Rights Act (2008) impose à l’employeur d’accorder le droit à une heure d’allaitement aux nouvelles mamans pendant les heures du travail.

Rédigé par Sneha Peryagh

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Close