Allo DocteurSlider

Faire don de son sang
 peut sauver trois vies

Donner de son sang peut sauver trois vies. C’est important de le faire régulièrement afin que la banque de sang ne soit jamais en rupture de stock. C’est ce qu’ont fait ressortir les invités de Caroline lors de l’émission Allô docteur de Radio Plus, dans le cadre de la Journée du don de sang observée le 14 juin.

La Banque de sang de Candos a besoin de 125 à 150 pintes de sang par jour. Avec un stock de 1 200 pintes, la banque dispose d’une réserve pour une semaine mais en raison de la durée de vie de certaines composantes, le don de sang doit se faire régulièrement afin que l’organisme ne soit jamais en rupture de stock. « À la banque de sang, notre objectif est d’avoir un stock d’au moins une semaine, a expliqué le Dr (Mme) Janaki Sonoo, directrice adjointe de la Banque de sang de Candos. Ce qui revient à dire que nous avons besoin entre 800 à 
1 000 pintes de sang en réserve par semaine, mais ce n’est pas possible d’atteindre ce chiffre à chaque fois. Par exemple, pendant l’hiver, il n’y a pas beaucoup de donneurs en raison peut-être des maladies que cette période génère. Il y a donc une baisse du stock. Il en est de même durant les vacances scolaires, car il y a souvent des collectes organisées pour la banque de sang. »

C’est pour cela que l’organisme, tout comme la Blood Donors Association, fait des appels réguliers pour inciter les membres du public à donner de leur sang. La directrice adjointe de la Banque de sang a toutefois souligné que l’organisme ne s’est jamais retrouvée en rupture de stock jusqu’à présent, ni dans l’incapacité de fournir le sang demandé, que ce soit pour les hôpitaux du service public ou les cliniques du privé. « Nous avons un système informatisé qui nous permet de savoir combien de pintes nous avons en stock, dans quel groupe spécifique il y a un manque et vers quels donneurs nous tourner pour en avoir. »

Pour Subhanand Seegoolam, le président de la Blood Donors Association, « il aurait fallu avoir une réserve pour deux semaines afin d’être vraiment à l’abri d’une rupture de stock de sang. » « Nous ne sommes pas à l’abri d’une catastrophe et, à n’importe quel moment, un grand stock de sang peut être 
nécessaire », a-t-dit. En tant qu’organisateur de collecte de sang, avoir une réserve pour une période de deux semaines peut permettre à pallier n’importe qu’elle situation. “En cas de mauvais temps par exemple, nous n’obtenons que 25 pintes ou moins car il est difficile d’atteindre le chiffre de 150 pintes de sang. »

Les deux invités de l’émission ont été unanimes à souligner que le don de sang régulier est important afin de pouvoir régulièrement renouveler le stock de la banque de sang, car c’est un élément qui a une durée de vie limitée.

2% de donneurs réguliers

Le pays ne compte que 2% de donneurs de sang réguliers, soit environ 40 000 personnes. Selon une étude effectuée par la banque de sang, la plupart des donneurs ne le font qu’une seule fois par an. Un homme en bonne santé peut le faire quatre fois par an contre trois pour une femme. Selon le Dr Sonoo, si chaque donneur faisait l’effort de donner son sang au moins deux fois par an, il n’y aurait jamais de rupture de stock.

Quand le sang est nécessaire

« La transfusion peut se faire en cas d’accident ou d’accouchement ou chez les patients qui ont un problème de santé chronique », a expliqué le Dr Sonoo. Le sang total est utilisé en cas d’accidents de la route où la victime en a besoin d’urgence ou en cas d’un accouchement difficile par césarienne. Les patients anémiques, dont ceux souffrant de thalassémie, ont aussi besoin de sang total tout au long de leur vie. Ils viennent toutes les trois semaines pour une transfusion. Les plaquettes sont utilisées dans certaines opérations également mais la plupart du temps, c’est pour les patients qui sont traités par la chimiothérapie ou qui souffrent d’anémie.

Journée du don de sang

La Journée du don de sang a été observée le 14 juin. Pour marquer cette journée, la Bambous Blood Donors Association prévoit une série d’activités ce samedi 15 juin. Une collecte de sang est prévue à partir de 9 heures dans la cour du supermarché Winners de la localité. Ceux qui souhaitent connaître leur état de santé pourront faire un bilan au Village Hall de Bambous alors qu’au centre social, il y aura un dépistage du cancer du sein.
Dans l’après-midi, le président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, sera présent à partir de 14 heures au Bambous Multipurpose Complexe pour une cérémonie axée sur l’importance du don de sang.

Objectif de la Journée

Depuis 2004, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété le 14 juin comme la Journée du don de sang. Le sang est important dans le service de Santé du fait qu’il peut sauver des vies. Le sang est comme un médicament, même si nous ne pouvons pas le fabriquer dans un laboratoire. C’est la raison de cette journée qui a pour but de valoriser et d’expliquer les raisons et l’importance de donner son sang. Cette journée vise aussi à remercier ceux qui donnent leur sang.

Types de don

Il y a différents types de don de sang : le don de sang total et par aphérèse. Le don total est le sang prélevé et transfusé à un patient par la suite après une série de contrôle.

Le don de sang total peut être séparé en différentes composantes à la banque de sang : plaquettes, plasma, globules rouges. Selon le Dr Sonoo, certains patients n’ont besoin que de plaquettes de sang et pas d’autres éléments. D’autres, qui souffrent d’anémie, n’ont besoin que de globules rouges. Une pinte de sang total peut ainsi permettre à sauver trois vie avec la séparation des différentes composantes selon le besoin des patients.
Lors de la collecte, le don de sang par aphérèse est une technique qui permet de prélever uniquement la composante nécessaire, soit plaquette ou plasma. Cela se fait automatiquement après la connection du donneur à un appareil programmé à cet effet et les autres composantes du sang sont réinjectées dans son corps”.
En raison du grand nombre de patients souffrant de cancer, un appel est fait pour des donneurs par aphérèse afin de recueillir des plaquettes dont ils ont besoin pour leur traitement de chimiothérapie.
Le sang total a une durée de vie de 35 jours. Les plaquettes peuvent durer cinq jours et le plasma peut être conservé pendant un an.

Les critères du donneur

Toute personne en bonne santé, âgée entre 18 et 65 ans, peut donner son sang. Ceux qui ont 17 ans peuvent aussi le faire avec le consentement de leurs parents. Le don peut se faire dans l’un des cinq hôpitaux régionaux ou à travers les caravanes mobiles. Les personnes qui ont des comportements à risque et les usagers de drogue par voie intraveineuse doivent s’abstenir.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer