Actu SantéSlider

Pour se ressourcer, mieux vaut des pauses sans téléphone

Si vous avez besoin de faire une pause pour recharger vos batteries pendant une journée de travail harassante, des chercheurs américains conseillent fortement de ne pas regarder votre smartphone.

Cette nouvelle étude, menée par des chercheurs de l’Université Rutgers, a recruté 414 participants et leur a donné des jeux de lettres à résoudre.

Une fois que la moitié du temps était écoulée, de nombreux participants pouvaient prendre une pause. Pendant ce break, ils avaient le choix de remplir une liste de courses fictive soit sur leur téléphone, un écran d’ordinateur ou sur papier. Le reste des participants ne bénéficiait pas de pause.

Leurs résultats, parus dans le Journal of Behavioral Addictions, ont montré que les participants qui prenaient leur pause avec leur smartphone enregistraient le taux le plus élevé d’épuisement mental et figuraient parmi les sujets les moins à même de résoudre des jeux de lettres rapidement et correctement après leur pause.

Les participants qui prenaient leur pause sur les téléphone prenaient plus de temps (+19%) pour finir leurs jeux de lettres, et résolvaient moins de grilles (-22%) que les personnes qui prenaient leur pause sans combiné.

En effet, la rapidité et l’efficacité des participants qui recouraient à leur téléphone au cours de leur pause équivalait à celle des sujets qui ne bénéficiaient pas d’une pause.

Les chercheurs notent que les résultats montrent que l’utilisation du téléphone lors d’une pause empêche le cerveau de se recharger efficacement et peut entraîner de moins bons résultats et une moindre performance.

“L’acte de prendre son téléphone entre deux tâches devient de plus en plus fréquent. Il est important de connaître les coûts associés à cette pratique à chaque fois que l’on a un temps mort. Nous partons du principe que cela n’est pas différent des autres pauses — mais le téléphone peut engendrer des taux accrus de distraction qui rendent plus difficile le retour à des tâches qui demandent de l’attention”, a noté Terri Kurtzberg, co-auteur de l’étude.

“Les téléphones portables peuvent produire cet effet parce que le simple fait de regarder son téléphone active l’idée de regarder ses messages, de se connecter aux autres, d’accéder à de l’information en continu, et ce de manière différente que les autres écrans comme les ordinateurs fixes ou portables”, a précisé la chercheuse.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer