Désirs & PlaisirsSexualitéSlider

Chronobiologie : trouver son meilleur moment pour faire l’amour

Donner un coup de fouet à votre libido avec la chronobiologie. Cette science qui étudie notre rythme biologique estime qu’il y aurait des moments propices pour faire l’amour. Selon certaines études, l’heure idéale serait le dimanche matin à 9 heures !

S’il y a une heure idéale pour faire l’amour, ce serait le dimanche matin à 9 heures. C’est ce qu’a révélé une étude britannique publiée par The Independant. Ce serait l’heure choisie par de nombreux couples. D’ailleurs, les relations sexuelles au petit matin ont tout pour plaire, car selon la chronobiologie, la science qui étudie le rythme biologique de l’organisme selon le temps indique qu’il est préférable de faire l’amour le matin quand le corps est en éveil.

Et, selon la chronobiologie, le meilleur moment est à 7h30. Pourquoi ? Tout simplement parce que le corps produit plus d’hormones sexuelles à cette heure et c’est le moment idéal de caler un câlin. « Après une bonne nuit de repos, on se réveille en forme. Notre niveau d’adrénaline est boosté, ce qui fait qu’on a la pêche et nous permet de sortir du lit. C’est ainsi le meilleur moment de faire l’amour, car on est en condition optimum. Tous les éléments sont réunis pour réveiller nos sens », explique le psychologue Sadasiven Coopoosamy qui insiste toutefois sur le fait que chaque couple doit pouvoir faire l’amour quand il a envie.

« Il s’agit d’un moment intime entre deux personnes. Les études avancent des arguments et démontrent une tendance, mais il faut aussi comprendre que chaque couple est unique. Il ne faut pas se sentir frustré si les relations sexuelles ne peuvent se faire dans la matinée », ajoute-t-il. Ce dernier souligne que les cultures et traditions sont différentes dans chaque pays, mais que certaines tendances peuvent se dessiner, car la vie de couple est souvent dictée par les impératifs du quotidien.

« On se laisse souvent submerger par les responsabilités : études, travail et enfants. On s’occupe de son couple qu’après avoir fait le reste », souligne-t-il, tout en indiquant que c’est peut-être là le problème des couples modernes.

Pas de sexe après 23 heures

Pour la plupart des couples, le sexe est au programme uniquement le soir, après une journée bien entamée. Le hic ? Le corps est normalement en mode repos le soir. D’ailleurs, l’acte sexuel est à éviter le soir après 23 heures. Les hormones ne sont pas en alerte.

En effet, l’œstrogène, l’adrénaline et le cortisol sont à un niveau bas après une journée, alors que la mélatonine – l’hormone du sommeil – est, elle, plus haute pour aider le corps à se reposer durant la nuit. En suivant notre rythme biologique, le soir, le sexe doit être évité.

« C’est peut-être plus pratique pour de nombreux couples, car souvent, c’est le seul moment de se retrouver avant de se coucher. Cependant, pour une vie sexuelle plus pétillante et épanouie, il est mieux d’attendre que son corps soit plus en mode éveil pour se faire plaisir et être en meilleure condition pour donner du plaisir à son partenaire », conseille le psychologue. Pour ce dernier, les couples qui insistent à faire l’amour le soir malgré la fatigue voient la qualité de leurs relations détériorées. « La fatigue peut impacter négativement sur la qualité d’une relation sexuelle. Il faut donc être à l’écoute de son corps », conclut-il.

Le top 10 des moments privilégiés

Selon une étude britannique publiée dans The Independant, il y aurait un Top 10 des moments les plus privilégiés pour faire l’amour. Verdict : les amoureux préfèrent nettement le week-end.

• Le dimanche matin à 9 heures
• Le samedi matin à 10h30
• Le samedi matin à 11h30
• Le samedi soir à 22h30
• Le samedi soir à 23h30
• Le vendredi soir à 22h30
• Le samedi soir à 23h15
• Le samedi soir à 21h30
• Le dimanche soir à 21h30

Le meilleur moment selon son âge ?

Faire l’amour à 20 ans ou à 50 ans n’est pas pareil. Le corps réagit mieux à une certaine heure précise. Selon la chronobiologie, un jeune de 20 ans serait en forme à 15 heures. Le rythme biologique est différent et le pic d’énergie est en début d’après-midi. Ensuite, à 30 ans, l’heure idéale est à 8 heures, car les hormones sexuelles sont plus réceptives. Pour ceux au-delà de 40 ans, la chronobiologie propose une heure tardive, aux alentours de 22 heures. Après 60 ans, l’heure des câlins avance par deux heures, soit à 20 heures.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer