PsychoSanté mentaleSlider

Dr Irfaan Daureeawoo : « la santé mentale, une priorité en 2021 »

La santé mentale définit le bien-être psychique et émotionnel, mais avec les défis liés à la Covid-19, les détresses psychologiques deviennent des obstacles à une vie épanouie. Les seniors sont encore plus concernés par ces troubles qui affectent leur qualité de vie. Le Dr Irfaan Daureeawoo revient sur l’importance de mettre l’accent sur la santé mentale en 2021.

Dr Irfan Daureeawoo
Dr Irfan Daureeawoo

Les risques de développer des troubles mentaux sont de plus en plus élevés, surtout en raison de la pandémie. « Au cours de ces derniers mois, nous avons remarqué que les gens sont davantage anxieux, frustrés et éprouvent de la colère face à cette menace invisible. Le confinement, les restrictions, les changements dans notre hygiène quotidienne ont conduit à un nouveau mode de vie, ‘un nouveau monde’. De plus, les informations sur la mort, la maladie et les complications liées à la Covid-19, notamment les variants, sont devenues une nouvelle norme, que ce soit sur les réseaux sociaux et dans les actualités.  Dans cette situation anxiogène, s’occuper de sa santé mentale est crucial », explique le Dr Irfaan Daureeawoo, médecin en gériatrie et qui exerce à l’hôpital universitaire du Mid Essex, en Angleterre.

En effet, la covid-19 n’a pas seulement des conséquences physiques, mais aussi un énorme impact moral. D’ailleurs, les Mauriciens du monde entier sont directement ou indirectement touchés par cette pandémie. Certains le sont physiquement, d’autres financièrement, sans oublier la crainte de la solitude et la perte d’emploi. « Nous reconnaissons la létalité de ce virus sur la santé physique, mais le côté mental ne doit pas être négligé. Le taux de violence domestique, de dépression, de suicide, d’alcoolisme et d’automutilation augmente et ne doit pas être ignoré.  La prévalence de dépression est à la hausse, ainsi que l’angoisse et les troubles de sommeil », indique-t-il.

Rester occupé, faire des exercices de base et communiquer régulièrement avec ses amis et sa famille sont pratiquement des solutions simples pour éviter les troubles morales. « Pour les personnes âgées vivant seules et les étudiants éloignés de leurs proches, il est impératif pour eux de savoir où chercher du soutien en cas de besoin », ajoute-t-il.

Une enquête réalisée en France en novembre 2020, la CoviPrev conclut qu’une association entre la pandémie et ces effets sur la santé morale existe bel et bien.  Cependant, pour le Dr Daureeawoo, il est grand temps de s’attaquer à la stigmatisation liée à la santé mentale, car les personnes souffrant de troubles mentaux sont souvent victimes de conséquentes violations des droits humains et de discrimination.

« N’ayez pas peur de parler et de demander de l’aide à chaque fois que vous vous sentez mal ou en détresse mentale.  Les patients atteints de problèmes de santé mentale préexistants doivent continuer leur traitement et être conscients de l’apparition ou de l’aggravation des symptômes », prévient-il, tout en soulignant qu’une bonne santé mentale est élémentaire pour le bien-être en général. Cela a non seulement un effet sur la façon de penser, de ressentir, mais aussi d’agir. « Une détérioration de la santé mentale peut également affecter la manière de gérer le stress, maintenir les relations avec les autres et a un impact sur les choix à considérer en cas d’urgence », précise-t-il.

Cela dit, l’annonce du vaccin contre la Covid-19 est une nouvelle très optimiste selon lui puisque cela se produit environ un an après le début de la maladie. « Le monde a souffert, non seulement scientifiquement, médicalement, mais aussi économiquement depuis le début de la pandémie. La reprise des activités professionnelles est donc attendue depuis longtemps », conclut-il.

Les principaux faits sur la santé mentale selon l’OMS

  • La population mondiale vieillit rapidement. De 2015 à 2050, la proportion de personnes de plus de 60 ans va pratiquement doubler, passant de 12 % à 22 %.
  • La santé mentale et le bien-être sont aussi importants pendant la vieillesse qu’à tout autre moment de la vie.
  • Les troubles neurologiques et mentaux chez les adultes âgés représentent 6,6 % des incapacités totales (DALY) dans ce groupe d’âge.
  • Environ 15 % des adultes âgés de 60 ans et plus souffrent d’un trouble mental.

La démence et la dépression

  • Démence

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la démence est un syndrome, généralement de nature chronique ou progressive, qui associe une détérioration de la mémoire, de la pensée, du comportement et de l’aptitude à réaliser les tâches quotidiennes. Elle touche principalement les personnes âgées même si elle ne constitue pas un élément normal du vieillissement. Selon les estimations de l’OMS, 50 millions de personnes dans le monde sont atteintes de démence. Le nombre total de personnes atteintes de démence devrait passer de 82 millions en 2030 à 152 millions en 2050.

  • Dépression

La dépression peut être la cause de grandes souffrances et entraîner des difficultés de fonctionnement au quotidien, prévient l’OMS. La dépression touche 7 % de la population âgée et représente 5,7 % des incapacités totales (DALY) chez les 60 ans et plus. La dépression est à la fois sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée au niveau des soins primaires. Les symptômes de dépression chez l’adulte âgé sont souvent négligés et non traités, car ils coïncident avec d’autres problèmes liés à l’avancée en âge. Les adultes âgés dépressifs voient leur fonctionnement plus détérioré que ceux qui présentent des maladies chroniques telles que des pneumopathies, une hypertension ou un diabète.

L’impact des troubles du sommeil

Les troubles du sommeil peuvent entraîner une dépression. En effet, les insomnies ont un impact direct sur la santé mentale et le risque suicidaire est également élevé chez les patients souffrant de troubles du sommeil. Souvent, ce sont les états d’épuisement liés aux troubles du sommeil et un manque de repos qui entraînent une dépression. Il est donc recommandé de trouver la cause de ces troubles du sommeil pour aussi retrouver une bonne santé mentale.

D’ailleurs, de nombreux médicaments ou encore la consommation d’alcool sont souvent la cause de ces troubles du sommeil. Pour bien dormir, il est important de faire attention à certains détails, dont l’environnement de la chambre à coucher. En effet, avoir une chambre calme, sans bruit et une température modérée améliore la qualité du sommeil.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page