Bien dans sa peauPsychoSlider

Bien-être et psychologie : Comment se préparer émotionnellement à sortir après le confinement ?

Écoutez cet article

A partir de ce lundi 5 avril, Défi Santé avec la collaboration de la psychologue Fatimah Ghanty vous proposent une nouvelle rubrique : Bien-être et psychologie. Un aspect différent de cette thématique vous sera proposé tous les lundis. Restez connecter !

Fatimah Ghanty
Fatimah Ghanty, psychologue.

Cette semaine, on aborde un sujet d’actualité : le déconfinement partiel. Mais la question que doit se poser de nombreuses personne : comment se préparer émotionnellement à sortir ? Voici quelques éléments de réponse avec Fatimah Ghanty.

« L’incertitude entourant le coronavirus peut créer de la détresse, des appréhensions et de l’anxiété chez les gens », fait comprendre la psychologue Fatimah Ghanty. Par conséquent, cela peut engendrer de la peur chez les gens, surtout lorsqu’ils doivent sortir. « La peur peut amener les gens à trop réfléchir à des situations qu’ils ne maîtrisent pas. Par exemple, les gens peuvent craindre d’attraper le virus lorsqu’ils sortent. Le fait de trop penser à des choses qui ne sont pas sous notre contrôle (comme attraper le virus) peut entraîner une spirale descendante d’anxiété ou aggraver l’anxiété », précise-t-elle.

Il est donc important pour les personnes de déplacer leur attention des choses qu’elles ne peuvent pas contrôler (comme contracter le virus) vers les choses qu’elles peuvent contrôler (comme porter un masque en public, pratiquer la distanciation sociale, respecter les directives fixées par les autorités ou éviter les grands rassemblements). « Lorsque nous nous concentrons sur les choses que nous pouvons contrôler (comme nous protéger et protéger les autres en public), nous avons tendance à moins réfléchir et à nous sentir plus confiants pour sortir », fait comprendre la psychologue.

Un autre rappel important est que nous devons agir en tant que communauté pour éviter la propagation du virus après le confinement et ne pas penser à nos propres besoins individuels selon Fatimah Ghanty. « Nous devons être attentifs aux autres personnes qui nous entourent. Par exemple, lorsque nous sommes en public, nous devons éviter de nous toucher (embrassades, poignées de main) et pratiquer la distanciation sociale. Pour que nous puissions reprendre notre vie normale après le confinement, nous devons nous rappeler qu’une fois le confinement levé, nous avons chacun un rôle à jouer une fois que nous sommes sortis de chez nous et nous devons agir en citoyens responsables », insiste-t-elle.

Il est également important de sortir du confinement à son propre rythme. Il est bon de se rappeler que sa vie ne reviendra pas automatiquement à la normale et c’est bien ainsi selon elle. Lorsque les gens se mettent la pression pour revenir à ce qu’ils étaient avant le confinement, cela peut augmenter le stress et l’anxiété. Il est normal que les gens reprennent lentement leur vie normale et ne se rendent que dans les endroits où ils sont à l’aise. « Pensez à ce que vous êtes à l’aise de faire, aux endroits où vous êtes à l’aise d’aller et à ce qui vous met mal à l’aise.  Il est important d’écouter votre corps et de ne pas vous mettre la pression. Vous pouvez le faire en prenant chaque jour comme il vient », conclut-elle.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page