AlimentsNutritionSlider

Préférer les protéines végétales pour doper sa santé cardiaque

De nouvelles recherches viennent étayer les bienfaits déjà connus des régimes végétariens. Elles montrent qu’en remplaçant rien qu’une ou deux portions de protéines animales par des protéines végétales par jour, on peut réduire trois des principaux marqueurs du cholestérol.

Des chercheurs de l’hôpital St. Michael’s de Toronto (Canada) ont mené une revue systématique et une méta-analyse de 112 essais contrôlés aléatoires au cours desquels les participants avaient remplacé les protéines animales par des protéines végétales pendant au moins trois semaines.

La plupart des études ont recouru à des protéines émanant du soja pour remplacer les protéines laitières animales.

Les chercheurs ont ensuite regardé les effets de ces remplacements sur trois marqueurs clés du cholestérol — lipoprotéines de basse densité aussi connu comme le “mauvais cholestérol”; lipoprotéines de haute densité aussi appelé “bon cholestérol”; et apolipoprotéine B, les protéines du mauvais cholestérol qui bouchent les artères.

Leurs résultats ont montré qu’en remplaçant une a deux portions de protéines animales par des protéines végétales au quotidien, on pouvait un peu réduire les principaux marqueurs du cholestérol, et ce de 5%.

“Cela semble peu, mais comme on consomme très peu de protéines végétales en Amérique du Nord, de petits changements d’alimentation peuvent entraîner de grands bienfaits pour la santé”, a commenté l’auteur de l’étude John Sievenpiper.

Les scientifiques ont aussi trouvé que cette réduction pouvait être augmentée si les participants combinaient les protéines végétales à d’autres aliments capables de faire baisser le cholestérol comme les fibres solubles d’avoine, d’orge et de plantain.

Des recherches précédentes avaient déjà montré que l’adoption d’un régime végétarien pouvait aider à faire baisser son cholestérol. D’autres études avaient aussi conclu que le fait de changer sa manière de se nourrir permettait de perdre du poids et de faire baisser son risque d’attaque cardiaque.

On notera par ailleurs que le cabinet de consultant en restauration Baum + Whiteman de New York a prédit que la tendance végétarienne allait figurer parmi les grandes tendances culinaires de l’année 2018, alors, à vos pois chiches et autres légumineuses, à vos noix, céréales et fruits secs.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer