AlimentsNutritionSlider

Antioxydants : ces molécules aux vertus anti-cancer

Reconnus scientifiquement pour leurs vertus anti-cancer, les antioxydants sont partout. Mais quelles sont réellement ces molécules et où les trouve-t-on ? Le point avec la nutritionniste Yoshinee Dhunnoo.

Les antioxydants se nichent principalement dans les fruits et légumes colorés qui donnent du pep’s à notre assiette. En effet, on parle précisément de la famille des caroténoïdes. L’orange de la carotte, de l’abricot ou de la patate douce est donné par la bêta-carotène, le vert des légumes verts à feuille (chou vert, épinards, pois, avocat, etc.) par la lutéine et zéaxanthine. Le lycopène fait quant à lui rougir la tomate.

De nombreuses études ont montré que les légumes verts, notamment les épinards, haricots verts, poivrons et les carottes, tomates et légumes crucifères se révélaient particulièrement protecteurs contre le cancer.

Carottes, abricots et mangues

Autre source d’antioxydants, les vitamines, présentes entres autres dans les fruits et légumes. Parmi elles, la vitamine C que ne fabrique pas notre organisme. Les agrumes comme les clémentines, citrons, oranges, pamplemousses, kiwis en regorgent ainsi que les baies de Goji, cassis et petits fruits rouges. Côté légumes, elle se trouve essentiellement dans les pommes de terre, navets, choux verts, poivrons, fenouils, et épinards.

La vitamine E est également un antioxydant puissant contenu dans les huiles végétales (germe de blé, argan, colza, tournesol), les fruits secs, et l’avocat, l’asperge, la tomate et le chou, la mûre et le cassis. La vitamine A (rétinol), quant à elle, est fabriquée par le corps à partir du bêta-carotène apporté par des produits d’origine végétale (carottes, abricots, mangues, légumes vert foncé, patates douces, persil) ou animale (beurre, foie, poisson, fromages, etc.)

Café, thé vert et vin rouge

Certains polyphénols sont des antioxydants. Ils portent les noms compliqués de quercétine, génistéine, catéchines ou encore curcumine contenue dans le curcuma. Ce sont par exemple les tanins présents dans les lentilles, le thé vert, le raisin ou le vin rouge ou les flavonoïdes du chocolat noir.

Certains oligo-éléments comme le zinc (huîtres, boeuf, foie de veau) ou le sélénium (viande, oeuf, fruits de mer) peuvent être considérés comme des antioxydants, car ils luttent très efficacement contre le vieillissement de notre organisme.

Au-delà du risque de cancer, les antioxydants sont capables de réduire les dommages de l’ADN, d’abaisser le taux de cholestérol, la tension et stimuler la santé des vaisseaux sanguins, le système immunitaire et les bactéries du microbiote.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer