MaladiesMaladies respiratoires

Inflammation de la gorge: attention au manque d’hygiène

L’angine est une inflammation de la gorge qu’il ne faut à aucun prix banaliser. Avec le changement de saison, cette pathologie peut enregistrer une hausse si l’hygiène buccale et la qualité des aliments sont négligées.

L’angine est une pathologie à ne pas prendre à la légère, afin d’éviter des complications. C’est l’avis du Dr Sattianundsing Deonarain, chirurgien en oto-rhino-laryngologie (ORL) à l’hôpital ENT de Vacoas.
Selon lui, une hausse de cette maladie est observée surtout chez les enfants. La principale cause est un manque d’hygiène. « Il faut éduquer les enfants concernant l’hygiène », explique le Dr Sattianundsing Deonarain.

Une angine peut survenir, en raison d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire et de la bouche. Elle peut aussi être due à la consommation d’aliments qui n’ont pas respecté les conditions d’hygiène ou de conservation, comme une cuisson inappropriée.

Chez les enfants de moins de 5 ans en particulier, l’infection survient parce que certains ont l’habitude de mettre leurs doigts dans leur bouche, sans s’être au préalable lavé les mains.
Chez les adultes, l’angine est plus particulièrement observée chez les personnes de plus de 45. Ils sont plus à risque en raison de la forte prévalence du diabète à Maurice.

Cela est dû au fait que le système immunitaire des diabétiques est affaibli par leur maladie. Les personnes les plus à risque sont les personnes qui ont le VIH/sida, un cancer ou une maladie auto-immune.
Un environnement pollué ou un endroit sombre et humide favorise aussi une angine. Car c’est un terrain propice à la prolifération et la circulation de bactéries explique le spécialiste. Les facteurs de risque sont les mêmes que ce soit en hiver ou en été.

À l’instar de la grippe, l’angine se manifeste particulièrement lors du changement de saison. Elle peut être due à une infection virale ou bactérienne.

« L’été est la période la plus propice pour attraper une angine. Mais cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas l’avoir en hiver. Dans certains cas, on peut noter une augmentation de cette maladie pendant la période de transition des saisons, un peu comme c’est le cas pour la grippe », dit-il.

En sus de cela, il faut éviter la consommation de fast food. « On ne devrait pas acheter de la nourriture n’importe où. Il faut veiller à ce que les règles d’hygiène soient scrupuleusement respectées et que les aliments ne soient pas exposés à l’air libre, à la poussière ou à d’autres sources de pollution qui peuvent altérer la qualité de la nourriture », explique-t-il.

Il soutient qu’outre le risque d’une intoxication alimentaire, la consommation d’aliments qui n’ont pas été bien conservés ou pas suffisamment cuits peut causer une angine.

Une angine peut survenir plusieurs fois durant la même année, si les règles d’hygiène et les précautions nécessaires n’ont pas été prises, indique le Dr Sattianundsing Deonarain. En cas de récidive, l’ablation des amygdales devient alors inévitable surtout si le patient connaît une baisse de poids.

« L’ablation est pratiquée si une personne a eu le même problème plus de sept fois en un an ou plus de trois fois sur deux années consécutives ou si la personne est en train de perdre du poids, parce qu’elle n’arrive pas à manger », ajoute-t-il.

Ainsi le meilleur traitement contre l’angine c’est d’abord la prévention fait ressortir le spécialiste. « Il faut éduquer la population sur les facteurs de risque et insister sur la propreté, afin d’éviter les infections virales », dit-il.
Mais, si l’infection est aiguë, il est indispensable de prendre des médicaments tels que du paracétamol et des antibiotiques. Le médecin déconseille l’automédication et recommande de consulter un médecin généraliste, un spécialiste en ORL ou un pédiatre.

Il ajoute qu’il faut savoir faire la distinction entre la grippe et une angine. Une angine est tout le temps accompagnée de fièvre (jusqu’à 39 oC) particulièrement pour les angines bactériennes. La grippe, quant à elle, est accompagnée de courbatures, de picotements des yeux et d’écoulement du nez.
Parmi les autres symptômes, il y a un inconfort dans la gorge et des difficultés à déglutir. Au premier stage de la maladie, de nombreuses personnes ont recours aux remèdes de grand-mère selon lui. Cela peut apporter un certain soulagement, mais si la maladie s’aggrave, il faut suivre un traitement médicamenteux, fait-il ressortir.

Il ne faut pas sous-estimer la maladie ni la banaliser, afin d’éviter les complications. Un abcès dans la bouche est possible, si rien n’a été fait pour se soulager. Cela peut aussi entraîner une grosseur dans le cou et dans la bouche voire une septicémie. Si l’immunité baisse, il est possible d’avoir ces complications. Les personnes les plus concernées sont les diabétiques, celles qui souffrent du cancer ou du sida, les personnes âgées et les personnes qui souffrent de maladies auto-immunes. Il est recommandé de consulter un médecin avant de prendre des médicaments.
L’angine est une inflammation de la gorge qui provoque des douleurs lors de la déglutition. Des plaquettes peuvent se former au niveau des pharynx. Cela peut être le résultat d’une infection virale ou bactérienne. Dans certains cas l’angine peut être due aux deux infections, mais elle commence par l’infection virale. Quand l’infection virale progresse, elle devient bactérienne. L’infection virale est plus commune et on l’attrape dans l’air. L’angine peut être blanche ou rouge. Si c’est une infection bactérienne, c’est rouge, si c’est une infection virale il y a des mycoses et des champignons.
Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!