Maladies

Asthme : les enfants les plus touchés 

« L’asthme est une maladie courante soignée facilement avec des médicaments qui ne sont pas dangereux. » C’est ce que soutient le Dr Keser Pillay, pneumologue, allergologue et spécialiste en médecine interne. Il était au micro de Caroline et de Mélanie Valère-Cicéron.

Caroline et Mélanie Valère avec le Dr Keser Pillay

L’asthme est une maladie inflammatoire des bronches et touche particulièrement les enfants. La plupart des cas concernent une allergie respiratoire explique le Dr Kerser Pillay. Il cite en exemple le cas de deux enfants qui jouent avec des oreillers. « Dans le matelas et les oreillers, il y a de la poussière. Si l’un des enfants est asthmatique et respire cette poussière, c’est sûr qu’il commencera à tousser et aura les bronches serrées dans les minutes qui suivent. Et, cela causera un ronflement de son estomac », dit-il. Cela est dû au fait que l’enfant asthmatique est sensible à la poussière et la présence des acariens. « C’est une hypersensibilité à cette poussière qu’on appelle allergène ». L’enfant qui ne souffre pas d’asthme n’aura pas ce problème, précise notre interlocuteur.

Si chez les enfants la principale cause de l’asthme est la poussière, chez les adultes, cette maladie peut être le résultat d’un facteur non-allergique. C’est le cas de ceux qui, enfant, n’ont pas été asthmatiques. Dans ce genre de situation, c’est l’environnement du travail qui doit être analysé. Car, soutient le médecin, de nombreux cas d’asthme sont liés au facteur lieu de travail. Les plus concernés sont ceux en boulangerie et en menuiserie. Le premier cas concerne l’inhalation de la farine de blé régulièrement. Ce qui provoque l’asthme chez l’adulte et le deuxième cas c’est la respiration de poussières de bois qui provoque une inflammation des bronches. Par ailleurs, les personnes qui exercent dans une salle d’opération sont également susceptibles de développer de l’asthme dû à l’inhalation de l’odeur des gants en latex ainsi que les désinfectants, affirme le pneumologue.

Cependant les enfants demeurent les individus les plus à risques. Toutefois, il y a des enfants qui attrapent facilement une grippe et une toux persistante provoque des ronflements de l’estomac. « Avec l’âge la situation se calme et dans ce cas précis, ce ne sont pas des enfants asthmatiques », soutient le médecin. Par ailleurs, dans les familles avec des antécédents, les enfants sont affectés par l’asthme explique-t-il. « Dans ce cas également la situation s’améliorera au fur et à mesure que les enfants grandissent. » Le médecin ajoute que les médicaments disponibles sont efficaces. Chez des adultes qui ne souffraient pas d’asthme pendant leur enfance ou chez ceux n’en avaient pas les symptômes à l’adolescence, la maladie peut faire surface à l’âge adulte. « L’asthme peut aussi revenir dans les situations professionnelles mentionnées », dit-il.

À Maurice, 8 à 10 % de la population seraient touchés par l’asthme, selon le Dr Pillay.

À retenir

L’entourage d’une personne asthmatique doit observer les signes suivants: une toux sèche après le sport accompagné du ronflement de l’estomac. Il en est de même chez les adultes. C’est l’asthme de l’effort qui peut venir pendant la pratique du sport ou après. Quand les personnes concernées ressentent ces symptômes, ce n’est pas une raison pour ne pas pratiquer du sport. Cela survient quand l’asthme n’est pas bien contrôlé. Ceux qui suivent leur traitement convenablement peuvent pratiquer un sport sans problème.

Obstruction des bronches

L’asthme est défini comme une obstruction variable des bronches. Une personne asthmatique peut avoir, pour diverses raisons, les bronches serrées. Ce qui va l’empêcher de bien respirer. Auparavant, on disait que la personne souffrait d’oppression. Le malade peut passer par des phases de crises ou phases de quelques jours ou semaines. Son état asthmatique peut être incontrôlable. La personne n’arrive pas à respirer normalement et avoir l’estomac qui ronfle et par la suite son état peut s’améliorer d’où le terme d’obstruction variable. Cela contrairement à certaines maladies où l’état de la personne reste le même et ne change pas. Cette situation est due à inflammation des bronches.

Il existe des traitements efficaces pour soigner l’asthme. Les patients devraient pour cela bien suivre les conseils de leur médecin. Dans 90 % des cas, les patients pourront contrôler leur maladie et vivre normalement. L’asthme étant une inflammation des bronches, plus elle est contrôlée pendant une bonne période de temps, plus les chances que l’asthme disparaisse est grande.

Règles des tiers

Chez les femmes enceintes, la situation concernant l’asthme est assez particulière avec la règle des tiers. Dans un tiers des cas, l’asthme n’évoluera pas, c’est-à-dire qu’il restera à la même sévérité. Dans le deuxième tiers, l’asthme s’améliorera ou disparaîtra pendant la grossesse et dans le dernier tiers la situation peut s’aggraver. Il y a des femmes qui pour la première fois de leur vie développent de l’asthme pendant la grossesse, particulièrement vers la fin ou après l’accouchement soit un ou deux mois après. Cela est dû aux changements hormonaux. Dans le cas de la femme enceinte, il n’y a aucun risque, tant pour la maman que pour le bébé, de suivre le traitement par cortisone dont la dose est faible à travers une pompe. L’air aspiré va directement dans les poumons dans entrer dans le sang. Il est important de bien écouter sans crainte les conseils de son médecin pour éviter des complications à la suite d’un manque d’oxygène qui peut provoquer des pertes ou une malformation.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer