Hygiène de vieSliderSoins des yeux

La santé visuelle : comment bien vivre avec une myopie ?

La difficulté de voir de loin, connue comme la myopie, touche de plus en plus de personnes. Il s’agit d’un défaut visuel et non pas d’une maladie des yeux. L’optométriste Ijaz Patel, de Patel Optics, dévoile les différents aspects de ce trouble.

Premier constat : « le nombre de personnes myopes augmente rapidement. Et ce depuis une vingtaine d’années », nous dit Ijaz Patel, optométriste de Patel Optics qui explique que la myopie est un trouble de la vision dû principalement à un « œil trop long » : notamment la distance entre la cornée et la rétine qui est trop importante. « Il faut savoir que la myopie apparaît généralement pendant l’enfant, vers 7 et 8 ans », fait-il comprendre. Il souligne également que la myopie est très souvent héréditaire.

Pour ce qui est des causes, la prédisposition génétique joue, certes, un rôle, mais certaines conditions de vie pendant l’enfance ont également un impact sur la vue. « Le temps passé devant les écrans et manque d’exposition à la lumière naturelle. De plus, les adultes qui travaillent devant les écrans semblent également touchés par la myopie », ajoute l’optométriste.

Il existe deux types de myopie. D’abord, il y a la myopie « commune » qui est héréditaire et se manifeste dès l’enfance par une vision floue de loin et elle se stabilise vers l’âge de 15 ans. Ensuite, il y a la myopie comportementale qui comprend environ 60 % des myopes. Ce type de myopie se manifeste plus tardivement à partir de 10 et 11 ans. « Elle est plus difficile à détecter, car la vision floue n’apparaît pas tout de suite », indique-t-il. Les premiers symptômes peuvent être des maux de tête, des vertiges, la photophobie qui est une sensibilité à la lumière, les yeux larmoyants, le manque de concentration, surtout chez l’enfant et l’insomnie. Elle se stabilise par la suite vers l’âge de 25 ans.

La myopie se corrige aisément par le port de lunettes ou de lentilles. C’est l’essentiel du traitement selon Ijaz Patel. Par contre, pour la prévention, plusieurs conseils sont prodigués par l’optométriste. D’abord, il est conseillé de prendre des pauses visuelles de 20 secondes en regardant un objet éloigné de 20 mètres ou plus. « Ensuite, il faut maintenir les visites régulièrement chez l’optométriste, recommandable à une fréquence de deux ans en moyenne pour les adultes et à fréquence annuelle pour les enfants », précise-t-il. Finalement, il faut aussi faire des exercices de rééducation pour augmenter l’élasticité des muscles présente dans l’œil. « Pour bien faire ces exercices, il faut demander conseil à votre optométriste, pour qu’il vous prescrive les exercices en vérifiant que les mouvements se font correctement », conclut-il.

Apprendre à se reposer les yeux

Vous avez les yeux fatigués ? Il existe plusieurs astuces pour détendre les yeux. La première astuce : battez les paupières régulièrement. Le mouvement des yeux leur permet de se relaxer et d’être massés. De plus, la cornée est humidifiée et nettoyée en faisant cet exercice. Il est d’autant plus conseillé puisque les études montrent que les gens qui lisent beaucoup sur les écrans clignent cinq fois moins des yeux que d’habitude. Petit conseil : faites de cet exercice un rendez-vous régulier en activant une alarme toutes les heures et faire deux à trois séries de 20 clignements des yeux. Ensuite, il y a le « palming ». C’est un exercice qui permet de délasser les yeux et de les régénérer. Pour le faire, il suffit de fermer les yeux et d’appliquer les paumes des mains préalablement chauffées sur les yeux pendant au moins cinq minutes.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!