FitnessFormeSlider

Loisirs : quelles activités choisir pour le bien-être de son enfant ?

L’épanouissement d’un enfant passe inévitablement par le loisir. Ainsi, bien choisir une activité extra-scolaire lui permet de mieux grandir en toute sérénité. Cependant, est-ce que cette activité dépend du choix et du caractère de l’enfant ? Voici quelques pistes à suivre.

La danse

Tel un papillon qui prend son envol, un enfant arrive à casser sa timidité quand il s’exprime librement et souvent la danse ou la musique peut l’aider. C’est ce qu’explique Charlène Rioux de l’Atelier des Artistes, à Sainte-Croix. Ce centre de loisirs propose une série d’activités, dont la danse moderne, la gymnastique et la natation, entre autres. « C’est à l’enfant de décider. Il doit être vraiment à l’aise et aimer un loisir pour le faire avec enthousiasme. C’est alors qu’il va mieux s’épanouir et s’exprimer plus facilement », estime-t-elle. Dans son centre de loisirs, plusieurs activités sont proposées afin que l’enfant puisse toucher un peu à tout. « C’est en essayant plusieurs activités que l’enfant arrivera à savoir ce qu’il aime le plus. » D’une durée de trois heures, les classes ont lieu les samedis de 9 heures à midi.

La musique

Chaque enfant a une sensibilité différente et certains montrent un attachement particulier à la musique. Comment savoir si son enfant a un penchant pour la musique ? C’est assez simple et évident, indique Gervais Sauveur de l’École de musique du Sud (EDM). « Les enfants font de la musique avec tous les objets qui leur tombent sous la main. C’est aux parents d’être attentifs », fait-il ressortir. Professeur de musique à l’École de musique du Sud, Gervais Sauveur estime que les enfants doivent être exposés à tous les instruments de musique avant d’un choisir un en particulier. « D’ailleurs, chez nous, on propose des cours “Jardin Musical” pour les enfants de 5 à 10 ans. Ils font un peu de tout et c’est au professeur de repérer l’instrument qui inspire le plus l’enfant », indique-t-il. Les classes sont dispensées une fois par semaine et la classe d’éveil se fait uniquement le samedi.

Le tir à l’arc

Chaque activité a ses avantages. Les joueurs de tir à l’arc sont connus pour leur dextérité. « Ce sport travaille la concentration, ce qui aide l’enfant dans ses études aussi. Plus concentré, il arrive à mieux s’appliquer dans tout ce qu’il fait », indique Anwar Peer qui enseigne le tir à l’arc depuis de nombreuses années. Dès l’âge de 7 ans, les enfants peuvent commencer ce sport. Les cours sont dispensés au centre de Fraternité à Grande-Rivière-Nord-Ouest et à Azuri, Roches-Noires, le samedi, de 8 heures à 10 heures et le dimanche, de 9 heures à midi. Anwar Peer propose tous les équipements.

La natation

La natation a toujours été le sport le plus recommandé. Dès l’âge de 4 ans, les enfants  peuvent s’initier à ce sport explique Charlène Rioux de L’Atelier des Artistes. Elle souligne que l’enfant a tout à gagner en faisant de la natation. « C’est un défi personnel. Quand on est dans l’eau, on est seul avec soi et on doit donner le meilleur de soi à chaque fois. On devient plus fort, physiquement et psychologiquement », fait-elle comprendre. De plus, apprendre à nager est une nécessité quand on vit sur une île selon elle. L’initiation à la nage permet aux enfants d’apprivoiser la peur de l’eau. « Trop souvent, on a remarqué que soit l’enfant a peur de l’eau et ne veut pas rentrer dans la mer ou dans la piscine ou alors, il aime l’eau, mais ne sait pas nager et du coup, il peut se mettre en danger. Dans les deux cas de figure, s’initier à la natation peut l’aider », explique Charlène Rioux.

Les ateliers créatifs

Les enfants veulent souvent mettre la main à la pâte. Plusieurs ateliers créatifs proposent aux enfants de faire de belles choses, comme ceux proposés par l’ArtDoize de Saleema Pierre. Ces ateliers ont une approche holistique qui permet à l’enfant de se découvrir. Saleema Pierre anime les classes de peinture et d’éveil à l’art le samedi. Cela permet à l’enfant de s’exprimer comme il le souhaite. « J’inclus aussi des classes de jardinage ou encore de recyclage, ce qui est un bon moyen d’initier les enfants à la protection de l’environnement et à l’écologie », indique-t-elle. L’enfant dès 4 ans fonctionne comme une éponge. « Il absorbe tout, alors autant en profiter pour inculquer les meilleures valeurs et pratiques. » Les classes du samedi sont proposées en deux tranches, celle du matin pour les enfants de 4 à 6 ans et durant la journée pour ceux âgés de 7 à 10 ans.

Conseils d’un pro :

  1. Il faut toujours bien se renseigner sur les cours avant de s’inscrire. L’âge recommandé est une des informations clés, car l’enfant doit se retrouver avec les enfants de son âge.
  2. Plus la route est longue, plus l’enfant sera fatigué. La meilleure solution est de trouver une activité pas trop loin de chez soi. Ce sera aussi important pour garder la motivation tout au long de l’année.
  3. Il y a trop d’activités et vous ne savez pas comment faire un choix. Demandez aux mamans autour de vous. Elles sont les mieux placées pour partager leurs expériences et vous conseiller.
  4. Toujours essayer l’activité avant l’abonnement. Inutile de payer pour le mois ou pour l’année avant même d’avoir tenté l’expérience. Il est donc important de demander aux instituteurs un temps d’essai, juste pour voir si l’enfant s’adapte et se plait.
Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page