[pro_ad_display_adzone id="1515"]
Bien-ÊtreSliderYoga

Fondation Isha de Sadhguru : Respirez pour un incroyable voyage en vous

Sadhguru est un leader spirituel très influent en Inde et aux États-Unis. Pour le plus grand bonheur de ses adeptes mauriciens, Marie Christine (Tina) Jabr, formée par Sadhguru au Isha Yoga Centre de Coimbatore, animera des cours d’Inner Engineering, du jeudi 26 au dimanche 29 septembre, au Val de Vie Garden, à Phoenix.

Invitée par un groupe de volontaires qui ont effectué le programme de l’Inner Engineering de Sadhguru en Inde, Marie Christine Jabr (Tina) est arrivée à Maurice le mardi 17 septembre. Nous l’avons rencontrée à Poste Lafayette où elle séjourne.

La volontaire de l’Isha Foundation enseigne, depuis 2005, l’ingénierie intérieure de Sadhguru. Selon elle, cet enseignement touche l’essence même de la condition humaine.

« Sadhguru estime que nos actions sont toutes dirigées vers un but. Celui de développer notre bien-être. Pourtant, malgré nos efforts, le confort qui nous entoure et les progrès qui nous facilitent la vie, nous ne sommes pas heureux la plupart du temps », indique Marie Christine Jabr.

Pour elle, le guru mystique enseigne à travers l’ingénierie intérieure que le bonheur ne peut pas provenir de l’extérieur. Mais qu’il est en nous.

« C’est en agissant avec plus de conscience et en réagissant de manière moins impulsive, en acceptant que nous n’avons pas le contrôle sur tout, que nous pouvons commencer à apprécier ce que nous vivons et connaître le bonheur », fait-elle ressortir.

Sadhguru n’a ni doctrine à inculquer ni philosophie à enseigner et pas plus de croyance à propager. Pour lui, l’unique solution à tous les maux qui tourmentent l’humanité réside dans la transformation de soi.

Qu’est-ce que l’ingénierie intérieure ?

Elle explique que l’ingénierie intérieure fournit des outils et des solutions pour permettre à une personne de façonner sa vie telle qu’elle la veut au quotidien. « Ce programme de transformation de soi vous donne l’occasion d’explorer les bases de la vie en utilisant des méthodes des sciences yogiques. »

Elle précise que l’ingénierie intérieure est une technologie pour le bien-être qui ne nécessite ni croyance ni défiance. « Il faut juste apprendre à utiliser cette technologie qui produira des résultats qui que vous soyez. »

La jeune femme partage également que l’ingénierie intérieure permet au participant du programme d’améliorer son équilibre émotionnel. Et aussi de trouver une profonde paix intérieure ainsi qu’une clarté mentale. D’une durée de quatre jours, le programme d’ingénierie intérieure touche les quatre aspects du yoga : Kriya, Karma, Gyana et Bhakti.

Les bienfaits dit-elle sont des changements positifs dans la vie de tous les jours pour trouver la joie de vivre. Bien que le yoga soit devenu synonyme de postures et d’exercices physiques, il ne se limite pas seulement à cela, renchérit Marie Christine Jabr.

Elle fait observer que yoga signifie : « ce qui vous amène à une dimension ou perception supérieure de la vie ». C’est une approche holistique qui favorise le bien-être à tous les niveaux : corps, mental, émotions et énergie.

« Le programme d’ingénierie intérieure propose ainsi un processus complet pour aligner votre corps, votre mental, vos émotions et votre énergie. Il comprend une pratique simple à travers la respiration appelée Shambhavi Mahamudra Kriya qui apporte d’énormes bienfaits physiques, psychologiques », précise-t-elle.

Jaggi Vasudev, un guru moderne et visionnaire

Jaggi Vasudev, Sadhguru

Sadhguru de son vrai nom Jaggi Vasudev est âgé de 62 ans. D’origine indienne, il est un yogi réaliste, mystique et visionnaire qui s’est consacré à l’élévation du bien-être physique, mental et spirituel de tous. Auteur et personnalité influente, Sadhguru est régulièrement invité à s’exprimer dans des forums internationaux et de nombreuses conférences mondiales telles que le Sommet mondial sur la paix des Nations unies.

Souvent décrit comme un guru moderne, car il n’appartient à aucune tradition particulière, Sadhguru intègre dans ses enseignements et pratiques, les aspects des sciences yogiques qui sont les plus pertinents pour la vie moderne.

Ses méthodes scientifiques de transformation de soi ont un attrait universel. D’ailleurs, les idées de Sadhguru sur les mécanismes de la vie sont le résultat de sa profonde expérience et servent de guide pour explorer les dimensions plus profondes de la vie.

Sa vie et son travail rappellent que la science interne du yoga n’est pas une philosophie ésotérique, issue d’un passé révolu, mais qu’elle est absolument pertinente et applicable à la vie actuelle. Sadhguru a créé la fondation Isha, une organisation internationale à but non lucratif, dirigée par des volontaires et dédiée au développement du potentiel humain.

Marie Christine Jabr : Qui suis-je ?

Marie Christine Jabr

Marie Christine Jabr, de Rabieh au Liban, effectue sa maîtrise en santé publique à l’université américaine à Beyrouth. Elle participe en 2001, au programme d’ingénierie intérieure, d’une durée de sept jours, animé par Sadhguru en personne.

« Je n’étais pas d’origine indienne. J’étais suspicieuse. J’étais contre les groupes. Il y avait 140 participants. Je me suis demandé qui était cet homme avec une barbe. Ayant grandi au Liban qui était en affreuse guerre avec les pays voisins, j’avais perdu confiance en la beauté du monde. Je me suis demandé ce qu’il est venu faire au Liban. Est-il venu réparer la tête des gens de mon pays qui était en guerre ? »

Réticente au début, elle finit par rater un week-end de ski, un sport dont elle est passionnée, pour suivre le programme de Sadhguru. Initiée au Kriya Yoga, elle apprend les techniques de respiration pour purifier son organisme et son énergie. Au bout de deux semaines, grâce à cette pratique, elle devient plus calme, mais encore elle constate un grand changement au niveau de sa respiration lorsqu’elle faisait du vélo, la nage et le ski. Dans un éclat de rire, elle partage : « Même les embouteillages monstres au Liban ne méritaient plus ma colère. »

Au travail, Marie Christine Jabr connaît une autre transition incroyable. Impliquée dans la gestion d’un hôpital au Liban, elle confie ne pas avoir eu envie de poursuivre cette profession. « J’ai vu quelqu’un mourir à la porte, car il n’avait pas les moyens de payer ses frais médicaux. Cela m’a véritablement bouleversée. Je me suis dit que je n’allais pas faire ce boulot toute ma vie. »

Elle envisage dans un premier temps à faire du volontariat en Afrique. Mais pour la Diwali, c’est en Inde qu’elle atterrit pour connaître la réponse à sa question éternelle : qui suis-je ? « J’ai quitté une vie confortable pour venir dans le centre de Yoga Isha à Coimbatore. J’ai dit à mon père que j’allais rester en Inde pour deux ans. Mais j’y suis restée par la suite pendant 18 ans. C’est une décision que je n’ai jamais regrettée. Je dirais qu’elle est la plus intelligente que j’ai prise dans ma vie. Et j’ai suivi le guru. »

En Inde, Marie Christine Jabr explore cette science subjective qu’est le yoga tout en essayant de comprendre son esprit. « Au centre de yoga Isha, j’ai rencontré des gens joyeux et aimant comme Sadhguru. J’ai mis mes appréhensions de côté et je me suis assise pour méditer. C’était une sérénité à laquelle je n’avais jamais goûté. J’ai aussi compris que mon plus grand ennemi était mon esprit. Alors qu’il était supposé m’aider dans la vie. Je n’avais pas le contrôle de ma propre tête. Au début, je pensais que c’était normal. Mais après l’ingénierie intérieure enseignée par Sadhguru, j’ai réalisé que ce que je ressentais n’était pas vraiment mes émotions. Il y avait bien plus à découvrir dans cette vie. Je ne savais pas que c’était possible de retrouver ce genre de sérénité. »

À ce jour, Marie Christine Jabr a enseigné l’ingénierie intérieure de Sadhguru dans quelque 20 pays du monde pour aider de nombreuses personnes à se connecter à la vie. « On dit souvent “je sais”. Mais on ne sait pas vraiment tout. Conditionné à vivre en société, on vit sans prendre le temps de se connecter à sa vraie nature. C’est possible pour tout le monde de trouver une source de joie et d’amour infinie. La transformation de soi à travers l’ingénierie intérieure permet d’avoir une meilleure productivité. Idem pour la créativité et la concentration ainsi que pour avoir une bonne santé physique et mentale », témoigne-t-elle.

Des millions d’adeptes dans le monde

Homme dont la passion touche tout ce qu’il entreprend, Sadhguru a des millions d’adeptes. Sa fondation Isha dispose de plus de 300 centres soutenus par plus de trois millions de personnes dans le monde.

La fondation Isha

La fondation Isha a son siège au Isha Yoga Center dans le sud de l’Inde et au Isha Institute of Inner Sciences aux États-Unis. Sous la direction de Sadhguru et motivé par le sentiment d’unité, d’amour et de désir profond de connexion et de partage, la fondation Isha a mis en œuvre plusieurs projets humanitaires à grande échelle pour le développement de campagnes sur la réforme de l’éducation et de l’environnement. Et sur comment avoir une vie holistique et saine.

Article rédigé par Jenna Ramoo 

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer