Bien-ÊtreMédecines traditionnellesSlider

L’acupuncture peut-elle soulager l’anxiété dentaire ?

Une nouvelle étude britannique suggère que l’acupuncture pourrait faire office de traitement potentiel pour les personnes souffrant d’anxiété dentaire.

Des chercheurs de l’université de York (Royaume-Uni) ont étudié six essais thérapeutiques impliquant 800 patients afin d’évaluer l’effet du traitement traditionnel chinois sur l’anxiété dentaire.

Ce trouble touche environ 30% des adultes dans le monde et peut être déclenché par plusieurs types de peur, notamment la peur des piqûres, de la douleur, ou des effets secondaires liés aux anesthésiques.

Les symptômes incluent des nausées, des difficultés à respirer et des étourdissements, et peuvent se produire à l’idée d’aller chez le dentiste, durant un examen, ou pendant le suivi du traitement.

Pour conduire leur étude, les chercheurs ont mesuré l’anxiété dentaire à l’aide d’une échelle par points, et ont comparé les niveaux d’anxiété des patients ayant suivi des séances d’acupuncture et de ceux qui n’en avaient pas suivi.

Ils ont constaté que l’acupuncture réduisait l’anxiété de huit points, une réduction assez importante pour être considérée comme cliniquement significative, ce qui suggère que l’acupuncture pourrait potentiellement être un traitement efficace contre l’anxiété dentaire.

Hugh MacPherson, professeur d’acupuncture à l’université de York, a commenté ces résultats en déclarant qu’il existait “un intérêt scientifique croissant pour l’efficacité de l’acupuncture, soit comme traitement seul, soit comme traitement d’accompagnement de médicaments classiques”.

Il note toutefois qu’aucune conclusion ne peut encore être tirée : “Ces résultats sont intéressants, mais nous avons besoin de davantage d’essais mesurant l’impact de l’acupuncture sur l’anxiété avant de se rendre chez le dentiste, pendant le traitement, et après le traitement.”

“Si l’acupuncture doit être intégrée aux pratiques dentaires, ou utilisée pour lutter contre d’autres cas d’anxiété extrême, alors on doit mener davantage de recherches de qualité pour démontrer qu’elle peut avoir un effet positif durable sur le patient. Les premières indications semblent positives, mais il y a encore du travail à mener.”

Des études précédentes ont aussi suggéré que l’acupuncture pouvait être efficace dans le traitement de divers autres troubles, notamment les règles douloureuses, les douleurs chroniques et les bouffées de chaleur de la ménopause, et qu’elle pouvait aider à perdre du poids.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer