Actu SantéSlider

Infertilité : un premier sommet conjoint par la Fondation Merck et la Société Africaine de Soins Reproductifs

Écoutez cet article

La Fondation Merck et la Société Africaine de Soins Reproductifs ont annoncé une adhésion annuelle gratuite pour les anciens de la Fondation Merck lors de leur Premier Sommet Conjoint Annuel

La Fondation Merck (www.Merck-Foundation.com), la branche philanthropique de Merck KgaA Allemagne, en partenariat avec la Société Africaine de Soins Reproductifs (ARCS) a organisé son Premier Sommet Conjoint Annuel 2022. Le Sommet a été coprésidé par la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO de la Fondation Merck et Présidente de la campagne « Plus Qu’une Mère », et également nommé Présidente de Séance de la « Société Africaine de Soins Reproductifs (ARCS) » et le Professeur Oladapo Ashiru OFR, Président de la « Société Africaine de Soins Reproductifs (ARCS) », et Président de l’Académie Nigériane des Spécialités Médicales. Au cours du sommet, l’ARCS a annoncé l’adhésion gratuite de tous les anciens et partenaires de la Fondation Merck parmi les prestataires de soins de santé, les médias, les artistes, les décideurs politiques, les sociétés médicales, les universitaires et les dirigeants communautaires et les membres qui ont assisté à ce sommet annuel en ligne, dans le but de souligner leur rôle important dans la création d’un changement de culture pour briser la stigmatisation de l’infertilité et autonomiser les femmes et les couples infertiles et sans enfant grâce à l’accès à l’information, à l’éducation, à la santé, au changement de mentalité. En outre améliorer l’accès à des soins de santé équitables et de qualité pour les femmes et à de meilleurs soins de reproduction et de fertilité à travers le continent.

Parlant du succès de leur premier sommet conjoint, la Sénatrice, Dr. Rasha Kelej, CEO de la Fondation Merck et Présidente de Séance de la Société Africaine de Soins Reproductifs (ARCS) a souligné : « Notre sommet conjoint a été organisé sous l’égide de la Campagne « Plus Qu’une Mère » de la Fondation Merck et a été un effort pour initier une approche multisectorielle visant à sensibiliser les communautés à mettre fin à la stigmatisation associée à l’infertilité et à autonomiser les femmes et les couples infertiles grâce à l’accès à l’information, à l’éducation, à la santé et au changement de mentalité ».

Dr. Kelej a ajouté : « Nous sommes très heureux d’organiser notre premier sommet annuel conjoint en 2022 avec une société importante et inclusive comme la Société Africaine de Soins Reproductifs. Je suis fière que notre premier sommet ait été un grand succès et que les Ministres de la Santé, de la Carde d’Enfants, du Genre, du Bien-être Social et de la Population de divers pays africains y aient participé en tant que panélistes. De plus, nous avons eu plus de 500 participants, dont des partenaires de la Fondation Merck et des anciens qui sont de futurs spécialistes de la fertilité, des spécialistes des soins de la reproduction et de la sexualité, des embryologistes, des prestataires de soins de santé, des décideurs, des professionnels des médias, des artistes, des créateurs de mode, des leaders communautaires de 47 pays d’Afrique et au-delà ».

Professeur Oladapo Ashiru OFR, Président de la « Société Africaine de Soins Reproductifs (ARCS) a déclaré : « Je suis fier de m’associer à la Fondation Merck, l’une des fondations les plus influentes du continent. L’Afrique porte un lourd fardeau de mauvaise santé reproductive, parmi lesquels l’infertilité est un problème relativement négligé depuis de nombreuses années. Notre premier sommet virtuel s’est concentré sur ces points, et nous nous engageons à travailler avec la Fondation Merck pour éradiquer cette stigmatisation et renforcer les capacités de soins de santé nécessaires aux femmes, y compris les soins génésiques et sexuels et les soins de fertilité à travers le continent. Je suis confiant dans les programmes percutants de la Fondation Merck qui contribuent déjà à sensibiliser et à renforcer les capacités en matière de fertilité et de soins reproductifs en Afrique. Je remercie également la CEO de la Fondation Merck, Sénatrice, Dr. Rasha Kelej pour son soutien et ses idées novatrices pour la campagne emblématique « Plus Qu’une Mère » de la Fondation Merck. Nous sommes impatients d’enrichir ce partenariat et de franchir de nombreuses étapes en Afrique ».

Les objectifs du Sommet étaient :

  • Discuter d’une approche multisectorielle pour sensibiliser nos communautés à mettre fin à la stigmatisation de l’infertilité et autonomiser les femmes et les couples infertiles grâce à l’accès à l’information, à l’éducation, à la santé et au changement de mentalité
  • Discuter des défis et définir des solutions pour améliorer l’accès à des soins d’infertilité de qualité et équitables en renforçant les capacités de soins de fertilité en Afrique et dans les pays en voie de développement
  • Mettre en évidence les soins préventifs en médecine de la reproduction
  • Sensibiliser sur l’infertilité masculine
  • Discuter du changement climatique et des expositions environnementales aux toxines (C2TE2) conduisant à l’infertilité

Le Sommet a conclu collectivement qu’en plus de donner la priorité à la dimension sociale et culturelle de l’infertilité, à la prévention de l’infertilité et à la sensibilisation sur l’infertilité, engager et faciliter le dialogue entre les communautés pour sensibiliser à l’éradication de la stigmatisation associée à l’infertilité et leur faire comprendre que les hommes et les femmes peuvent être également touchés par l’état médical de l’infertilité doit être souligné. « Il faut un homme et une femme pour avoir un enfant » et « Non à la stigmatisation liée à l’infertilité » étaient deux messages importants qui devaient être diffusés dans tous les secteurs de nos communautés, à travers les médias, l’art, la mode, le secteur de la santé, les groupes sociaux et plus encore.

Le sommet a été organisé dans le cadre de la campagne « Plus Qu’une Mère » de la Fondation Merck, un mouvement fort qui vise à autonomiser les femmes infertiles et sans enfant grâce à l’accès à l’information, à l’éducation et au changement des mentalités. Cette puissante campagne soutient la définition de politiques et d’interventions pour renforcer la capacité de soins de reproduction et de fertilité de qualité et équitables, briser la stigmatisation de l’infertilité et sensibiliser sur la prévention de l’infertilité et sur l’infertilité masculine.

« Je suis heureuse de partager que la Fondation Merck a fourni plus de 370 bourses à des médecins de 37 pays, dans le but d’améliorer la santé des femmes en renforçant les capacités de soins reproductifs et sexuels et de soins de fertilité en Afrique et au-delà. De plus, nous avons formé plus de 2000 représentants des médias de plus de 30 pays pour sensibiliser la communauté, créer un changement de culture et briser la stigmatisation autour de l’infertilité et des femmes infertiles et sans enfant. Nous avons travaillé avec des chanteurs, des cinéastes, des partenaires médiatiques et des créateurs de mode locaux à travers nos diverses initiatives telles que des chansons, des vidéos et des courts métrages, des livres de contes pour enfants, en plus de quatre différents prix des médias, de la chanson, du film et de la mode, ainsi qu’une émission de télévision avec le visent à sensibiliser et à briser la stigmatisation de l’infertilité et à être la voix des sans-voix », a souligné le Dr. Kelej.

À propos de la campagne « La Fondation Merck Plus Qu’une Mère » :

« La Fondation Merck Plus Qu’une Mère » est un mouvement fort qui vise à autonomiser les femmes infertiles à travers l’accès à l’information, l’éducation et le changement de mentalité. Cette importante campagne aide les gouvernements à définir des politiques visant à améliorer l’accès à des soins de fertilité réglementés, sûrs et efficaces. Il définit les interventions visant à briser la stigmatisation autour des femmes infertiles et sensibilise sur la prévention de l’infertilité, la prise en charge et sur l’infertilité masculine. En partenariat avec les Premières Dames Africaines, les Ministères de la Santé, de l’Information, de l’Education et du Genre, Universitaire, des décideurs politiques, des Sociétés Internationales de Fertilité, des médias et de l’art, l’initiative offre également une formation aux spécialistes de la fertilité et aux embryologistes pour renforcer et améliorer les capacités de soins de fertilité en Afrique et dans les pays en voie de développement.

Avec « La Fondation Merck Plus Qu’une Mère », nous avons initié un changement culturel pour déstigmatiser l’infertilité à tous les niveaux : En améliorant la sensibilisation, en formant des experts locaux dans les domaines des soins de fertilité et des médias, en renforçant le plaidoyer en collaboration avec les Premières Dames Africaines et femmes leaders et en soutenant les femmes sans enfants dans la création de leur propre petite entreprise. Il s’agit de donner à chaque femme le respect et l’aide qu’elle mérite pour vivre une vie épanouissante, avec ou sans enfant.

Les nouvelles initiatives

La Fondation Merck a lancé de nouvelles initiatives novatrices pour sensibiliser les communautés locales sur la prévention de l’infertilité, l’infertilité masculine dans le but de briser la stigmatisation liée à l’infertilité et d’habiliter les femmes infertiles dans le cadre de la CAMPAGNE DE SENSIBILISATION COMMUNITAIRE de la « Fondation Merck Plus Qu’une Mère », telles que ;

  • Prix de Reconnaissance des Médias Africains de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère » et Formation des Médias sur la Santé
  • Prix de la Mode de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère »
  • Prix du Film de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère »
  • Prix de la Chanson de la « Fondation Merck Plus Q’une Mère »
  • Chansons locales avec des artistes locaux pour aborder la perception culturelle de l’infertilité et comment la changer
  • Livre d’histoires pour enfants, adapté pour chaque pays

À propos de la Fondation Merck :

Merck Foundation, créée en 2017, est la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne. Elle vise à améliorer la santé et le bien-être des personnes et à faire progresser leur vie grâce à la science et la technologie. Nos efforts sont principalement axés sur l’amélioration de l’accès à des solutions de soins de santé de qualité et équitables dans les communautés mal desservies, le renforcement des capacités de santé et de recherche scientifique et l’autonomisation des personnes en STEM (Science, Technologie, Ingénierie et Mathématiques) avec un accent particulier sur les femmes et les jeunes. Tous les communiqués de presse de la Fondation Merck sont distribués par e-mail en même temps qu’ils deviennent disponibles sur le site Web de la Fondation Merck. Veuillez visiter www.Merck-Foundation.com pour en savoir plus.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page