AlimentsNutritionSlider

Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité

Une alimentation excessive en protéines animales augmente les risques de décès, alerte une nouvelle étude finlandaise.

Réalisée par l’Université de l’Est de la Finlande et publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, l’étude a analysé les habitudes alimentaires près de 2 600 Finlandais dont l’âge moyen était de 51 ans au début des recherches entre (1984-1989). Les scientifiques ont étudié la mortalité des participants pendant plus de 20 ans en se basant sur les registres fournis par l’institut de sondage finlandais Statistics Finland.

Ces travaux se sont concentrés sur les associations entre les sources de protéines et le taux de mortalité. D’autres facteurs liés au mode de vie et aux habitudes alimentaires ont été pris en compte, notamment les régimes riches en protéines végétales des participants. Au cours de l’étude, 1225 décès ont été enregistrés.

Les résultats indiquent que les personnes qui consommaient plus de 200g grammes de viande par jour avaient 23% fois plus de risque de mourir que ceux dont la consommation de viande était inférieure à 100 grammes par jour.

L’étude a également révélé qu’un apport global élevé en protéines alimentaires était associé à un risque accru de décès chez les personnes atteintes de diabète de type 2, de maladies cardiovasculaires ou de cancer. Ces données soulignent donc la nécessité d’étudier les effets sur la santé de l’apport en protéines, en particulier chez les personnes atteintes d’une maladie chronique.

“Ces résultats ne doivent cependant pas être généralisés aux personnes âgées qui courent un plus grand risque de malnutrition et dont l’apport en protéines reste souvent inférieur à la quantité recommandée”, souligne Heli Virtanen, doctorante à l’Université de l’Est de la Finlande et co-auteure de l’étude.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer