NutritionObésitéSlider

Obésité : pourquoi doit-on s’inquiéter d’une prise de poids ?

L’obésité touche de plus en plus de Mauriciens, enfants, adultes et seniors. C’est pour cette raison que le Dr Yanish Purmah tire la sonnette d’alarme. Son but est d’alerter les Mauriciens sur les risques engendrés par le surpoids et l’obésité.

Telle une épidémie mondiale, l’obésité touche toutes les couches sociales aux quatre coins du monde. D’où vient le problème ? « Le surpoids ou l’obésité correspond à une accumulation excessive de graisse corporelle. Ce qui veut dire que la personne concernée a un apport énergétique excessif contrairement aux dépenses énergétiques », explique le Dr Yanish Purmah, basé au Canada. Pour ce dernier, il devient évident que la source du problème de surpoids et d’obésité découle du mode de vie moderne.

Dr Yanish Purmah
Dr Yanish Purmah.

D’abord, l’activité physique est souvent absente dans le quotidien des gens. « Ensuite, on mange différemment de nos grands-parents et ancêtres. On est davantage exposé au fast-food et aux boissons sucrées », indique-t-il. Le nombre de calories consommées au quotidien n’est pas éliminé, laissant ainsi de la place à plus de gras dans le corps.

Quels sont les autres facteurs ?

« Au-delà du sport et de l’alimentation, l’obésité survient aussi en cas de stress », précise-t-il. Cet aspect psychologique impact sur le comportement alimentaire, puisque le stress secrète des hormones qui peuvent pousser à une prise de poids conséquent. Les enfants qui ont été en surpoids durant leurs jeunes âges ont plus de risques de devenir obèses une fois adultes. L’obésité peut aussi être causée par la prise de certains médicaments. Finalement, certaines conditions médicales peuvent être contribuées à l’obésité. Parmi, on retrouve notamment l’hypothyroïdie qui affecte le poids d’une personne.

Quels sont les dangers ?

L’obésité entraîne plusieurs complications de santé. D’ailleurs, le risque de mortalité augmente significativement en cas d’obésité. Pour ce qui est des maladies, le diabète est le premier effet néfaste lié à l’obésité. Ensuite, on retrouve l’hypertension ainsi que l’arthrite qui est accentuée par l’excès de poids qui ajoute une pression supplémentaire sur le corps.

Certains cancers peuvent aussi être liés à l’obésité, dont le cancer du sein et du côlon. Les maladies cardiovasculaires sont également concernées par l’obésité et l’apnée du sommeil peut aussi affecter une personne obèse.

Quelles solutions ?

« Vu que l’obésité a des causes multifactorielles, il est important de s’attaquer à plusieurs facteurs pour résoudre le problème », indique le médecin. Réduire le nombre de calories consommées est la première chose à faire en cas de surpoids et d’obésité. « En effet, il suffit de réduire 500 calories par jour pour arriver à perdre 0.5 kg par semaine », ajoute-t-il.

Avoir l’aide d’un diététicien peut aider à adopter un bon régime alimentaire. Pour perdre du poids, s’adonner à une activité physique est primordial. Cependant, la constance est un aspect très important, car c’est sur le long terme, que les résultats deviennent visibles.

En dernier lieu, si l’obésité n’arrive pas à être résolue, il est alors possible de se tourner vers un traitement médicamenteux. « Si les médicaments restent inefficaces, alors on peut envisager une chirurgie bariatrique, mais cela se fait uniquement après avoir essayé les autres options », conclut-il.

Indice de masse corporelle (IMC)

L’indice de masse corporelle (IMC) aide à savoir si le poids d’une personne correspond à sa taille. Le calcul est simple et il s’agit du seul indice validé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En ayant connaissance de son IMC, il est possible de déterminer si la personne est en situation de maigreur, de surpoids ou alors souffre d’obésité. Comment calculer ? En divisant son poids en kilo par la taille en mètre carré. Plusieurs calculettes sont disponibles en ligne pour le faire.

Pour ce qui est de l’interprétation selon l’OMS, la personne ayant un IMC moins de 18,5 est en situation de maigreur avec une insuffisance pondérale. Ceux dont l’IMC se situe entre 18,5 et 24.9, se retrouve dans la catégorie de corpulence normale.

Si le résultat se situe entre 20 et 25, on considère que le poids est normal. Entre 25 et 30, c’est le surpoids : les kilos en trop commencent à devenir une menace pour la santé. On parle d’obésité proprement dite lorsque l’IMC se situe entre 30 et 35. Lorsque l’IMC franchit la barre des 35, mais reste sous celle des 40, on parle d’obésité sévère. Toutefois, ce calcul ne prend pas en considération la masse musculaire. Autre calcul possible est de mesurer son tour de taille. Pour les hommes, le tour de taille ne doit pas dépasser 94 cm et 80 cm pour les femmes.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page