NutritionSilhouetteSlider

Le poids total perdu importe plus que la cadence à laquelle on perd ses kilos

Des chercheurs canadiens ont publié une nouvelle étude dans le Journal of Obesity montrant que perdre du poids lentement ou rapidement n’apportait pas de bienfaits supplémentaires pour la santé et que le nombre de kilos perdus au total importaient plus.

Ces recherches, menées par des scientifiques de l’Université de York à Toronto, sont les premières de ce type à s’intéresser spécifiquement aux taux de perte de poids sur les facteurs de risques pour la santé cardiovasculaire et le diabète, en suivant 11.281 patients d’un programme clinique de contrôle de poids.

Les participants étaient traités sur une période de 12,7 mois en moyenne. Les chercheurs ont trouvé que les personnes qui perdaient rapidement du poids, à trois ou six mois, avaient tendance à enregistrer une perte de poids plus importante au final en comparaison avec celles qui perdaient du poids plus lentement. Ces personnes montraient aussi de plus grandes améliorations de tour de taille et de tension artérielle que les patients qui prenaient plus de temps à perdre leurs kilos.

Cependant, après que les chercheurs eurent ajusté les pertes de poids totales, ces bienfaits disparaissaient, les scientifiques notant que c’était le nombre de kilos perdus par les participants qui importait et non pas la cadence à laquelle ils perdaient du poids.

Les scientifiques ont de plus noté qu’une perte de poids soutenue était plus importante pour la santé métabolique que la rapidité à laquelle on perdait du poids.

On recommande habituellement aux personnes de perdre en moyenne entre 500 grammes et 1 kg par semaine, car une perte de poids plus rapide pourrait augmenter les risques de calculs biliaires.

“Avec la même perte de poids, il n’y a pas de différence en termes de bienfaits pour la santé si l’on perd du poids rapidement ou lentement”, explique Jennifer Kuk en charge de cette étude. “Cependant, étant donné le risque de calculs biliaires avec une perte de poids plus rapide, on recommande d’essayer de perdre du poids plutôt entre 500 g et 1 kg par semaine pour être plus sûr.”

“Les résultats montrent que nous devons nous intéresser aux interventions qui se concentrent sur le contrôle du poids sur le long terme qui permettent d’atteindre une perte de poids soutenue”, poursuit le professeur Kuk.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer