Nutrition

Ces aliments qui protègent votre cœur

La santé de votre cœur passe par votre assiette. Une alimentation saine diminue les risques de maladies du cœur. Quels nutriments consommer afin d’assurer le bien-être de cet organe musculaire ? Divya Ruhee, nutritionniste, livre quelques conseils.

Une alimentation saine diminue les risques de maladies du cœur et aide à contrôler son poids, à réduire la pression artérielle, à contrôler le taux de glycémie et à réduire le taux du cholestérol. Voici une liste d’aliments à privilégier pour préserver la santé de votre cœur.

Consommez des fruits et légumes rouges
Fraise, framboise, cerise, tomate, poivron rouge, les fruits et légumes rouges font du bien au cœur. « Grâce à leur teneur en anthocyanines, qui est un puissant antioxydant pour le cœur, les fruits et légumes rouges ont la capacité de neutraliser les radicaux libres, des composés qui endommagent les cellules de l’organisme et qui seraient responsables de l’athérosclérose, une anomalie qui bloque la circulation du sang et qui peut provoquer, à terme, des troubles cardiovasculaires », explique Divya Ruhee, nutritionniste. Elle conseille d’en consommer presque tous les jours.

Privilégiez des noix
Les noix, comme les noisettes et les amandes, contiennent du phytostérols qui aident à diminuer la concentration du « mauvais » cholestérol (LDL) dans l’organisme. «Une teneur trop élevée en cholestérol peut entraîner des troubles cardiaques, car le « mauvais » cholestérol se dépose dans les artères et, en cas de surplus, risque de les boucher», fait ressortir la nutritionniste. Selon de multiples études, une consommation quotidienne de 30 g d’amendes réduirait le risque de maladies cardio-vasculaires de 45 %. Vous pouvez en consommer presque tous les jours : dans vos salades ou pendant le goûter.

Mangez des légumineuses
Les lentilles, haricots rouges et pois chiches sont une source très riche en protéines et elles ne contiennent pas de cholestérol comparativement à la viande. Les légumineuses possèdent des propriétés antioxydantes grâce à leur teneur en manganèse et en cuivre, des nutriments qui aident à réduire l’effet des radicaux libres dans le processus d’oxydation des cellules de l’organisme. Les légumineuses peuvent être consommées trois à quatre fois par semaine.

Le poisson : riche en oméga 3
Les poissons gras tels que maquereau, sardine, thon, saumon sont tous riches en oméga-3. Ils sont de véritables alliés pour la santé cardiovasculaire. «Plusieurs études ont démontré que la consommation d’acides gras oméga-3 réduit le risque de maladies cardiovasculaires». Ces acides gras agissent sur l’élasticité des vaisseaux, la tension artérielle et les propriétés anti-inflammatoires et permettent ainsi de lutter contre la formation de caillots sanguins, selon la nutritionniste. De plus, ces poissons gras ont des vertus antioxydantes, car ils sont riches en sélénium. Ce minéral prévient la formation de radicaux libres dans l’organisme. L’excès de radicaux libres contribue à l’apparition de maladies cardiovasculaires, car ils détériorent notamment les globules rouges. Vous pouvez consommer du poisson en moyenne trois fois par semaine.

Flocons d’avoine gardent votre cœur en bonne santé
Grâce à sa teneur riche en fibres solubles qui se lient au cholestérol dans le système digestif et qui l’élimine naturellement de l’organisme, l’avoine est un excellent aliment pour vous aider à garder votre cœur en bonne santé. « Vous pouvez en manger tous les jours au petit-déjeuner ou, quelques fois, chaque semaine ».

À éviter

Le mauvais gras : viande rouge, produits à base de lait entier, gras ajoutés tels que la mayonnaise et la margarine, trop de beurre dans vos repas, crème, saucisses, produits frits et panés comme les croquettes de poulet ou les frites, pâtisseries, croissants, beignets, tartes et huile de palme et de coco.

Les sucres ajoutés : sucre blanc, sirop d’érable, mélasse, caramel, pâtisseries, chocolat, céréales sucrées au petit-déjeuner, barres de céréales trop sucrées, muffins, biscuits, bonbons, sauce barbecue et boissons gazeuses.

Le sodium : «Des études ont démontré qu’un apport élevé en sodium augmente significativement les risques d’accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardiovasculaires ». Les principales sources sont les aliments préparés et préemballés. En fait, plus de 75 % du sodium que nous consommons proviennent d’aliments transformés tels que le fromage, les produits de charcuterie tels que jambon et bacon, pizzas, sauces et soupes ainsi que les aliments séchés ou fumés.

Moins d’alcool : Une consommation excessive d’alcool peut augmenter la pression artérielle et ainsi contribuer au développement de maladies du cœur. C’est ce que fait ressortir la nutritionniste : «Certaines études ont démontré que les personnes qui consomment de l’alcool avec modération présentent des risques légèrement moins élevés de maladies du cœur». Toutefois, le vin rouge est bien connu comme un allié qui favorise la santé du cœur.

Mots clés

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer