DiabéteMaladiesSlider

Pré-diabète : une condition qui nécessite une prise en charge médicale

Le pré-diabète est l’étape qui précède le diabète de type 2. Pour de nombreuses personnes, c’est le taux de glucose dans le sang qui est supérieur à la normale, mais pas encore suffisamment élevé pour être considérer comme diabétique. Cette condition particulière nécessite un suivi médical selon Anil Utchanah, Diabetes Specialist Nurse, afin de renverser la tendance et éviter que ces patients ne deviennent diabétiques.

Anil Utchanah
Anil Utchanah, Diabetes Specialist Nurse.

Stade intermédiaire avant l’installation de la maladie dans l’organisme, le pré diabète est une condition qui alerte sur un taux de sucre élevé dans le sang. « Il s’agit d’une condition réversible qui peut aider à réduire le nombre de diabétiques à Maurice », explique Anil Utchanah, Diabetes Specialist Nurse.

Les causes d’un pré diabète sont multifactorielles selon lui. D’abord, c’est notre mode de vie qui fait apparaître cette condition qui mène au diabète de type 2. Ensuite, il y a les facteurs génétiques. « Certaines personnes sont plus à risque que d’autres notamment ceux qui ont des antécédents familiaux. L’âge est aussi un facteur de risque », souligne-t-il.  Les femmes enceintes sont aussi plus vulnérables de devenir pré diabétiques et d’avoir le diabète gestationnel.

De ce fait, toute personne qui se trouve en pré diabète doit pouvoir suivre un programme afin de changer son style de vie. « Il faudra effectuer un nouveau test entre 6 à 12 mois après le premier examen indiquant un pré diabète », conseille-t-il. Pour ce qui est des personnes à risque et ceux plus de 45 ans, mesurer sa glycémie chaque année peut aider à limiter le pré diabète.

Trois changements principaux

Trois changements sont à apporter dans son quotidien pour pouvoir limiter les risques de développer le diabète et d’inverser la tendance. D’abord, selon Anil Utchanah, il est important de perdre du poids. « Pour cela, limiter la taille des portions, réduire les calories et surtout réduire les aliments riches en graisses saturées. Ensuite, le deuxième changement est de commencer une activité physique. « Prendre l’habitude de faire de l’exercice est recommandé. Pour commencer, choisissez une activité que vous aimez comme la marche. Il faut pratiquer cet exercice au moins trente minutes et cela pendant quatre à cinq fois par semaine », indique Anil Utchanah. Finalement, le troisième changement concerne les fumeurs. Il est vivement recommandé d’arrêter de fumer. Pour ce qui est de la gestion de sa situation, il est fortement conseillé de contrôler la pression artérielle et le cholestérol régulièrement.

Traitement

Le pré diabète se soigne. Il s’agit d’une situation réversible, à condition d’avoir un suivi médical. « Dans un premier temps, un changement de mode de vie peut inverser la tendance. C’est-à-dire, une personne en situation de pré-diabète peut avoir le contrôle de sa glycémie à travers l’exercice physique et une bonne alimentation. Ceci va retarder ou éviter l’apparition du diabète », indique Anil Utchanah. En effet, selon une étude sur la prévention du diabète, les personnes qui ont perdu de 5 à 10 % de leur poids corporel grâce à un régime alimentaire et à l’exercice physique réduisent leurs risques de diabète de 52 % et la prise de metformine réduit les risques de 31 %.

En effet, dans certains cas, quand ces changements ne peuvent avoir les résultants voulus, il est alors possible de commencer un traitement médicamenteux. C’est la metformine qui est alors prescrits aux pré diabétiques. « Le but est de prévenir l’apparition du diabète de type 2 et une thérapie médicamenteuse s’applique surtout pour ceux qui n’arrivent pas à changer ses habitudes alimentaires et son style de vie », précise-t-il.

Selon certaines études scientifiques, la metformine permettrait de retarder en moyenne de 15 ans l’apparition du diabète de type 2. De plus, selon le journal américain Prevention, la metformine permet de réduire le risque de diabète de type de 2 de 31 %.

Le diagnostic

-Taux de glycémie à jeun :

  • Selon l’Organisation mondiale de la santé : entre 6.1 et 6.9 mmols
  • Selon l’American Diabetes Association : entre 5.6 et 6.9 mmols

-Test d’hyperglycémie : entre 7.8 et 11 mmols

-Hba1c : entre 5.7 et 6.4 mmols

Qui est Anil Utchanah ?

Après 28 ans passés en Angleterre, Anil Utchanah, Diabete Specialist Nurse, est revenu au pays en juillet 2018 pour mettre son expertise aux services des Mauriciens qui sont nombreux à souffrir du diabète. Depuis l’année dernière, il donne des consultations à Goodlands et au UR Medical Clinic à Flacq. Anil Utchanah anime régulièrement des causeries pour sensibiliser les Mauriciens sur l’importance d’une bonne prise en charge pour mieux vivre avec le diabète. Il est joignable sur le 5903 7221 ou par email

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page