DiabéteMaladiesSlider

Lutte contre le diabète : C-Care Clinique Darné aux côtés de l’association T1 Diams

Objectif : apporter sa pierre à la lutte contre le diabète à Maurice ! La Clinique Darné, établissement de santé privé du groupe C-Care, a signé un protocole d’accord avec T1 Diams, qui vient en aide aux patients atteints de diabète de Type 1, non seulement pour apporter son soutien à l’ONG, mais aussi pour sensibiliser la population à cette maladie chronique et malheureusement incurable. La signature de ce partenariat de trois ans, a eu lieu au Hennessy Park Hotel à Ébène, le jeudi 18 novembre, coïncidant avec le mois marquant la lutte contre le diabète.

Le diabète est un sujet qui nous concerne tous. Il y a quelque 200 000 cas de prédiabétiques à Maurice, ce qui représente plus de 15% de la population. De plus en plus de jeunes sont aussi atteints de diabète de Type 2 et ont entre 18 et 35 ans. Le diabète de Type 1, aussi connu comme le diabète maigre, compte, pour sa part, environ 10% des diabétiques, et est dû à une absence des sécrétions d’insuline. « C-Care ne pouvait rester insensible devant ces chiffres des plus alarmants ; le diabète étant la première cause de décès à Maurice. À travers la Clinique Darné, C-Care souhaite ainsi apporter sa contribution à la société en aidant au dépistage du diabète du Type 1 et assurer le suivi des patients, en œuvrant aux côtés de T1 Diams qui accomplit un travail formidable sur le terrain, depuis 16 ans maintenant », fait ressortir Clive Chung, COO de la Clinique Darné.

L’établissement hospitalier souhaite toucher, dans un premier temps, les patients étant atteints de diabète depuis plus de 10 ans afin de prendre des actions correctrices. Avec T1 Diams, il compte aussi procéder à des campagnes de dépistage chaque année, notamment auprès des personnes en situation précaire. Dans le cadre de ce Memorandum of Understanding, la Clinique Darné offrira aux bénéficiaires une batterie de tests (sang, urée, créatinine, bilan lipidique – triglycérides et cholestérol –, hémoglobine glycosylée, rapport albumine/créatinine dans l’urine, enzymes hépatiques et électrolytes), ainsi que l’accès à divers experts médicaux (endocrinologue, généraliste, diabétologue, néphrologue, obstétricien, psychiatre, psychologue, pédopsychiatre et nutritionniste/diététicien). Une campagne nationale visant à éduquer et sensibiliser la population sera aussi menée dans l’optique de démystifier le diabète de Type I (réduire les tabous) et le diabète de Type 2 (pris à la légère).

« Cette collaboration avec C-Care représente une belle manière d’améliorer la vie des diabétiques de Type 1, qui sont atteints depuis plus de 10 ans. Ce programme est important car après avoir souffert du diabète durant plusieurs années, les risques de complications augmentent. De ce fait, toutes les batteries de tests qui sont mises à la disposition des malades par C-Care permettront à l’association de faire le point, de dresser un bilan et de déterminer les actions à prendre pour le bien des bénéficiaires. C-Care aide aussi l’association au niveau de la communication et l’aide à être plus présente dans les médias. Il est important de pouvoir parler de l’ONG et de ce qu’elle fait car il existe de nombreux cas où le diagnostic n’a pas encore été établi ou encore où les soins ne sont pas appropriés. T1 Diams invite les malades à venir vers elle ; nous sommes là pour aider tout le monde. Nous sommes aussi très fiers de pouvoir s’associer au groupe C-Care, qui a à cœur de contribuer à la lutte contre le diabète à Maurice », indique Didier Jean Pierre, co-fondateur et directeur de l’ONG.

T1 Diams vient en aide aux diabétiques de Type 1, âgés entre 14 mois et 78 ans. La moitié des bénéficiaires, soutient son porte-parole, sont des jeunes du cycle primaire, secondaire et universitaire.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page