CardiovasculaireMaladiesSlider

Journée mondiale du cœur : l’électrocardiogramme boosté par l’IA devient une réalité

Observée chaque année le 29 septembre, la Journée mondiale du cœur est l’occasion de mettre l’accent sur la prévention des maladies cardiovasculaires afin de limiter les conséquences menant à des interventions chirurgicales. Dans cette optique, le mois de septembre a été consacré à la sensibilisation par les médecins de la Route du Cœur, projet initié par la Heart Foundation Mauritius.

Dr Sunil Gunness, cardiologue et président de la Heart Foundation Mauritius.

« Use heart for every heart ». Tel est le thème de la Journée mondiale du cœur observée ce jeudi 29 septembre par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) cette année. Et à l’occasion de cette journée axée sur la sensibilisation, le Dr Sunil Gunness, cardiologue, revient sur les principaux faits qui ont marqué le secteur de la cardiologie dans les hôpitaux publics et plus principalement le Cardiac Centre, à Pamplemousses. D’abord, le cardiologue souligne l’arrivée de l’angioplastie primaire dans les hôpitaux Victoria et Jeetoo ainsi qu’au centre cardiaque qui permet d’intervenir sur un patient faisant une crise cardiaque dans les plus brefs délais.

« Le but est de sauver les muscles du cœur du patient dans les deux heures suivant une crise cardiaque. L’angioplastie primaire permet de déboucher l’artère avant que les muscles ne commencent à être affectés, car il faut savoir qu’on ne peut sauver un muscle endommagé », fait comprendre le Dr Gunness, également président de la Heart Foundation Mauritius. Autre nouveauté : une deuxième salle d’angioplastie primaire est disponible au Cardiac Centre, permettant d’augmenter le nombre d’interventions (15 à 18 cas d’angiographie et d’angioplastie par jour).

Finalement, le cardiologue précise que l’intelligence artificielle (IA) dans la médecine, et plus précisément dans le secteur de la cardiologie, devient une réalité à Maurice car il est désormais possible d’avoir des électrocardiogrammes boostés par l’IA. « Cette technologie nous permet de détecter les maladies cardiovasculaires de façon précoce. Un patient diabétique faisant de l’hypertension et de l’hypercholestérolémie ou encore qui fume peut savoir s’il souffre de maladies cardiovasculaires avant même d’avoir des symptômes », indique le Dr Sunil Gunness.

Finalement, il y a aussi l’Extracorporeal Membrane Oxygenation (ECMO) qui va devenir désormais être utilisé au Cardiac Centre. Il s’agit d’une assistance cardiaque. Rodrigues sera dotée de sa Cardiac Unit d’ici le mois de décembre, selon le cardiologue. « Ce sont autant de décisions prises pour sauver des vies, mais à la Route du Cœur, notre philosophie est d’aider à prévenir les maladies cardiovasculaires », précise le Dr Gunness.

Pour ce dernier, il existe deux types de préventions : primaire et secondaire. « Le premier concerne notamment les patients à risque qui font de l’hypertension ou sont stressés et qui peuvent développer des maladies cardiaques. Par contre, il y a la prévention secondaire qui est toutefois sous-estimé et qui concerne notamment les patients ayant eu une complication cardiaque et qui doivent aussi prendre leur santé en main », souligne-t-il.

La Route du cœur

Depuis le 14 septembre, des vidéos sont diffusées sur la plateforme La Route du Cœur de la Heart Foundation Mauritius. Le but : sensibiliser les Mauriciens sur les différents facteurs de risques menant à des maladies cardiovasculaires et les différents aspects de la santé à prendre en considération pour rester en bonne santé. Mis à part les conseils du Dr Sunil Gunness, plusieurs autres spécialistes de santé sont venus de l’avant pour des conseils pratiques.

Parmi, on retrouve le Dr Taariq Nuckchady, cardiologue consultant, qui a évoqué la dangerosité d’avoir un taux de cholestérol élevé. Et pour les patients qui ont eu recours à une chirurgie cardiaque, Sanjay Lutchman, infirmier en chef spécialisé, a souligné les précautions post-opératoires à prendre pour une meilleure récupération. Le Dr Harish Jevallee a, lui, évoqué les risques liés à l’hypertension.

L’apnée du sommeil est un volet traité par le Dr Manish Ramburn afin d’alerter les patients. Et finalement, le Dr Marvyn Sooknunden et le Dr Aartee Reebye ont parlé des conséquences de l’obésité et de l’importance de bouger et de faire des activités physiques. Le mois de septembre a aussi été marqué par un « health check-up » organisé à Cœur de Ville Tamarin par la Route du cœur, le samedi 24 septembre dernier, avec la collaboration de Rotary Club de Beau-Bassin et Anchor Life.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!