MaladiesPrécautions à prendreSlider

Courbatures : la douleur dure environ 5 jours et atteint un pic 24 à 48 heures après l’effort physique

Les courbatures, qui sont principalement des douleurs musculaires diffuses, surviennent après une activité physique intense ou inhabituelle. Elles apparaissent particulièrement lors du démarrage d’une nouvelle routine d’entraînement ou lors de la modification d’une autre routine comme l’augmentation de la durée ou de l’intensité d’un entraînement régulier. Quelles sont les origines des courbatures, où se situent-elles et comment les soigner ? Le point avec Dr Mandeliya Amoordon à l’occasion de la Journée mondiale contre la douleur observée le 19 octobre.

Dr Mandeliya Amoordon
Dr Mandeliya Amoordon

Les courbatures, également connues sous le nom de douleurs musculaires d’apparition retardée ou DOMS (Delayed Onset Muscle Soreness), apparaissent généralement 12 à 48 heures après un effort physique. C’est ce qu’indique Mandeliya Amoordon,   médecin généraliste. Selon elle, une telle douleur peut durer environ cinq jours et atteint un pic 24 à 48 heures après l’effort physique.

Elle explique que les DOMS peuvent être aussi accompagnés d’une perte transitoire de la fonction musculaire. Malgré le fait que les courbatures sont inconfortables pour la personne qui en souffre, il s’agit d’un type de conditionnement musculaire. Ce qui veut dire que les muscles s’adaptent à la nouvelle activité physique. « Si l’activité est répétée ou un exercice à la même intensité est effectué, il y aura moins de tension et de douleur et une récupération plus rapide des tissus musculaires », souligne-t-elle.

En ce qu’il s’agit des causes des courbatures, Dr Mandeliya Amoordon explique que les DOMS résultent d’une surutilisation du muscle. Ainsi, toute activité pendant laquelle le muscle doit produire des forces plus élevées ou des forces sur une plus longue période peut provoquer une courbature.

Cependant, elle dira que ce sont les exercices excentriques qui sont les plus susceptibles d’entraîner des douleurs musculaires. D’ailleurs, diverses théories ont été avancées pour expliquer ces douleurs musculaires, renchérit-elle.

À savoir qu’il est communément consenti que la douleur est causée par une lésion microscopique des fibres musculaires à la suite d’un changement d’entraînement physique. Tandis que d’autres théories suggèrent que la douleur est le résultat d’une réaction inflammatoire dans le muscle ou de la stimulation des terminaisons nerveuses à la suite d’un microtraumatisme musculaire, indique la doctoresse. Cette dernière fait remarquer que les douleurs musculaires non liées à l’activité physique sont différentes des DOMS et pourraient être attribuées à d’autres causes telles que les infections virales. Parmi, on retrouve la grippe, les hépatites, les maladies rhumatismales ou les affections hormonaux.

Quid de la diminution de ces douleurs ?

Selon la professionnelle de santé, les courbatures disparaissent généralement d’elles-mêmes. Cependant, pour le moment, il n’existe aucun remède efficace à 100 % pour baisser l’intensité des douleurs. « Bien que cela semble contre-intuitif, l’exercice actif du muscle douloureux est en fait le meilleur moyen pour réduire les DOMS », indique Dr Mandeliya Amoordon. Elle précise également que les courbatures diminuent fortement pendant l’exercice physique du muscle. Toutefois, avec l’arrêt de l’activité, la douleur revient et ce cycle se poursuit jusqu’à ce que le muscle soit suffisamment conditionné par l’entraînement.

Que faut-il faire pour les éviter ?

Le moyen le plus sûr de prévenir les DOMS est d’augmenter progressivement l’intensité de l’entraînement et se limiter à des exercices concentriques. Il s’agit ici de mouvements entraînant un raccourcissement des muscles comme le fléchissement des biceps. C’est tout le contraire des exercices excentriques ou isométriques qui engendrent la contraction des muscles sans forcément les étirer ou les fléchir comme la planche, indique notre interlocutrice. Elle ajoute que ces exercices seront préférés étant moins susceptibles de provoquer des douleurs. « Quand les exercices excentriques ne peuvent pas être évités, ils doivent être pratiqués à faible intensité pour permettre aux muscles de s’adapter au stress », conclut-elle.

À savoir que les DOMS peuvent également être empêchés par :

  1. Un échauffement adéquat avant une activité physique.
  2. Une bonne hydratation avant et pendant l’activité physique.
  3. Un massage kiné du groupe musculaire après l’effort, pendant au moins 20 minutes et dans les deux heures suivant l’effort.

Quel traitement médical ?

Les courbatures nécessitent rarement une assistance médicale, soutient Dr Mandeliya Amoordon. « Les analgésiques sont quelques fois prescrits en cas de douleurs incommodes. Des études ont démontré que les crèmes analgésiques à base de menthol et certaines crèmes anti-inflammatoires, si elles ne sont pas contre-indiquées, sont efficaces pour soulager les DOMS », ajoute-t-elle. Par contre, elle suggère qu’en cas de douleurs musculaires qui n’ont aucun rapport avec un effort physique inhabituel, il est préférable de consulter un médecin. « Elles pourraient être le signe d’une condition sous-jacente », soutient Dr Mandeliya Amoordon.

Soyez également toujours à l’affût des signes avant-coureurs et des symptômes :

  • Douleur qui commence pendant ou immédiatement après l’exercice.
  • Douleurs intolérables sévères.
  • Membres gravement enflés et perte de mouvement des articulations.
  • Urine de couleur foncée ou diminution de la production d’urine.
Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page