Hygiène de vieSliderSommeil

Le cerveau reste attentif à son environnement même pendant le sommeil

Des chercheurs de l’ENS Paris et du CNRS,en collaboration avec l’Université Monash en Australie ont découvert que le cerveau est capable de trier les sons de son environnement, et de privilégier ceux qui sont les plus pertinents pendant le sommeil.

L’étude publiée dans Nature Human Behaviour révèle que notre cerveau a la capacité de trier les sons même pendant le sommeil. Ce qui explique par exemple pourquoi lorsque nous dormons dans le métro, nous nous réveillons pile au moment de notre arrêt.

De précédentes études avaient déjà prouvé que certains sons étaient plus facilement perceptibles pendant le sommeil. Pour réveiller une personne, exprimer son prénom aura, par exemple, plus d’impact. Ces études se concentraient toujours sur des sons isolés.

Les auteurs de la présente étude ont décidé de s’intéresser aux réactions du cerveau face à une multitude de bruits, durant le sommeil. Une analyse représentant bien plus la réalité, notamment des résidents urbains, qui peuvent entendre une multiplicité de bruits durant leur sommeil.

A l’occasion de cette étude, les participants étaient soumis, durant leur sommeil, à l’écoute de deux voix très similaires, mais dont les discours étaient différents. L’une récitait des extraits de dialogues et d’articles, tandis que l’autre prononçait une série de mots ressemblant au français mais dépourvus de sens.

L’équipe de scientifiques a analysé l’activité cérébrale du cerveau des participants avec une technique permettant de retranscrire ce que ces derniers entendaient. Les chercheurs, après étude des résultats, ont pu confirmer que pendant le sommeil léger, les participants privilégiaient le message ayant du sens pour eux.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer