Grossesse/BébéSliderSoins de bébé

Quelle est la meilleure alimentation pour un bébé ?

Jusqu’à l’âge de 6 mois, les bébés allaités tirent tout ce dont ils ont besoin du lait de la maman. Le lait maternel contient tous les éléments nutritifs de bonne qualité et en quantité suffisante pour répondre aux premiers besoins alimentaires du bébé. La nutritionniste Diyva Ruhee souligne les différents aspects d’une bonne alimentation.

Le lait maternel est plus facile à digérer, donc il y a moins de risque de provoquer des problèmes de constipation ou de diarrhée. Par contre, si l’allaitement n’est pas envisageable ou difficile pour certaines femmes, il est important d’utiliser une préparation lactée (lait en poudre uniquement fait pour les bébés) enrichie de fer, jusqu’à l’âge de 12 mois. « Le lait en conserve ou évaporé ou lait entier (liquide ou en poudre) pour les adultes ne sont pas recommandés pour remplacer le lait maternel ou le lait pour nourrisson », explique la nutritionniste Divya Ruhee.

À l’âge d’environ 6 mois, la plupart des bébés sont prêts à consommer des aliments solides, tout en poursuivant l’allaitement. « Je conseillerai de préparer leur nourriture à la maison au lieu d’acheter continuellement des petits pots industriels. De plus, la nourriture des bébés est très simple à préparer », souligne-t-elle. Il faut toujours essayer de commencer par des aliments qui contiennent du fer comme le poulet, les œufs et les légumineuses bien cuites (haricots secs, lentilles, pois chiches) avec le riz ou des patates douces ou encore la pomme de terre.

Aliments allergènes

Offrez de la purée de fruits cuits ou des fruits très murs et écrasés (comme les bananes). Ajoutez à la préparation des légumes cuits mous et écrasés comme les carottes, les pois et les épinards. Des exemples sont le riz, les lentilles, les épinards écrasés, les pommes de terre, un œuf et les carottes écrasées. Il faut bien écraser les aliments pour que le bébé arrive à avaler. « Servez-les nature, sans ajouter de sel, de sucre ou d’épices », précise la nutritionniste.

Lorsque les parents introduisent des aliments qui sont des allergènes alimentaires courants, surtout les protéines (poulet/œufs), il est préférable de ne pas offrir plus d’un nouvel aliment par jour. « Vous pourrez donc attendre un ou deux jours avant d’introduire un nouvel aliment. Ainsi, il vous sera plus facile de déterminer lequel des aliments a pu provoquer une réaction », indique-t-elle. Si le bébé tolère l’aliment allergène, il faut continuer à l’offrir quelques fois par semaine pour maintenir la tolérance. Il est important de respecter les indices que le bébé donne aux parents en terme de quantité. « Commencez par lui présenter l’équivalent de 1 ou 2 cuillerées à café d’un aliment. Il faut se rappeler qu’il faut faire preuve d’une grande patience quand vous donnez à manger à un bébé. Prenez donc votre temps à apprendre les besoins de l’enfant. Si vous lui présentez des aliments aux goûts et aux textures variés, votre bébé apprendra à manipuler la nourriture dans sa bouche », conclut Divya Ruhee.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page