Grossesse/BébéLe développement de l'enfantSlider

Petite enfance : pourquoi les 1 000 premiers jours sont-ils importants ?

Période cruciale dans la vie d’une personne, les 1 000 premiers jours permettent de prévenir plusieurs maladies chroniques dont l’obésité, le diabète, l’hypertension et les maladies cardiovasculaires à l’âge adulte. Dans cette optique, le Groupe Enfants et Mères (GEM) mène une campagne de sensibilisation auprès des jeunes et futurs parents afin de préserver la santé de leurs progénitures.

Depuis le lancement de son programme Nourrir la Vie en mars 2017, le Groupe Enfants et Mères, travaille d’arrache-pied afin de mobiliser les professionnels de santé, notamment ceux du secteur privé, pour sensibiliser la population de l’impact de l’environnement durant les 1 000 premiers jours sur sa santé future. Cette période cruciale, qui commence dès la conception, prend fin à l’âge de 2 ans.

La science démontre, en effet, qu’un environnement optimal précoce, particulièrement au travers de la nutrition chez la femme enceinte, l’allaitement maternel et la diversification alimentaire chez le bébé, augmente la probabilité d’être épargné de maladies chroniques non transmissibles (NCDs : obésité, diabète, hypertension et maladies cardiovasculaires) à l’âge adulte. (Barker et .al,2012 ; Attig et .al,2010 et 2013 ; Junien,2011 ; Hochberg et .al,2011).

« La démarche novatrice du GEM augmente l’efficience des politiques de santé en intervenant sur les principales causes de mortalité et de morbidité à l’âge adulte dans le monde », précise le Dr François Leung, pédiatre et membre de GEM. Il ajoute que ceci s’appuie sur une politique de prévention précoce, auprès des femmes enceintes, des bébés, voire des couples ayant un projet d’enfant.

« Les actions menées jusqu’à présent montrent que les campagnes de sensibilisation à l’âge adulte ont un effet limité », ajoute-t-il. De plus, les modélisations économiques réalisées notamment par le groupe de J. Heckman (Univ. Chicago, prix Nobel d’économie) ont démontré que le retour sur investissement augmente de façon exponentielle lorsque les politiques de prévention ciblent les âges plus précoces selon le pédiatre.

Ainsi, il explique que ce levier de santé est aujourd’hui étudié et relayé par l’Organisation mondiale de la santé, des sociétés savantes, différentes ONGs et autorités nationales / internationales. Intervenir durant ces « 1000 premiers jours » est au cœur des Objectifs de Développement Durable (ODD), fixés par l’ONU pour 2016 – 2030. Pour GEM, le constat est clair : Maurice subit comme beaucoup d’autres pays, l’explosion des NCDs (Surpoids/Obésité : 50%, Diabète de Type 2 : 25%) avec de lourdes conséquences socio-économiques.

« Notre programme de sensibilisation Nourrir la Vie, est donc une réelle opportunité pour impacter la santé à moyen et à long terme des Mauriciens à un moindre coût.  Et il est important de déployer maintenant cette sensibilisation dans les lieux de santé publics, notamment dans les hôpitaux et centres de santé afin de toucher surtout les populations les plus vulnérables », précise le Dr François Leung. Il ajoute que pour aller plus loin et toucher ces populations les plus vulnérables, GEM fait un appel vibrant auprès du ministère de la Santé et la qualité de la vie pour distribuer les brochures dans les dispensaires et les hôpitaux. Ces brochures sont gratuites puisque le GEM a pu obtenir des financements auprès de sponsors.« 1000 Premiers Jours, La santé demin koumans zordi : Pour les générations mauriciennes, je le sais et je le fais savoir ! »

« 1000 Premiers Jours, La santé demin koumans zordi : Pour les générations mauriciennes, je le sais et je le fais savoir ! »

Mieux comprendre GEM

Pour avoir les conseils du Groupe Enfants et Mères (GEM), il faut suivre la page Facebook et Instagram : @1000joursMaurice et @1000joursnourrirlavie. Plusieurs informations sont également proposées sur leur site internet www.programmenourrirlavie.mu.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page