FitnessFormeSlider

Remise en forme : comment bien choisir une activité physique ?

Le mois de janvier est souvent le moment idéal pour une prise de conscience. En effet, depuis le début de l’année, la motivation est au rendez-vous pour s’occuper de sa santé et du bien-être. Cependant, si vous ne savez pas quelle activité physique choisir, voici une sélection qui vous permet de perdre des calories chez vous et aussi en plein air.

Reprendre une activité sportive demande de la détermination. Et pour ceux qui ne veulent pas se tourner vers une salle de gym, il existe plusieurs autres options pour se remettre en forme. Le coach Giovanni Lindor insiste sur une reprise en douceur. « Il faut reprendre les activités physiques graduellement. On commence donc avec des activités d’aérobic pour que le corps s’habitue. Ensuite, on évolue graduellement », explique-t-il, tout en précisant qu’il est essentiel de rester à l’écoute et aux besoins de son corps.

Parmi les activités qu’il conseille, on retrouve le jogging, le footing, la randonnée et les sports en salle tels que le tae bo, le kickboxing, la bicyclette et la natation. « Ce sont des activités qui vont aider à perdre facilement du poids. Mais, il est important de savoir comment le corps se débarrasse de ces excès de kilos. D’abord, en faisant du cardio, on commence à bruler les calories qu’on vient de manger. C’est en continuant à faire de l’exercice sur le long terme que les calories stockées en graisse disparaissent », fait-il ressortir. Se mettre au sport en janvier est une habitude commune, mais le plus dur sera de garder le rythme.

Ainsi, pour une personne qui travaille au bureau, c’est-à-dire devant l’ordinateur, les activités physiques doivent être au programme au moins quatre fois par semaine. Sinon, pour ceux qui bougent déjà au quotidien, l’activité physique peut se limiter à deux fois par semaine. Une petite marche de 30 minutes chaque jour est conseillée.

Les adultes ne bougent pas assez

Plus de 1,4 milliard d’adultes dans le monde ont une activité physique insuffisante, ce qui les expose davantage aux risques de maladies cardiovasculaires, au diabète, à la démence et à certains cancers. En effet, dans le monde, environ une femme sur trois et un homme sur quatre n’ont pas assez d’activité physique pour rester en bonne santé, d’après l’étude réalisée par des chercheurs de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Contrairement à d’autres risques majeurs pour la santé mondiale, les niveaux d’activité physique insuffisante ne diminuent pas dans le monde et plus du quart des adultes n’atteignent pas les niveaux d’activité physique recommandés pour être en bonne santé », prévient la principale auteure de l’étude, la Dr Regina Guthold de l’Organisation mondiale de la Santé. Il s’agit de la première étude visant à estimer les tendances mondiales en matière d’activités physiques, souligne la revue The Lancet Global Health qui a publié ces travaux.

L’étude prend en compte les niveaux d’activité autodéclarés (au travail, à la maison, lors des déplacements et pendant les loisirs) d’adultes (18 ans et plus) à partir de 358 enquêtes menées auprès de la population de 168 pays, englobant 1,9 million d’individus. Ainsi plus d’un quart (1,4 milliard) de la population adulte mondiale avait une activité physique insuffisante.

L’OMS recommande aux adultes de faire au moins 150 minutes d’activité physique modérée (marche rapide, nager, jardiner, faire du vélo…) par semaine ou 75 minutes d’activité d’intensité vigoureuse (courir, sports collectifs comme le football). En dessous de ces niveaux, l’activité physique est qualifiée d’insuffisante.

Vos Commentaires

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page