FitnessFormeSlider

Le sport stimulant l’oxygénation doperait les facultés intellectuelles même des jeunes adultes

Des chercheurs américains ont montré que les exercices dits aérobie pourraient améliorer les capacités cognitives des adultes de tous âges, même de ceux de 20 ans.

Cette petite étude, menée par des scientifiques du Columbia University Vagelos College of Physicians and Surgeons à New York aux Etats-Unis, a suivi 132 adultes âgés de 20 à 67 ans qui devaient suivre des programmes d’entraînements physiques soit d’exercices stimulant l’aérobie ou d’exercices de stretching et de gainage.

Tous les participants avaient des facultés intellectuelles normales mais affichaient une capacité d’aérobie en dessous de la moyenne. Ils devaient faire du sport quatre fois par semaine. Les sujets du groupe “aérobie” pouvaient choisir les exercices de leur choix tant qu’ils atteignaient les objectifs d’augmentation du rythme cardiaque mesuré par des fréquencemètres.

Les résultats, relayés par la revue Neurology, ont montré qu’après 24 semaines d’entraînements, les sujets du groupe aérobie enregistraient d’importantes améliorations de leurs fonctions exécutives.

Les fonctions exécutives ne sont autres que le processus mental qui nous aide à mener à bien des objectifs que nous nous fixons au quotidien, elles permettent de prévoir, d’organiser, de raisonner de résoudre des problèmes et de passer d’une tâche à une autre.

Les améliorations étaient perceptibles chez les participants de tous âges, et plus les sujets étaient âgés, plus leurs fonctions exécutives s’amélioraient.

Des scanners ont aussi montré que les personnes assignées au groupe d’exercices stimulant l’oxygénation affichaient une épaisseur corticale plus importante, suggérant ainsi que les exercices aérobie contribuent à la bonne santé cérébrale.

“Les fonctions exécutives sont à leur maximum habituellement à l’âge de 30 ans”, explique le co-auteur Yaakov Stern, “et je pense que les exercices d’aérobie sont bons pour sauver des fonctions perdues, plutôt que d’augmenter la performance des personnes qui ne déclinent pas.”

Les chercheurs notent que la plupart des études précédentes qui avaient recherché un lien entre exercice physique et facultés intellectuelles s’étaient concentrées sur les seniors. Leurs résultats permettent d’avancer que les exercices stimulant l’oxygénation pourraient aider à prévenir ou du moins ralentir certains changements cognitifs qui se produisent lorsqu’on prend de l’âge.

On notera cependant que les exercices aérobie de l’étude ne semblaient pas améliorer les fonctions cognitives responsables du langage, de la vitesse de traitement des infos, de l’attention, ni de la mémoire épisodique des participants de tous âges.

Le co-auteur Richard Sloan, a commenté que des recherches précédentes avaient montré que ce type d’exercices améliorait ces fonctionnalités chez des adultes de plus de 55 ans et qu’une étude plus vaste pourrait peut-être permettre de trouver aussi des améliorations à ce niveau chez de plus jeunes adultes. Et de conclure qu’il pense qu’il est possible que l’exercice produise des effets différents chez les adultes selon qu’ils soient jeunes ou vieux.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer