BeautéMaquillageSlider

Selon une étude, bien choisir son métier aide à avoir une belle peau

Écoutez cet article

L’activité professionnelle peut dégrader la santé de votre peau. Mais tous les secteurs d’activité n’ont pas le même effet. Selon une étude menée par une marque de cosmétique britannique, les professionnels des sports et loisirs sont les mieux lotis. A contrario, les personnes travaillant dans l’industrie pharmaceutique ou le bâtiment doivent faire plus attention à leur épiderme.

Le saviez-vous ? Votre métier peut impacter la santé de votre peau. L’entreprise Beauty Pie a mesuré les effets de la vie professionnelle sur l’épiderme et publié un classement sur son site internet.

Pour ce faire, les spécialistes ont interrogé 3.000 personnes en activité dans 15 industries différentes et ont déterminé 18 facteurs de “stress cutanés” les plus fréquents susceptibles d’impacter la peau. On retrouve par exemple “le travail devant un écran d’ordinateur, le port d’un masque, les niveaux de stress élevé et l’exposition aux températures extrêmes”, énumère l’étude. Les réponses ont permis de créer un “score de stress cutané” par profession, noté sur 100. Plus le score est élevé, plus le travail peut avoir des effets néfastes sur la peau.

Pour une belle peau, travaillez dans le sport et les loisirs

Les professionnels du sport et des loisirs sont ceux qui enregistrent le moins de “stress cutané”. Ils totalisent une note de 34 sur 100. “L’étude montre que les personnes travaillant dans ce secteur travaillent rarement tard, ne se sentent pas stressées ou mangent rarement des aliments malsains au travail”, explique l’étude. Suivent les professions du secteur de l’éducation avec une note de 38, puis du droit avec 41.

Au pied du podium, on retrouve les professionnels de la santé avec un score de 42 sur 100. Les spécialistes énumèrent trois facteurs impactant directement la peau des infirmières et des médecins : les longues journées, la fatigue au travail et les pauses déjeuner, souvent manquées.

L’industrie de la pharmacie en dernière place

De l’autre côté du classement, on retrouve les emplois scientifiques, pharmaceutiques, l’industrie de la construction et de l’énergie.

Les professionnels de la construction, avant-dernier avec une note de 70, “sont susceptibles de ressentir des démangeaisons et des irritations en raison de leur exposition à des conditions météorologiques extrêmes”, précisent les spécialistes. De plus, “le port de masques peut également entraîner des éruptions cutanées et de l’acné”.

L’industrie pharmaceutique arrive à la dernière place avec un score de 74. Les experts expliquent que les employés de cette catégorie terminent leur journée tard et travaillent fréquemment de nuit, “ce qui peut entraîner une privation de sommeil qui peut aggraver les cernes sous les yeux et rendre la zone gonflée et enflée”. Leur lieu de travail est aussi pointé du doigt. Soit, les professionnels travaillent dans des endroits climatisés, ce qui peut assécher ou irriter la peau, soit ils sont en extérieur et soumis à des températures extrêmes en hiver et en été, entraînant un vieillissement prématuré de la peau.

*Enquête réalisée par Censuswide  auprès de 3.000 répondants britanniques âgés de 16 ans et plus

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page