Les troublesSexualitéSlider

L’impuissance : une frustration qui ronge

L’impuissance se résume à l’incapacité de l’homme à obtenir une érection, la maintenir et à parvenir à l’éjaculation. Plusieurs causes sont à l’origine de ce problème, selon le psychologue Sadasiven Coopoosamy, qui explique qu’un soutien psychologique est souvent nécessaire pour surmonter les troubles sexuels.

Qu’est-ce qui provoque les pannes sexuelles ? Tout et rien. Pour le psychologue Sadasiven Coopoosamy, c’est notre mode de vie qui impacte sur notre vie sexuelle et notamment sur le couple. Des solutions existent, mais la prévention est mieux que la guérison. « Il ne faut surtout pas attendre que la situation s’empire pour demander de l’aide », explique le psychologue tout en soulignant que l’impuissance est un sujet tabou à Maurice. « On a du mal à en parler. Le problème peut durer pendant longtemps avant que la personne ne décide de se tourner vers un professionnel. On considère toujours l’impuissance comme une honte », explique Sadasiven Coopoosamy.

« Ne vous renfermez pas dans votre coin ». La panne sexuelle est liée à beaucoup de facteurs qui ne sont pas forcément un manque de virilité. Chaque personne a, au moins une fois dans sa vie, fait face à une panne sexuelle. Il est vrai que la virilité prend un sacré coup lorsqu’un tel problème survient, mais accepter de se faire soigner est déjà un pas vers la réussite, selon lui.

Pour le psychologue, les pannes sexuelles sont souvent causées par les complications de santé. « Le diabète, la tension artérielle et l’obésité peuvent contribuer aux problèmes sexuels », explique-t-il. Le stress et la fatigue sont les causes les plus populaires auprès des hommes qui souffrent de pannes sexuelles. « Toutefois, la cigarette, l’alcool et les drogues vont empirer la situation », fait comprendre le psychologue. L’exercice physique doit aussi faire partie de la vie de chaque personne, puisqu’une vie sédentaire a des effets néfastes sur la santé sexuelle.

Booster la performance

D’ailleurs, l’impuissance sexuelle a un impact direct sur la qualité de vie d’une personne. « On ajoute un stress psychologique, car avoir un trouble sexuel affecte la personne constamment qui risque de ressasser son problème », indique le psychologue.

Les effets de ces troubles affectent largement l’harmonie du couple. « Souvent, les conséquences psychologiques peuvent s’ajouter aux blessures que ces problèmes infligent au moral et c’est le couple qui en souffre », souligne Sadasiven Coopoosamy. Par ailleurs, les troubles sexuels n’affectent pas que la performance au lit, mais elles peuvent détruire la confiance en soi. « La qualité de leur vie sexuelle, leur humeur, leur désir sexuel et leur équilibre en général sont fragilisés », insiste-t-il.

Ainsi, le regard et l’attention du partenaire sont indispensables pour bien surmonter les troubles sexuels. Attention, l’indifférence est la pire réaction dans de telles situations ! Une panne occasionnelle peut arriver à tout le monde, mais elle peut aussi vite dégénérer, si l’homme se met à stresser. Si le problème persiste malgré tout, il est alors conseillé de se faire soigner chez un spécialiste. « Plusieurs traitements sont disponibles. Cependant, avant tout, des examens de santé sont préconisés pour mieux connaître l’état de santé du patient », précise Sadasiven Coopoosamy.

Les stimulants

De tout temps, l’homme a été à la recherche de stimulants pour combattre la déficience sexuelle, mais aussi pour améliorer sa performance et faire durer le plaisir. « L’homme est un éternel insatisfait », souligne le psychologue, en indiquant qu’il est possible de se tourner vers des solutions naturelles. Il fait également ressortir que souvent, l’imaginaire peut être un puissant excitant.

Ensuite, il y va de faire plus attention à sa santé en général pour être plus performant au lit. D’abord, il est conseillé de surveiller sa tension artérielle, car une tension élevée peut provoquer des pannes sexuelles puisqu’elle ne permet pas au sang de passer correctement dans le pénis. Ce qui fait que l’érection est diminuée, voire impossible. Attention aussi au gros ventre qui peut occasionner de multiples complications, dont les pannes sexuelles, car le syndrome métabolique perturbe le fonctionnement des hormones sexuelles masculines. Finalement, tout comme l’hypertension, le cholestérol provoque des dépôts sur les parois des artères et affecte ainsi la vascularisation au niveau du pénis. Ce qui mène à une perturbation érectile. Il est donc impératif de revoir son alimentation.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close