ContraceptionsSexualitéSlider

Contraception : les Mauriciens ont une nette préférence pour les méthodes naturelles

57 275. C’est le nombre de personnes ayant utilisé un moyen de contraception à Maurice en 2018. Une baisse drastique de 30 950 en 10 ans, selon le nouveau rapport de Gender Statistics. Parmi elles, 46.2 % utilisent uniquement la méthode sympto-thermique, un moyen basé sur l’observation de la température du corps au repos.

Il existe deux types de contraception : les méthodes mécaniques et naturelles. En 2018, 46.2 % des 57 275 utilisateurs d’un moyen de contraception ont opté pour la méthode sympto-thermique (méthode naturelle). Par contre, parmi les 57 275 utilisateurs, 24.9 % ont pris la décision de faire une ligature des trompes qui est une intervention irréversible.

« Le choix d’une contraception est très personnelle. Chaque personne a des besoins et des envies spécifiques », explique Vidya Charan, la présidente de la Mauritius Family Planning and Welfare Association. Toutefois, l’association fait surtout la promotion des méthodes mécaniques qui sont scientifiquement soutenues. « Il s’agit des méthodes fiables », estime-t-elle. Cependant, l’utilisation des méthodes mécaniques, incluant le préservatif masculin (9.9 %), la pilule contraceptive (8.9 %), les progestatifs injectables (4.9 %) et les implants (1.6 %), est très peu utilisée.

En 2018, le nombre de nouveaux utilisateurs d’un moyen de contraception était de 3 741 et parmi eux, on note une nette préférence pour la méthode naturelle sympto-thermique (21.6 %) suivie de la pilule contraceptive (20.4 %). Les Mauriciens étaient plus nombreux à opter pour les progestatifs injectifs en 2018 (19.3 %) alors que seuls 18.3 % ont choisi le préservatif masculin. Les options les moins populaires restent l’injection d’un mois suivi des implants et des dispositifs intra-utérins.

Les contraceptions choisies Nouveaux utilisateurs en 2018 (%) Utilisateurs actuels (%)
Sympto-thermique 21.6 46.2
La pilule contraceptive 20.4 8.9
Injection (3 mois) 19.3 4.9
Préservatif masculin 18.3 9.9
Ligature des trompes 13.3 24.9
Injection (1 mois) 3.2 0.9
Implant 2.5 1.6
Dispositifs intra-utérins 1.4 2.7

Les différentes méthodes naturelles

• La courbe des températures

La deuxième option naturelle que propose la Mauritius Family Planning & Welfare Association est la courbe des températures. Cette méthode repose sur la température du corps qui augmente peu de temps après l’ovulation.
C’est lié à la sécrétion de progestérone par le corps. Après l’ovulation, la température du corps augmente de 0,2 °C à 0,4 °C et demeure élevée jusqu’à la menstruation suivante. Il est ainsi recommandé d’éviter tout rapport sexuel à compter du début de la menstruation jusqu’au soir du troisième jour consécutif de température plus élevée.

Cette méthode correspond plus particulièrement aux couples qui peuvent pratiquer l’abstinence périodique et aussi pour les femmes qui ont des cycles irréguliers, ce qui les empêche d’utiliser la méthode du calendrier de façon optimale. Le thermomètre est vendu par l’association à Rs 40. Il s’agit d’un thermomètre basal qui a des graduations très rapprochées entre 35 °C et 39 °C, ce qui va faciliter la lecture.

Parmi les autres instructions aux utilisatrices de ces méthodes, il y va de garder le thermomètre près du lit, à portée de main. Ensuite, le soir, avant de se coucher, il faut secouer le thermomètre pour que le niveau de mercure descende au-dessous de 35 °C. Il faut à ce moment éviter de toucher l’extrémité renflée.

Avant de prendre sa température le matin, la femme doit vérifier que le niveau de mercure est resté en dessous de 35 °C. Le thermomètre doit être secoué de nouveau. Il est préférable que le partenaire masculin ou une tierce personne s’en charge, car ce geste peut entraîner une élévation de la température chez la personne qui l’effectue, ce qui fausserait le résultat à la lecture.

La température doit être prise par voie buccale, rectale ou vaginale. Les voies rectales et vaginales sont plus fiables. Pour ce qui est de la voie rectale, il faut utiliser un thermomètre rectal et mettre un peu de vaseline ou de gel lubrifiant sur l’extrémité renflée et l’introduire doucement jusqu’à 2,5 cm à l’intérieur du rectum, en position allongée, sur le côté, les genoux ramenés sur le ventre. Il faut garder le thermomètre en place pendant trois minutes. Celles qui optent pour la voie vaginale doivent pouvoir introduire le thermomètre en douceur jusqu’à 4,5 cm à l’intérieur du vagin et le laisser en place pendant trois minutes.

• Le collier du cycle

Les perles blanches indiquent les jours quand la femme est susceptible de tomber enceinte. Les perles de couleur marron indiquent les jours quand il est peu probable de tomber enceinte. Donc, le couple doit éviter des rapports sexuels non protégés pendant les jours féconds. La méthode des jours fixes est une méthode naturelle qui est facile à utiliser et qui convient surtout aux femmes qui ont des cycles menstruels réguliers de 26 à 32 jours ainsi qu’aux femmes qui n’aiment pas les méthodes hormonales.

• Le retrait prématuré

De nombreux couples ont aussi tendance à opter pour la méthode du retrait, aussi appelé le retrait prématuré, qui consiste pour l’homme d’arrêter brusquement les rapports sexuels avant l’éjaculation. Cependant, cette méthode n’est pas conseillée, car le risque de tomber enceinte est bel et bien présent et plus élevé. D’ailleurs, toutes les méthodes naturelles expliquées nécessitent une grande discipline de la part du couple

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer