NutritionRégimesSlider

Régimes alimentaires : tour d’horizon des 5 régimes les plus prisés

Régimes alimentaires : tour d’horizon des régimes les plus prisésPerdre quelques kilos en trop peut être une véritable source de bien-être pour certains. Cependant, il est vital de bien choisir son régime alimentaire, car se priver de certains aliments peut être la cause de déprime et d’anxiété.

De plus, une bonne alimentation contribue à une bonne santé physique et mentale et permet d’être bien dans sa peau. Cette semaine, on fait le tour des régimes alimentaires les plus populaires, mais aussi les plus commentés avec la nutritionniste Yovanee Veerapen de NutriSmart.

Yovanee Veerapen-nutritionniste
Yovanee Veerapen, nutritionniste

1. Le régime méditerranéen

régime

Le régime méditerranéen est l’un des régimes les plus célèbres depuis de nombreuses années. Il est aussi plébiscité par les scientifiques, car il se fonde sur les ingrédients de base de cette région côtière, à savoir les fruits, les légumes, la noix, le poisson, les légumineuses et l’huile d’olive, tout en limitant la consommation de viande et de produits industriels.

Pour la nutritionniste Yovanee Veerapen, ce régime est soutenu par de nombreuses études internationales. En effet, diverses études ont associé ce régime à plusieurs bienfaits pour la santé comme la réduction des maladies cardiovasculaires, des pertes auditives et de la vision et à l’amélioration des fonctions cognitives et à l’allongement de l’espérance de vie.

À noter que les femmes enceintes, qui ont suivi ce régime, enregistraient une prise de poids moindre et un risque abaissé de diabète gestationnel. « Ce régime est vanté pour ses bienfaits, mais il doit être guidé par un expert en nutrition », explique-t-elle.

2.Le régime DASH

aliments

De par son acronyme de « dietary approaches to stop hypertension », le régime DASH permet de prévenir et d’abaisser la tension artérielle. Il met notamment l’accent sur les aliments végétaux. Dans le cadre de ce régime, une consommation de fruits et légumes, de céréales complètes, de protéines maigres et des produits laitiers faibles en calories est privilégiée. Il s’agit là des aliments concentrés en nutriments qui aident à réduire la tension artérielle comme le potassium, le calcium, les fibres et les protéines.

Ce régime limite aussi les aliments très sucrés et les graisses saturées comme les confiseries, les viandes grasses et les produits laitiers entiers. En plus d’améliorer la tension, le régime DASH est lié à une limitation du mauvais cholestérol LDL et à un abaissement du risque de crise cardiaque et d’AVC. Une étude datant de 2018 avait par ailleurs montré que les personnes qui suivent scrupuleusement ce régime abaissent de 11 % leur risque de dépression en comparaison avec les personnes qui y adhéraient le moins. La même année, un rapport signé US News & World avait élu ce régime meilleur régime de l’année, ex aequo avec le régime méditerranéen.

Malgré ces bienfaits, la nutritionniste attire l’attention sur les risques de ce régime. « Ceux qui ont des complications de santé doivent être doublement prudents, surtout ceux qui souffrent de problèmes de reins, de foie ou encore ceux qui suivent des traitements à base de rénine, d’angiotensine et d’aldostérone », indique-t-elle.

3.Le régime MIND

aliment poisson

Le régime MIND est un mélange du régime méditerranéen combiné à des aliments bien spécifiques pour soigner la santé mentale. En effet, le régime méditerranéen-MIND « Intervention for Neurodegenerative Delay » (intervention pour retarder la neurodégénérescence), se fonde en partie sur l’incontournable régime méditerranéen, mais ajoute des aliments associés à la santé cérébrale. Il incorpore 15 composantes, dont dix d’entre elles encouragent à consommer des légumes-feuilles et d’autres légumes, des baies, des céréales complètes, des noix, des fèves, du poisson, de la volaille et de l’huile d’olive.

Les cinq autres règles à suivre encouragent à limiter la consommation de beurre, margarine, fromages, viande rouge, fritures, gâteaux et pâtisseries. Selon une étude de 2019, ce régime serait lié à un abaissement de 19 % du risque de démence ou de faibles troubles cognitifs. Deux autres études présentées lors de la Conférence internationale de l’Alzheimer’s Association de 2017 avaient souligné que les seniors en bonne santé qui se conformaient au régime MIND étaient plus susceptibles de mieux réussir des tests de mémoire et de raisonnement.

Pour Yovanee Veerapen, ce régime est à adopter sur le long terme. « D’ailleurs, il s’agit d’un mode de vie qui comprend les aliments nécessaires dans une bonne alimentation », précise-t-elle. Cependant, vu que ce régime met en avant le poisson, elle recommande de bien faire le choix de ce produit pour éviter les contaminations et toxines. « Il faut savoir d’où viennent le poisson et les autres fruits de mer », estime-t-elle.

4. Le jeune intermittent

Keto Diet

Sans être un régime alimentaire, le jeune intermittent comprend une modification des périodes de temps où l’on mange avec celles où on ne mange pas. « Ce n’est pas une question de ce que vous mangez, mais plutôt quand est-ce que vous mangez », précise Yovanee Veerapen. Il existe plusieurs cycles et c’est aux participants de choisir le meilleur créneau pour jeuner.

Parmi, on retrouve la méthode du 16:8 ; ce qui signifie un jeune de 16 heures suivi d’un créneau de huit heures durant lequel il est possible de manger. Ensuite, il y a le « eat-stop-eat » qui est le jeune de 24 heures. Ainsi, la personne est appelée à jeuner un jour sur deux. Il est, toutefois, possible de boire de l’eau ou des boissons non sucrées et non édulcorées.

La troisième option est le 5:2 qui correspond à une consommation de 500 à 600 calories par jour pendant deux jours et de manger normalement pendant les cinq autres jours de la semaine. « Ces rythmes différents permettent de perdre du poids, mais pour certaines personnes, il est difficile de tenir sur le long terme. Ce régime demande beaucoup de discipline et ne s’applique pas à tout le monde », indique-t-elle.

5. Le Keto Diet

Introduit en 1921 pour soigner l’épilepsie, le régime cétogène est désormais tendance. D’ailleurs, de nombreuses célébrités vantent ses mérites sur la toile. Il s’agit là d’une façon assez particulière pour maigrir ; mangez du gras pour perdre du poids. En effet, le régime est riche en graisses, modéré en protéines et pauvre en glucides.

« Le but est de limiter toutes les formes de glucides qui représentent la source principale d’énergie pour notre organisme. Privé de glucides, le corps utilise alors des alternatives pour produire de l’énergie. Pour cela, il va casser les graisses en corps cétoniques pour en tirer de l’énergie. C’est ce que l’on appelle l’état de cétose et ce qui a donné son nom au régime », peut-on comprendre.

Avant d’opter pour ce régime, la nutritionniste estime qu’il est crucial d’avoir l’avis d’un professionnel, car pour de nombreuses personnes, une alimentation riche en graisses peut avoir de lourdes conséquences. De plus, ce régime est conçu pour le court terme et n’est pas viable sur le long terme.

Aussi, un suivi en continu pendant le régime est très important pour assurer de rester en bonne santé, car en éliminant d’importants groupes d’aliments, il y a plus de risques de développer des carences alimentaires selon elle. Pour contrôler son poids efficacement et durablement, le meilleur moyen reste d’opter pour un régime alimentaire équilibré non restrictif qui pourra être suivi sur le long terme.

Comment bien choisir son régime alimentaire ?

Manger doit être une source de plaisir. Ainsi, pour choisir un régime alimentaire, il y va de faire attention à ceux qui sont drastiques et qui nous privent des aliments qu’on aime. « De plus, si un régime enlève tout ce qui nous fait plaisir, alors il n’est définitivement pas fait pour nous », insiste Yovanee Veerapen.

Cependant, avant même d’opter pour un régime, la nutritionniste alerte sur l’importance de consulter un professionnel afin de déterminer l’état de santé de la personne et d’établir ainsi un régime sur mesure. « Il faut comprendre qu’à la base, un régime est thérapeutique pour soigner une personne malade. Tel est le cas chez les diabétiques ou les patients cardiaques, entre autres, qui ont besoin d’un plan alimentaire spécifique pour contrôler leurs maladies et rester en bonne santé », indique-t-elle.

Pour ceux qui veulent perdre du poids, « il faut s’adresser à un professionnel, car chaque personne a un métabolisme différent. De plus, il est déconseillé de copier un régime qu’on retrouve sur internet ou simplement recommandé par un ami », précise-t-elle.

Autre piège à éviter : les régimes qui font le buzz. « Souvent, ces régimes ne sont pas soutenus scientifiquement. Ce sont les tendances qui font du bruit, mais qui peuvent nuire à la santé. Il ne faut en aucun cas suivre un régime sans connaitre les répercussions sur la santé », conclut-elle.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page