AlimentsNutritionSlider

Confinement : buvez-vous plus de café ? Des chercheurs suédois vantent les vertus du café filtre

Le confinement vous pousse à consommer plus de café ? Selon une équipe de chercheurs suédois, cette habitude serait bénéfique, à condition de choisir un dispositif de préparation à filtre.

Une équipe de l’Université de Göteborg (Suède) a mené la première étude portant sur le lien observé entre la consommation de café, filtré ou non, et le risque de crise cardiaque mortelle. Il y a une trentaine d’années, l’équipe du professeur Dag Thelle avait déjà montré que la consommation de café pouvait être reliée à une augmentation du mauvais cholestérol et par conséquent à un risque pour la santé cardiaque.

Les chercheurs ont suivi 508 747 hommes et femmes en bonne santé, âgés de 20 à 79 ans, et ce pendant 20 ans.

Les participants ont rempli des questionnaires sur la quantité de café consommée et la méthode de préparation privilégiée. Ils ont également fourni des données relatives à leur mode de vie, telles que le tabagisme, le niveau d’activité physique, la taille, le poids, la pression artérielle et le cholestérol.

Les résultats ont été publiés dans la revue European Journal of Preventive Cardiology. Comparée à l’absence de consommation de café, la consommation de café filtré est associée à une réduction de 15% du risque de décès toutes causes. Toujours par rapport à l’absence de consommation de café, le café filtré serait également relié à une diminution de 12% du risque de décès cardiovasculaire chez les hommes, de 20% chez les femmes.

“La conclusion selon laquelle ceux qui boivent le café filtré ont obtenu de meilleurs résultats que ceux qui ne boivent pas de café du tout ne peut être expliquée par aucune autre variable comme l’âge, le sexe ou les habitudes de vie. Nous pensons donc que cette observation est vraie”, commente le professeur Thelle.

La mortalité la plus faible s’observe chez ceux qui consomme une à quatre tasses de café filtré par jour.

Les expresso, les cafés turcs et ceux préparés à l’aide d’une cafetière à piston ou de toute machine dépourvue de filtre tombent dans la catégorie des “non filtrés”.

Le professeur Thelle note par ailleurs que, par rapport à l’abstention de café, la consommation d’une boisson non filtrée augmentait le risque de décès uniquement chez les hommes âgés de 60 ans et plus, en raison d’une mortalité cardiovasculaire élevée.

Les chercheurs conseillent toutefois aux personnes ayant un taux de cholestérol élevé d’éviter le café non filtré.

“Notre étude fournit des preuves solides et convaincantes d’un lien entre les méthodes de préparation du café, les crises cardiaques et la longévité”, estime le professeur Thelle. “Le café non filtré contient des substances qui augmentent le taux de cholestérol dans le sang. L’utilisation d’un filtre les supprime et abaisse la probabilité de survenue de crises cardiaques et de décès prématurés”, conclut-il.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page