CardiovasculaireMaladiesSlider

Tout savoir sur le syndrome coronaire aigu

Connaître les symptômes du syndrome coronaire aigu ou encore en connaître les causes, les traitements et surtout les précautions à prendre pour prévenir la maladie. Tel était le sujet partagé par le Dr Muhammad Timol, Cardiologue Interventionnel, lors de la causerie mensuelle intitulée ‘A nu mett enn dialog’ à la Clinique Darné.

 

syndrome-coronaire-aigu
Dr Muhammad Timol, Cardiologue

Le syndrome coronarien aigu est l’obstruction d’une ou plusieurs artères coronaires qui nourrit le cœur. Il se caractérise par une douleur persistante et intense au niveau du thorax et irradiant vers le cou, les épaules et, en général, le bras gauche, explique Dr. Timol. « Maurice, étant l’un des pays où le taux de diabète est le plus élevé, il est important d’aborder ce sujet, car la maladie coronarienne est la première cause de mortalité chez les diabétiques. La sensibilisation est primordiale afin d’aider les gens à prendre conscience des symptômes, des causes et des solutions à ces problèmes », ajoute-t-il.

Les facteurs de risque du syndrome coronarien aigu sont le tabac, le diabète, l’hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie), des antécédents familiaux d’athérosclérose avant 60 ans, la sédentarité, l’obésité et le stress, a expliqué Dr Muhammad Timol. « Lors d’un syndrome coronarien aigu, un caillot se forme sur la plaque d’athérosclérose obstruant partiellement ou complètement l’artère. Le muscle cardiaque manque alors d’oxygène de façon aiguë, ce qui entraîne le risque d’infarctus du myocarde si le patient n’est pas pris en charge rapidement. Les autres symptômes sont des difficultés à respirer, la nausée, les vomissements, la transpiration ou sueurs froides, les palpitations, les vertiges, la fatigue et/ou encore, dans certains cas, la perte de connaissance », explique le cardiologue.

Il est donc vital, souligne-t-il, d’être pris en charge rapidement. « Après un syndrome coronaire aigu, il est possible de reprendre une vie normale. Cependant, un suivi régulier est primordial avec son médecin traitant et son cardiologue. Il faut aussi respecter scrupuleusement son traitement médical et maintenir un équilibre glycémique pour les diabétiques. Et enfin, il ne faut pas négliger sa santé, sa qualité de vie et adopter les règles hygiéno-diététiques qui s’imposent, notamment l’arrêt définitif du tabac pour les fumeurs, une alimentation équilibrée, le maintien d’un poids idéal, la surveillance de sa tension artérielle et son taux de cholestérol, et pratiquer une activité physique régulièrement », a conclu le Dr. Timol.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer