MaladiesRhumatismesSlider

Rhumatisme : cette maladie peut aussi affecter d’autres organes vitaux

Dr Aminah Fokeerbux-DauhooAvec le froid de l’hiver, les douleurs provenant du rhumatisme ont tendances à être en hausse. De par son expérience, Dr Bibi Aminah Fokeerbux-Dauhoo nous dit qu’il est difficile de se prononcer sur les causes du rhumatisme. Selon elle, il y a beaucoup des facteurs à risque qui prédisposent une personne à cette maladie.

Elle cite, entre autres, des douleurs au niveau des articulations. Cela peut être une enflure ou d’autres signes d’inflammation, comme la rougeur, la chaleur ou une limitation des mouvements et des articulations. Symptôme typique : des raideurs articulaires surtout le matin accompagnées par des symptômes constitutionnels tels que la fatigue générale, le manque d’appétit, la fièvre et la faiblesse.

Plusieurs facteurs

Elle ajoute que le rhumatisme peut être causé par plusieurs facteurs :

(a) facteur génétique
(b) agent infectieux comme l’état grippé qui peut précéder l’arthrite
(c) facteur hormonale surtout chez les dames avec l’arrivée de la ménopause ou l’effet protecteur des hormones sont absents
(d) un système immunitaire défaillant.

Cela peut entraîner un processus d’inflammation et peut causer aussi une destruction ou une dégradation de cartilage ou érosion des os.

« Le rhumatisme est une maladie que l’on ne peut prendre à la légère. Par exemple, les articulations qui se manifestent par arthralgie (sensation de douleur que l’on ressent au niveau des articulations et des structures qui les entourent, les muscles, les cartilages et les ligaments). Il y a deux types de rhumatisme : inflammatoire et non inflammatoire. Le premier concerne la polyarthrite rhumatoïde et le second a trait à l’arthrite. Et il y a aussi le cas rare comme le lupus. Le non inflammatoire concerne la goutte, l’arthrose, l’ostéoporose et le fibromyalgie. Toutefois, les plus fréquents sont la polyarthrite rhumatoïde et l’arthrose », dit-elle encore.

Cette maladie s’attaque non seulement aux personnes âgées mais aussi aux enfants même si de tels cas sont rares. «Si le malade n’est pas traité à temps cela peut mener à des complications graves jusqu’a un handicap précoce comme la perte de l’autonomie. Il serait alors difficile de s’occuper de soi même. Cette maladie peut aussi affecter plusieurs d’autres organes vitaux », souligne-t-elle.

Pour les patient il y a aussi des remèdes maison. « Il faut faire des exercices réguliers et vous adapter selon votre condition, maintenir une bonne alimentation, tout en évitant des aliments trop sucrés, salés, gras, comme les fast foods, boissons gazeuses, entre autres. Il est conseillé à ceux qui souffrent de cette maladie de consulter un médecin, pour qu’on puisse commencer le traitement tôt afin d’éviter des dégâts au niveau des articulations. Autant dire que le traitement sera alors plus bénéfique pour eux », conclut-elle.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page