CoronavirusMaladiesSlider

Covid-19 : l’Inde est à l’origine de 46% des nouveaux cas et d’un décès sur quatre dans le monde (OMS)

Un plus grand nombre de personnes ont été diagnostiquées avec la Covid-19 dans le monde au cours des deux dernières semaines qu’au cours des six premiers mois de la pandémie, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pour la deuxième semaine consécutive, le nombre de cas dans le monde reste au niveau le plus élevé depuis le début de la pandémie. Les 5,7 millions de nouveaux cas enregistrés la semaine dernière confirment ainsi les neuf semaines consécutives d’augmentation.

Selon l’agence sanitaire mondiale de l’ONU, les nouveaux décès continuent également d’augmenter pour la septième semaine consécutive, avec plus de 93.000 morts dans le monde.

Cette tendance à la hausse est due en grande partie par « des augmentations marquées de l’incidence des cas et des décès en Asie du Sud-Est ». Dans cette région, l’Inde représente plus de 90% des cas et des décès, ainsi que 46% des cas mondiaux et 25% des décès mondiaux signalés au cours de la semaine dernière.

En dehors de la situation préoccupante en Asie du Sud-Est, une légère augmentation des décès a été aussi signalée dans les Amériques et dans la région de la Méditerranée orientale. Dans le même temps, le nombre de décès a diminué en Europe, en Afrique et dans la région du Pacifique occidental.

L’Inde passe le cap des 20 millions de cas

« L’incidence des cas dans les régions de l’Europe, de la Méditerranée orientale, de l’Afrique et des Amériques a diminué, tandis que les taux du Pacifique occidental étaient comparables à ceux de la semaine précédente », a détaillé l’OMS dans son dernier bulletin épidémiologique.

La semaine dernière, l’Inde a été le pays le plus touché dans le monde. Avec 2.597.285 nouveaux cas, il s’agit d’une hausse de 20% par rapport à la semaine précédente.

Après New Dehli, les pays les plus touchés sont le Brésil (421.933 nouveaux cas), les États-Unis (345.692 nouveaux cas), la Turquie (257.992 nouveaux cas) et la France (163.666 nouveaux cas).

La situation par région montre également que l’Asie du Sud-Est a signalé plus de 2,7 millions de nouveaux cas et plus de 25.000 nouveaux décès. Il s’agit d’une augmentation de 19% et de 48% respectivement par rapport à la semaine précédente.

Selon l’OMS, l’Inde est actuellement à l’origine de la grande majorité de cette tendance à la hausse. Dans l’ensemble, le géant asiatique a atteint plus de 222.408 morts et près de 20,8 millions de contaminations depuis le début de la pandémie.

« Hausses notables » signalées aussi au Népal et au Sri Lanka

Toutefois, « des augmentations notables » ont également été observées ailleurs dans la région, par exemple au Népal et au Sri Lanka.

De son côté, la région du Pacifique occidental a comptabilisé plus de 132.000 nouveaux cas et plus de 1.200 nouveaux décès, soit une hausse de 1% et une baisse de 3% respectivement par rapport à la semaine précédente.

Dans la région de la Méditerranée orientale, le nombre de cas a diminué pour la deuxième semaine consécutive, tandis que les décès continuent d’augmenter pour la dixième semaine consécutive.

Plus de 42.000 nouveaux cas et 1.000 nouveaux décès en Afrique

Pour le continent africain, l’OMS fait état de 42.000 nouveaux cas et 1.000 nouveaux décès, soit une diminution de 15% et 13% respectivement par rapport à la semaine précédente. Dans l’ensemble, les cas et les décès ont eu tendance à diminuer depuis le pic atteint à la mi-janvier 2021. « Cependant, les pays de la région continuent de signaler une transmission soutenue et des augmentations dans certaines zones », a souligné l’agence onusienne.

De l’autre côté de l’Atlantique, les Amériques ont recensé plus de 1,3 million de nouveaux cas et plus de 36.000 nouveaux décès. Il s’agit respectivement d’une baisse de 5% et d’une hausse de 1% par rapport à la semaine précédente. D’une manière générale, l’incidence des cas a diminué pour la deuxième semaine consécutive.

L’Europe a signalé plus de 1,1 million de nouveaux cas et plus de 22.000 nouveaux décès, soit une nette diminution de 22% et de 12% respectivement par rapport à la semaine précédente. Dans cette région, les cas ont diminué pour la quatrième semaine consécutive, et les décès ont également diminué pour la troisième semaine consécutive.

Le variant britannique désormais présent dans 142 pays

Par ailleurs, le nombre de pays et territoires signalant des variants du nouveau coronavirus continue d’augmenter. Depuis sa dernière mise à jour du 27 avril, l’OMS note que le variant britannique (COV 202012/01) continue d’essaimer dans le monde. Il a été détecté dans trois pays supplémentaires, soit 142 pays au total.

Dix pays supplémentaires ont signalé le variant sud-africain (501Y.V2), soit 97 pays au total. Et le variant brésilien (P.1) est désormais détecté dans 56 pays et territoires, soit trois pays supplémentaires par rapport à la semaine précédente.

Plus largement, la pandémie de Covid-19 a fait au moins 3.209.109 morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie fin décembre 2019. Selon un bilan établi mercredi par l’OMS, plus de 153.187.889 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. Et à la date du 4 mai 2021, plus d’un milliard de doses de vaccin ont été administrées dans le monde.
(Source : ONU Info)

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page