MaladiesMaladies SaisonnièresSlider

Comment prévenir la grippe saisonnière ?

La grippe saisonnière est une infection respiratoire qui affecte de nombreuses personnes chaque année, particulièrement en hiver. Elle peut vous clouer au lit pendant plusieurs jours. Pour mettre toutes les chances de votre côté, Imran Abdool, naturopathe, vous donne quelques conseils simples à mettre en place pour éviter d’attraper la grippe.

Les symptômes de la grippe sont les suivants : fièvre, fatigue, douleurs musculaires, maux de tête, nez qui coule, toux, problèmes d’estomac tels que nausées, vomissements et diarrhée. Parfois, un virus peut venir lentement. Bref, tous ces déboires poussent les gens à se demander comment ils peuvent se protéger et empêcher leur famille d’avoir la grippe. « La prévention naturopathique et le traitement du virus sont populaires de nos jours. Il comprend des vitamines, des minéraux et des herbes médicinales », dit le naturopathe.

La vitamine C

Notre corps ne fabrique pas de vitamine C, mais nous en avons besoin pour la fonction immunitaire, la structure osseuse, l’absorption du fer et une peau saine. « Notre alimentation contient de la vitamine C, généralement des agrumes, du tamarin, du kiwi, des fraises, des légumes verts et des tomates. C’est très important, car cela protège notre système immunitaire et nous empêche de contracter des infections », ajoute-t-il.

La cannelle au miel

« La cannelle est non seulement un analgésique naturel, mais elle a également des propriétés antibactériennes et désinfectantes. Le miel quant à lui, est connu pour ses vertus antimicrobiennes et tonifiantes. Consommé ensemble, le duo permet d’atténuer rapidement les effets de la grippe », dit le naturopathe.
La préparation est simple, ajoutez une cuillerée de poudre de cannelle dans une tasse d’eau bouillante. Laissez infuser une dizaine de minutes, filtrez, puis sucrez avec une cuillerée de miel. L’idéal est de boire le mélange alors qu’il est bien chaud.

Le gingembre

Le gingembre est connu pour lutter contre la congestion, les nausées, les rhumes et les fièvres. Il possède des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes. Infuser du gingembre en ajoutant un peu de miel à votre thé peut aider à soulager les maux de gorge et même à prévenir la grippe.

L’ail

Selon lui, l’ail est très important pour renforcer la résistance immunitaire et lutter contre le rhume et la grippe. C’est un anti-inflammatoire naturel, antiparasitaire, antiviral, antibiotique et stimule également la circulation sanguine. De plus, l’ail assure toutes ces fonctions sans créer de résistance aux bactéries ou aux organismes. Il a été utilisé comme un guérisseur doux et persistant pendant des milliers d’années.

L’oignon

Les oignons contiennent des composés phytochimiques qui aident le corps à se débarrasser de la bronchite et d’autres infections liées à la grippe.

Le romarin

Le romarin est une plante aromatique déjà connue et utilisée pour ses vertus digestives. Ses huiles essentielles renferment des essences de camphre, de cinéol, de verbénone ou de pinènes. Elle possède des qualités expectorantes lui permettant de lutter contre les infections bronchiques. Il permettra aux utilisateurs de mieux surmonter la rudesse de l’hiver.

Huiles essentielles

« Les huiles essentielles ont également des vertus antigrippe. L’huile de bergamote est efficace contre les virus de la grippe sous forme de vapeur après seulement 10 minutes d’exposition et l’huile d’eucalyptus présente une activité antivirale sous forme de vapeur. Il y a aussi l’huile de thym rouge qui est efficace contre les virus de la grippe en phase liquide » souligne-t-il.

La fumigation

Selon Imran Abdool, la fumigation est aussi connue pour traiter la grippe. Brûlez de l’encens (connue comme l’obanne en créole) dans un récipient et répandez-le dans la maison, surtout dans les pièces les plus fréquentées. Vous pouvez aussi remplacer l’encens par des feuilles de citronnelle, de gingembre, des feuilles d’eucalyptus et même de feuilles de tulsi.

Si vous avez attrapé la grippe, il est conseillé de prendre autant que possible des mesures limitant le contact avec les autres pour ne pas les infecter. Il faut bien se couvrir le nez et la bouche avec un mouchoir lorsque vous toussez ou éternuez. Après avoir utilisé un mouchoir en papier, jetez-le à la poubelle et lavez-vous les mains à l’eau et avec du savon. Si vous ne disposez ni d’eau ni de savon, utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool.

Article rédigé par Shivanee Bissessur

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer