Hygiène de vieSliderSoins des yeux

Syndrome de vision informatique : quand les écrans sont source de fatigue

Aussi connu comme la fatigue oculaire numérique, le syndrome de vision informatique survient après de longues heures passées devant un écran (ordinateurs, smartphones, tablettes). Quelles sont les conséquences sur la santé des yeux ? L’optométriste Ijaz Patel nous explique.

Ijaz Patel, optométriste
Ijaz Patel, optométriste

Les yeux sont composés de six muscles qui permettent à l’œil de voir les objets à différentes distances et comme n’importe quel autre muscle du corps, s’ils restent contractés pendant plusieurs heures consécutivement, ils se fatigueront. « Malgré la grande capacité musculaire des muscles de l’œil, elles ont leurs limites. De ce fait, passer plus d’une heure consécutivement sur un écran va créer une fatigue musculaire de l’œil », explique l’optométriste Ijaz Patel de Patel Optics, tout en soulignant qu’il est très connu aujourd’hui que la lumière qui émane des écrans, aussi connue comme lumière bleue, est nocive pour l’œil. En effet, cette lumière qui atteint directement la rétine peut créer des dégâts sur le long et court terme.

Sur le long terme, il a été lié à une maladie nommée DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) qui est une maladie pouvant causer la perte du champ visuel, car cette lumière attaque les cellules qui sont sur la rétine. Sur le court terme, l’écran est la cause principale de fatigue visuelle, car lorsqu’on est devant l’écran, on cligne moins les yeux, soit 3 fois moins qu’en temps normal, ce qui entraine un assèchement de la surface de l’œil (la cornée). « Ceci va provoquer une sensation de brulure et de picotement au niveau de l’œil. Certaines personnes ont aussi des yeux qui larmoient », indique l’optométriste.

Autre symptôme : les maux de tête. Ils sont souvent liés à un problème visuel. La cause principale de ce problème en particulier est la « convergence », c’est-à-dire lorsqu’on regarde de près, nos muscles se contractent pour faire la focalisation sur un objet. « Après quelques heures passées devant un écran, nous pouvons ressentir des maux de tête aussi appelés barre frontale », ajoute-t-il.
La sensibilité à la lumière, aussi connue comme « photophobie », est une des gênes principales que ressentent des personnes devant les écrans. « D’abord, la lumière qui émane des écrans est néfaste à l’œil ensuite, le fait de fixer un objet de près fait que notre pupille se dilate légèrement ce qui laisse plus de lumière rentrer et d’où la sensibilité ressentie par rapport à la lumière », fait comprendre Ijaz Patel.

Quelques conseils pour être moins gêné par les écrans

• Faire un examen de vue régulier, en moyenne tous les deux ans.
• Porter un équipement adapté à votre vue afin de vous protéger. Demander conseil à votre opticien.
• Faire des pauses visuelles. Il est conseillé de faire des pauses visuelles toutes les 20 minutes en regardant un objet à 20 mètres (environ) pendant 20 secondes et ensuite, on peut reprendre la focalisation sur l’écran.
• Se protéger les yeux devant les écrans avec les verres adaptés (verres anti lumière bleue) et il est aussi important de cligner les yeux régulièrement afin de forcer l’œil à secréter les larmes et de garder les yeux hydratés. Dans certains cas, des larmes artificielles sont à prescrire.
• Placer l’écran à environ un mètre de vous et se placer à environ 20 degrés au-dessus de l’écran.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer