AllaitementGrossesse/BébéSlider

Allaitement maternel : une protection contre le cancer pour la mère et l’enfant

Un allaitement maternel prolongé réduirait les risques de cancer du sein et des ovaires chez les mères, selon un rapport de l’American Institute for Cancer Research (AICR), s’appuyant sur 18 études, qui préconise, à l’instar de l’OMS, un allaitement de 6 mois minimum pour tirer les meilleurs bénéfices santé pour les mères et leur enfant.

Le risque de cancer du sein chez les mères allaitantes chute de 2% pour chaque période de cinq mois d’allaitement, selon 13 études sur les 18 analysées au total par l’American Institute for Cancer Research (AICR).

Selon le rapport, l’allaitement a des effets protecteurs, car il peut retarder le retour des règles, réduisant ainsi l’exposition de la femme aux hormones comme les oestrogènes, qui sont liées au risque de cancer du sein. De plus, la perte de tissu mammaire après la lactation peut aider à se débarrasser de cellules d’ADN potentiellement endommagées.

Le cancer du sein est le plus fréquent chez la femme, avec environ 50.000 nouveaux cas invasifs par an en France. La maladie, qu’on guérit dans 9 cas sur 10 lorsqu’elle est dépistée à un stade précoce, cause malgré tout près de 12.000 décès par an en France.

Selon la revue britannique Lancet, l’allaitement maternel pourrait prévenir chaque année le décès de 20.000 mères consécutif à un cancer du sein dans le monde.

Selon l’American Institute for Cancer Research (AICR), qui estime le nombre de cancers du sein à 252.000 cette année aux États-Unis, un cas sur trois pourrait être évité si les femmes ne buvaient pas ou peu d’alcool, faisaient plus d’exercice et plus intensément et veillaient à stabiliser leur poids.

Par ailleurs, l’allaitement maternel réduit aussi le risque de cancer chez l’enfant, de manière indirecte, selon l’étude. Les enfants allaités ont tendance à prendre moins de poids en grandissant et ont donc moins de risque de devenir en surpoids ou obèse.

Or selon un compte-rendu du Centre international de la recherche sur le cancer (CIRC/IARC), basé à Lyon, en France, paru dans la revue The New England Journal of Medicine, le surpoids est associé à 11 types de cancer différents dont le cancer de l’estomac, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, des ovaires et de la thyroïde.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer