Bien-ÊtreRelaxationSlider

L’art de la respiration : savoir inspirer et expirer pour se sentir mieux

Inspirez. Expirez. Ces deux simples gestes peuvent aider à se sentir mieux. C’est ce qu’explique Mohini Purbhoo, coach de yoga. Toutefois, l’art de la respiration s’apprend.

«La façon dont nous respirons tous les jours n’est pas forcément la meilleure. On n’inspire pas assez et surtout on n’expire pas suffisamment d’air pour se débarrasser des toxines », explique-t-elle.

Elle est d’avis que ceux qui ont des problèmes de constipation peuvent aussi avoir recours à l’art de la respiration.

Pour elle, la respiration idéale se fait lentement. « Le plus important est de prendre le temps de respirer profondément. Au quotidien, on ne fait même pas attention à notre respiration. On prend pour acquis le fait qu’on inspire et expire de l’air. Pourtant, cette action est ce qui nous fait vivre », ajoute-t-elle. La respiration, si elle est bien faite, peut aussi accroître la capacité de se concentrer.

Aussi, le simple fait de respirer peut aider à nettoyer et détoxifier le corps, selon la coach. Plusieurs types de respiration aident à se sentir mieux. « Par exemple, en été, il y a une façon de respirer qui aide à se sentir plus frais et qui a un “cooling effect”. En hiver, on peut respirer d’une façon qui produit la chaleur pour le corps », souligne Mohini Purbhoo.

Cependant, l’experte en yoga constate que la respiration n’est pas enseignée aux enfants. « On estime que c’est vital à la vie, donc forcément qu’on sait respirer, alors que c’est tout un art. Et, il y a de nombreuses façons de respirer pour se soigner », indique-t-il. Ainsi, elle conseille aux gens de prendre le temps de respirer, de savoir comment inspirer plus lentement et profondément, et expirer plus longuement.

Pour apprendre à mieux respirer, des ateliers de respiration sont organisés et toutes les classes de yoga incluent aussi des séances de respiration. À la maison, Mohini Purbhoo conseille aux Mauriciens de consacrer quelques minutes à la respiration profonde chaque matin, idéalement au lever du soleil, quand le corps est revigoré après une nuit de sommeil.

La respiration comme antistress

La respiration peut soulager. En effet, le stress quotidien et la tension accumulés peuvent avoir des effets dévastateurs sur le corps. Pour s’en sortir, il suffit de savoir inspirer et expirer.

La façon dont on respire en dit long sur notre condition physique. La respiration peut donc nous soulager, quand on est en état de stress. Pour ce faire, il faut surtout se détendre et veiller à ne pas bloquer sa respiration. « Le plus important, quand on respire, est de ne pas rentrer le ventre. Il faut au contraire le gonfler quand on inspire », souligne Mohini Purbhooo.

Un des exercices les plus faciles à faire chez soi est de respirer profondément par le nez et surtout pas la bouche. « Il s’agit là de la respiration consciente. On focalise toute son attention sur sa respiration et on écoute chaque mouvement », ajoute-t-elle.

Elle propose deux techniques efficaces. La première doit se faire en étant assis, en lotus ou sur une chaise, et on inspire lentement, mais profondément. « Il faut se laisser aller et après quelques minutes, on ferme les yeux, tout en se concentrant sur sa respiration ». La détente est assurée, selon la coach.

Le deuxième exercice doit également se faire assis, en lotus par terre. L’exercice est un peu plus complexe, mais fait baisser le niveau de stress assez rapidement, fait observer Mohini Purbhoo. Il suffit de bloquer une narine en respirant profondément avec l’autre et vice-versa.

Pour cette dernière, en oxygénant son corps, on peut lutter contre de nombreuses maladies. « Tout est basé sur les énergies. En respirant, on inspire l’énergie de l’univers et on recharge ses batteries. C’est exactement comme une voiture, sauf qu’ici, on se connecte à l’univers pour faire le plein », estime-t-elle.

Elle précise que l’énergie traverse le corps à travers les « carrying nerves », qui peuvent faire jusqu’à 10 000 km dans le corps, de la tête aux pieds. Auand on respire correctement, l’énergie arrive à circuler dans les 5,7 milliards de réseaux de communication dans le corps.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page