BeautéMains et piedsSlider

Podologie : comment bien choisir ses chaussures

Pour garder l’équilibre et le plaisir de la marche, même limitée, être bien chaussé est fondamental. Voici point par point, les conseils du pédicure-podologue Caroline Marec pour aider les seniors à choisir les bonnes chaussures.

Caroline Marec, pédicure-podologue.

• La bonne hauteur

L’idéal pour une bonne stature est un talon de 2 cm, mais sans démarcation, car en vieillissant, on a tendance à traîner un peu les pieds et le talon peut se prendre facilement dans une marche ou un tapis. Misez donc sur une semelle légèrement compensée.

• La semelle extérieure

Le plus important est qu’elle soit antidérapante pour éviter tout risque de chute. Dites adieu aux fines semelles de cuir ou les chaussures bateau toutes lisses.

• Le maintien du pied

C’est l’un des points clés. Vous ne devez pas être trop à l’étroit dans vos chaussures ni être obligé de crisper vos orteils pour les retenir parce qu’elles seraient trop lâches. Il vous est conseillé de privilégier des chaussures qui se ferment à l’aide d’un scratch. Vous pourrez facilement les régler à votre pied. Par ailleurs, évitez les chaussons et les Crocs®. Ils sont, certes, confortables, mais vu que le talon n’est pas stabilisé de manière appropriée, les orteils ont tendance à se recroqueviller et cela peut causer des tendinites.

De plus, même si les Crocs® sont portés avec une ganse à l’arrière, il est possible de ressentir des douleurs au talon et à la cambrure du pied. À la maison comme à l’extérieur, l’arrière du pied doit être bien maintenu. Pour être sûr de la taille, il est conseillé d’essayer les chaussures en fin de journée, lorsque les pieds sont un peu gonflés et avec les bas ou chaussettes de contention si vous en portez régulièrement.

• La semelle intérieure

Si elle est amovible, c’est parfait, car souvent, les seniors ont besoin de semelles orthopédiques sur mesure, réalisées par le podologue en fonction de leurs appuis et des déformations du pied. Il faut donc pouvoir les rentrer dans les chaussures habituelles. Sinon choisissez un modèle où la semelle intérieure n’est pas trop épaisse et surtout pensez à faire essayer les chaussures avec les semelles !

• La matière

Il est important de miser sur une matière qui respire et qui se nettoie facilement. Mieux vaut éviter le plastique, car le pied y macère, et attention les gros chaussons en feutrine avec leurs coutures peuvent entraîner des frottements qui peuvent abîmer la peau. Misez donc sur le cuir, le Goretex® ou le tissu par exemple. Si vous avez toujours les pieds froids, ce qui peut être dû à une mauvaise circulation du sang, optez pour un modèle fourré.

• Les adaptations spécifiques

Quand les déformations des pieds sont importantes, en cas d’hallux valgus par exemple, choisissez un modèle bien large au niveau de l’avant-pied afin qu’il n’y ait pas de frottement désagréable. Autre cas particulier : si vous souffrez de diabète ou d’artérite, il faut éviter toute blessure qui pourrait avoir du mal à guérir. Il faut être alors particulièrement attentif aux coutures et choisir un modèle où celles-ci sont recouvertes. Passez la main dans la chaussure pour voir s’il y a des aspérités.

• Le prix

Mettre le prix dans une bonne paire de chaussures, c’est prévenir les douleurs et donc les difficultés à la marche. Il est conseillé de prévoir au moins 2 ou 3 paires de chaussures afin de pouvoir les changer et les nettoyer. Et même si vous ne sortez pas beaucoup, investissez dans des chaussons confortables, mais sûrs. C’est un gage de bonne santé du pied.

Quid des semelles ?

De nombreuses chutes sont causées par un mauvais chaussage à domicile. Un bon maintien et des semelles antidérapantes sont à privilégier. En fonction de la déformation et de la problématique médicale, le podologue peut conseiller une sandale sur mesure ou une chaussure spécifique.

C’est quoi un pédicure-podologue ?

Le podologue exerce une profession de santé et il a des compétences spécifiques. Il doit obtenir un diplôme d’état après trois années d’études. C’est l’une des rares professions qui peut poser un diagnostic après un examen clinique, bien que ceci ne lui soit reconnu que depuis peu. Le podologue a également le droit de prescrire les produits nécessaires au traitement qu’il met en œuvre et notamment les médicaments. Il peut également confectionner des orthèses plantaires sur mesure. Caroline Marec est diplômée de l’école ASSAS, à Paris.

  • À Maurice, elle est basée au Citadelle Mall (Port-Louis) et au Domaine de Labourdonnais, à Mapou. Pour plus d’information, il faut appeler sur le 57220668.
Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer