Actu SantéSlider

La pollution de l’air associée à la vie en appartement ferait-elle augmenter la tension artérielle ?

Selon une nouvelle étude parue dans la revue Journal of Public Health, la pollution de l’air associée à la vie en appartement pourrait faire augmenter le risque d’hypertension. Une équipe de chercheurs de l’Université lituanienne des sciences médicales et de l’université Vytautas Magnus, également située en Lituanie, s’est penchée sur 1.354 participants vivant dans des maisons et des immeubles de Kaunas, deuxième plus grande ville de Lituanie avec une population de près de 280.000 personnes.

Les chercheurs ont mesuré l’exposition des participants au dioxyde d’azote et aux particules PM10 et PM2,5. Le diamètre des particules fines PM2,5 et PM1 est respectivement inférieur à 2,5 et à 1 µm. Ces particules peuvent donc pénétrer profondément dans le système respiratoire.

Les chercheurs ont étudié les associations entre une exposition à long terme à la pollution de l’air ambiant et le développement de l’hypertension.

L’équipe a également cherché à savoir s’il existait un lien entre la distance entre l’habitat, les espaces verts, les axes routiers et le développement du risque d’hypertension et de maladies associées (problèmes cardiaques, AVC et diabète de type 2, baisse du “bon” cholestérol).

Leurs résultats indiquent que les niveaux de pollution de l’air supérieurs à la médiane sont associés à un risque plus élevé d’hypertension, mais seulement pour les personnes vivant dans des immeubles.

Vivre à moins de 200 mètres d’un axe routier principal et être exposé à la pollution est également associé à une réduction du bon cholestérol, ainsi qu’à une hypertension et à un taux élevé de triglycéride.

La proximité avec les espaces verts est associée au phénomène inverse, ce qui conduit les chercheurs à souligner les effets bénéfiques des espaces verts sur la santé cardiovasculaire.

“Cela nous permet d’affirmer que nous devons réglementer autant que possible l’espace de vie des personnes vivant dans les immeubles, améliorer l’isolation acoustique des appartements et promouvoir le développement des espaces verts” à proximité, indique l’auteur principal de l’étude, Agne Brazien.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer