Actu SantéSlider

Intolérants au gluten : ils pourraient aussi souffrir de carences en vitamines

Des chercheurs américains ont trouvé que les personnes atteintes de la maladie coeliaque pouvaient aussi être carencées en micronutriments, comme les vitamines B12 et D, et qu’elles devraient être traitées au moment où la maladie était diagnostiquée.

Une équipe de la Mayo Clinic américaine a suivi 309 adultes qui avaient été diagnostiqués comme atteints de la maladie coeliaque dans cet établissement médical de renom entre 2000 et 2014.

En plus d’être atteints de cette maladie, les chercheurs ont trouvé que de nombreux patients souffraient de carences au moment du diagnostic. Les carences en zinc étaient les plus fréquentes, observées chez 59,4% des patients. Les autres carences comprenaient les vitamines B12 et D, le folate, le fer et le cuivre.

Leurs résultats, qui figureront dans l’édition de juillet du Mayo Clinic Proceedings, montrent que les professionnels de santé devraient être conscients des carences associées à la maladie coeliaque.

La perte de poids et un indice de masse corporelle faible, deux aspects souvent associés à cette maladie, étaient en fait moins fréquents que les carences en micronutriments. En effet, la perte de poids ne touchait que 25,2% des patients suivis par la clinique.

“Il était quelque peu étonnant de voir la fréquence des carences en micronutriments dans le groupe de patients récemment diagnostiqués, étant donné qu’ils présentaient moins de symptômes de malabsorption”, a commenté l’auteur principal, le médecin généraliste Adam Bledsoe.

“Notre étude suggère que la présentation de la maladie coéliaque change de la perte de poids classique, de l’anémie et de la diarrhée, un nombre accru de patients étant diagnostiqués avec des symptômes non classiques”, a ajouté le Dr. Bledsoe.

“Les carences en micronutriments restent cependant fréquentes chez les adultes, et devraient être évaluées.”

Ces carences pourraient aussi avoir des conséquences sur la santé, bien que les chercheurs ne les aient pas encore identifiées précisément.

“De plus amples études sont nécessaires pour mieux définir les implications des carences, des stratégies de remplacement optimales et le suivi”, a noté le Dr. Bledsoe.

Le site internet de la Mayo Clinic explique que la maladie coeliaque est une réaction immunitaire à la consommation du gluten, une protéine présente dans le blé, l’orge et le seigle. Avec le temps, la consommation du gluten attaque la paroi interne de l’intestin grêle et l’empêche d’absorber certains nutriments, entraînant des symptômes comme la diarrhée, l’anémie, la fatigue et la perte de poids. Il n’existe pas de remède, mais une alimentation strictement sans gluten permet de limiter les symptômes.

Mots clés

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer