Actu SantéSlider

Décès du basketteur Valaydon : La Heart Health Association prône pour l’installation des défibrillateurs

Lors d’une crise cardiaque, chaque minute compte. Et c’est pour cette raison précise que le président de la Heart Health Association de Maurice, Kevin Beharry Paray. Infirmier spécialisé en cardiologie, ce dernier constate surtout le manque connaissances aux premiers secours à Maurice.

Kevin Beharry Paray, le président de la Heart Health Association de Maurice.

« Il faut aller vers une formation en masse pour qu’une personne puisse aider une autre dans un endroit public et ne pas uniquement attendre que l’ambulance arrive », explique-t-il tout en indiquant que lors d’un arrêt cardiaque, le cerveau commence à être endommagé lors des premières cinq minutes.

Ce dernier est également directeur Skill Up Training qui est un établissement de formation aux premiers secours pour le grand public mais également pour le personnel de la santé. « Avec quelqu’un qui s’y connaît en premiers secours, les chances de survie augmentent. Ce dernier sera alors apte à vérifier les signes vitaux de la personne en danger et faire un massage cardiaque », fait-il ressortir. Outre la formation en matière de secourisme, Kevin Beharry Paray souligne l’importance d’avoir un défibrillateur dans tous les espaces publics.

« Les gymnases ou encore les centres commerciaux doivent être dotés de ces défibrillateurs appelés des Automatic External Defibrillators. Cela doit pouvoir faire partie des règlements de health & safety d’un lieu public. Ils sont faciles à utiliser et peuvent surtout sauver des vies et ces machines ne nécessitent pas de formation précise. Une personne qui sait lire peut le faire », conclut-il.

Vos Commentaires

Défi Santé

Une publication du Le Défi Media Group 4B, Rue Labourdonnais, Port-Louis Tél : +230 207 06 66

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Click to listen highlighted text!